Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





A propos de "Goutte à la mer"
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 26848
Hors Ligne
Je viens essentiellement vous rendre un grand merci, à vous tous qui avez contribué à la publication de ce poème, pour lui permettre de recueillir les commentaires précieux dans l'optique d'un éventuel remaniement.
Merci aussi à vous les commentateurs qui avez pris le temps d'inscrire vos impressions de lecture.

Je suis un peu désorientée quant à répondre à chacun de vous, tant les avis sont contrastés, si bien qu'il m'est difficile d'en retirer des pistes de travail : c'est soit "bien/beaucoup", soit "vraiment pas/pas"...

Alors, je répondrai en bloc à chacun de ces deux "groupes d'avis".

Et puis, je ne ferai pas d'explication de texte, car elle a été parfaitement écrite par Gabrielle que je cite en particulier pour renvoyer vers son commentaire ceux qui n'auraient pas compris le propos.

A ceux que le poème n'a pas touchés, essentiellement pour des arguments d'absence de poésie, je répondrai par une question : est-il besoin nécessairement de "mots poétiques" pour faire une poésie... la simplicité ne peut-elle pas toucher autant que les images, dès lors que le rythme, la musicalité et les métaphores existent ?
Autre question qui m'aiderait à élucider le mystère du décalage entre ceux qui ont tout capté du poème et ceux qui l'ont trouvé hermétique : qu'est-ce qui n'est donc pas clair ?
Enfin, à ceux qui ont trouvé là des mots trop banals, notamment pour les répétitions "l'eau perle/goutte/coule/mouille..." il est vrai qu'ils n'ont pas été mis là pour être poétiques, mais pour faire sens avec ce qui suit, dans les strophes.
Je retiens globalement de vos critiques, que la forme poétique choisie ne conviendrait pas : peut-être cela vaudrait-il le coup de remanier le texte en format "prose poétique" ? Grâce à vous, cela me donne des idées.

A ceux qui ont apprécié le poème et son propos, je réponds que leurs analyses, observations, et citations des passages sur lesquels je peux prendre appui m'ont soulagée des premiers commentaires négatifs, via lesquels je me suis crue "grande incomprise" : avec vous, j'ai le sentiment d'avoir touché vos sens et émotions via des mots que j'avais choisis pour ce faire, ce qui m'encourage à améliorer le texte.
Grand merci pour être passés par là !

Contribution du : 04/06 11:50:16
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2018