Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 (4) 5 »


Re : A la guerre comme à la guerre
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25664
Hors Ligne
Citation :

hersen a écrit :

Je ne suis pas spécialement accro à ce titre et des suggestions seront bienvenues..

hersen


Le thème phare selon moi repose selon moi sur la droiture inaltérable et non la guerre qui de mon point de vue n'est que le contexte (extrême) et prétexte a la mise en lumière de cette valeur humaine.

Quelques propositions:

Un homme droit
Un homme juste

W

Contribution du : 15/05/2016 09:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22093
Hors Ligne
Cat, Widjet, merci,

Vos suggestions sont pertinentes.

J'y réfléchis.

Cordialemeent

hersen

Contribution du : 15/05/2016 14:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22093
Hors Ligne
Bonsoir Chicopn34,

merci de votre passage sur A la guerre comme à la guerre et de votre commentaire.

J'apprécie de plus que vous souligniez le parallèle.

Bien cordialement,

hersen

Contribution du : 18/05/2016 18:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22093
Hors Ligne
bonjour Moschen,

merci de votre lecture et commentaire sur A la guerre comme à la guerre.

Merci d'avoir passé du temps pour détailler les points qui vous chiffonnent.

Cordialement,

hersen.

Contribution du : 28/05/2016 10:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22093
Hors Ligne
Matcauth,

Un autre merci pour votre curiosité. Evidemment, comme tous les auteurs, j'aime bien les com' dithyrambiques, faudrait pas croire !
Mais pour vous parler franchement, à ce stade de notre relation commentairique, j'ose vous dire que j'ai une curiosité énorme, mais vraiment énorme, de ce que vous écririez de mes textes qui ne vous ont pas trop plu.
Parce que je pense vraiment que si les commentaires agréables donnent la pêche pour continuer à se repaître de mots, les commentaires moins élogieux offrent une réflexion nécessaire.


je n'ai vu nulle part que la section d'Oniris où sont rangés vos textes est fermée pour cause de travaux ou un truc du genre. Donc, tant que c'est possible, je compte en profiter.

Et votre propos sur la faim et qu'il faut bien mâcher...honnêtement, là, j'ai décroché !

Un p'tit briefing ?

Cordialement,

hersen

Contribution du : 18/11/2016 13:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
Organiris
Inscrit:
13/05/2011 14:56
Groupe :
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Organiris
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 6679
Hors Ligne
Bonjour Hersen,

alors, à un moment, deux allemands mangent avec avidité. Quand on meurt de faim, au contraire, ça ne passe pas bien, on est d'ailleurs très vite repu.

Voilà, c'est tout.

Contribution du : 18/11/2016 13:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22093
Hors Ligne
@Taquari,

merci de ton passage, c'est toujours sympa de voir une nouvelle ressurgir !

Et c'est vrai que sur Oniris, il y a largement de quoi piocher !

A bientôt de te relire ?

hersen

Contribution du : 12/10/2018 16:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22093
Hors Ligne
@ninja,

merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire.

pour répondre à ta question, oui il y a du vécu, par personne interposée; Tu peux lire les posts 1 et 27, qui en parle plus précisément, mais chaque personne sont des membres réels de ma famille; la narratrice est ma mère, entourée de ses six frères et soeurs.

c'est très agréable quand ressortent des nouvelles plus anciennes et c'est aussi vraiment sympa de relire les interventions des oniriens; certains partis, d'autres toujours là.

Un fil de remerciements tient un peu lieu d'historique, en somme.

Merci à toi !

Contribution du : 10/01/2019 22:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22093
Hors Ligne
@Plumedeplomb,

malgré ton pseudo, tu n'es pas plombant !

merci de ces lectures. c'est l'avantage d'un catalogue clairement conçu qui permet de faire resurgir des textes plus anciens.

mmmhhh, plus ? Je ne pense pas que ça me corresponde. Est-ce un bien ou un mal, que le lecteur se sente frustré en fin de texte car il veut plus ? je ne sais pas, je n'ai pas la réponse.

je n'écris que des nouvelles (et de la poésie) parce que ce format me convient; je suis sûre que je ne serais pas très bonne sur un roman.
La nouvelle permet beaucoup, à mon avis, et surtout de se renouveler.
ce format me permet, sans passer trois ans sur le même thème, d'aborder des sujet différents, d'une part, mais durtout de travailler sur une concision qui me convient bien;
Dans " A la guerre comme à la guerre", par exemple, je ne suis pas sûre que plus long apporterait quelque chose. le but dans cette nouvelle est de mettre en exergue la façon dont une petite fille devra se débrouiller avec son passé, de ce qu'elle aura vu, entendu, et qui va la marquer.
c'est un petit peu le titre qui le dit : le père fera comme il pourra, entre ses convictions et sa famille, mais la fillette aussi : elle vivra avec cet environnement générateur de peur, elle dvra composer avec.

Quoiqu'il en soit, un grand merci pour ce passage si sympathique, mais surtout si encourageant.

ps : pour libre arbitre, j'en dirais un peu la même chose : il me semble que tout est installé pour que le lecteur se fasse sa propre histoire ensuite.
ce qui compte, c'est que ces jeunes aient eu une possibilité. Il faut toujours savoir qu'il y a une possibilité... ce que ne savent plus ceux qui sont responsables du système, et qui laissent leurs propres enfants pour mort dans leur société.
Et tu en veux plus ? c'est déjà pas mal pour cogiter, quand même, non ?

Contribution du : 05/02 21:46:22
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A la guerre comme à la guerre
P'tit nouveau
Inscrit:
06/02 00:12:12
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Post(s): 93
Hors Ligne
Ouille... je me rends compte que ça aurait été une bonne idée de lire le fil en entier avant de poster mon commentaire réactionnaire et sulfuré. Pardon pour ça.

Contribution du : 06/02 14:04:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 (4) 5 »





Oniris Copyright © 2007-2020