Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 (3) 4 »


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
12/01/2010 00:51
Groupe :
Groupe de Lecture
Primé concours
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5318
Hors Ligne
J'espère que Victhis va développer !

La notion de "style réactionnaire" m'interpelle - sûrement très égoïstement parce que, sur une longueur supérieure à la nouvelle, on m'a dit un jour que j'avais un style balladurien. Balladurien, réactionnaire, j'imagine que ce sont deux notions proches. Mais je peine à comprendre ce que, concrètement, ça veut dire.
(ça m'intéresse d'autant plus que, je ne sais pas pour Socque, mais je n'arrive pas à ressentir ce genre de qualificatif autrement que comme un truc qui colle, genre étiquette poisseuse, et dont j'aimerais bien me débarrasser ... Et pour se débarrasser, faut identifier avec précision.)

Victhis ? Hou hou, ya quelqu'un ?

Contribution du : 05/11/2011 16:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Visiteur 
Il me semble que le terme "réactionnaire" est bien connu, non ? Il qualifie ce ou ceux qui s'opposent au progrès et prônent un maintient ou une remise en vigueur des valeurs du passé.
Dans ce sens, la Renaissance fut "réactionnaire" puisqu'elle se tournait vers les civilisations Grecques et Romaines anciennes.
Aujourd'hui, ce terme contient souvent une charge quelque peu péjorative.
Un style réactionnaire serait alors une style résolument "accroché" aux formules, à l'orthographe, aux tournures et aux expressions des siècles précédents. Mais quels siècles ? Là est la question.

Contribution du : 05/11/2011 17:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Onimodérateur
Inscrit:
29/10/2007 16:52
De paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5429
Hors Ligne
Petite précision puisque vous m'y engagez : un style réac' c'est effectivement, pour ma part, un style emprunt d'un conformisme replet, assez rigoriste, plus tourné vers des références stylistiques passées que cherchant à explorer des terres nouvelles en général plus casse-gueule mais plus intéressantes.
En d'autres termes : c'est (toujours de mon strict point de vue) chiant. Je préfère un auteur qui prend des risques sur la forme et qui, à l'aide des critiques, pourra se façonner un univers propre, singulier, cohérent et "original", en corrigeant les erreurs au fur et à mesure...C'est la seule motivation utile dans la rédaction, en tout cas pour moi.
Celà ne signifie point - loin s'en faut - que je m'estime posséder un style inimitable et supérieur mais plus sincèrement que c'est un objectif que je recherche et que je suis loin d'avoir atteint.

D'une manière générale, j'aime pas les textes "déjà lus" tant sur le fond que la forme, j'ai l'impression de bégayer des yeux.

Contribution du : 06/11/2011 14:42
_________________
Ecrire, c'est une façon de parler sans être interrompu
Jules Renard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
12/03/2011 15:50
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 70682
Hors Ligne
Merci pour votre réponse !

Contribution du : 06/11/2011 14:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Onimodérateur
Inscrit:
29/10/2007 16:52
De paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5429
Hors Ligne
J'espère ne pas vous avoir froissé Socque : je cherche toujours à faire réfléchir et à pousser à s'améliorer, je suis le premier demandeur de critiques dures pour peu qu'elles soient argumentées

Contribution du : 06/11/2011 14:57
_________________
Ecrire, c'est une façon de parler sans être interrompu
Jules Renard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Visiteur 
Je remercie, moi aussi, VicthisO pour sa réponse qui m'éclaire quelque peu sur le mode de libération de ces styles "emprunts de conformisme replet".
Je commence à mieux voir de quoi il s'agit. C'est toujours instructif.

Contribution du : 06/11/2011 15:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
12/03/2011 15:50
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 70682
Hors Ligne
Vous ne m'avez pas du tout froissée : j'apprécie que les choses soient dites clairement. Cela dit, je me suis rendu compte en lisant votre explication que ma priorité n'était pas la même que la vôtre ; pour moi, le style est non pas secondaire ou premier, mais un avec l'histoire racontée. Je ne cherche pas à créer du neuf, mais de l'expressif. Si possible, aussi, du dense en significations, comme un gâteau à plusieurs couches.
Je crois donc que nos recherches ne vont pas dans le même sens. Ce qui, selon moi, n'empêche personne de s'intéresser à ce qui se fait ailleurs !

Contribution du : 06/11/2011 15:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
15/04/2007 13:17
De Paris
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Conseil consultatif
Primé concours
Post(s): 13223
Hors Ligne
Merci pour les intéressantes précisions que cette discussion a apporté au texte :)

Pour le coup, je trouve cet objectif assez peu atteint :

Citation :
La difficulté de ce texte, qui a peut-être contribué à raidir l'écriture et obscurcir l'histoire, était pour moi de décrire un univers autre du point de vue d'une conscience non humaine. Je pense que la même histoire décrite par des explorateurs humains, constatant l'action, n'aurait pas eu grand intérêt.


L’anthropomorphisme ma personnellement sauté aux yeux.

Ça n'est pas grave dans le sens où ça n'enlève rien au texte (au contraire, j'y ai vu plein de choses "autres"), mais ça fait quand même très humain, dans la description. L'émotionnel, le réfléchi, le vécu... tout ce que notre petit végétal ressent sonne très humain.

Les échanges à ce sujet ont déjà évoqué toutes les difficultés d'une telle entreprise, inutile donc de les ressasser. Néanmoins, conscience ou non, langage ou non, si un de vos objectifs était de décrire cet univers du point de vue d'une conscience non humaine, ça n'a pas marché (pour moi).

Pat a évoqué un truc intéressant sur l'étude des comportements animaux (la "psychophysiologie animale"). Il serait rigolo dans le cadre d'une démarche de "narration d'un point de vue hors d'une conscience humaine", de présenter justement une histoire qui échappe à notre compréhension logique. Un enchaînement d'activité, d'actions, de réflexions dont les liens, les déclencheurs, nous paraîtraient illogiques. Irrationnels.

Pourquoi un chien tourne-t-il sur lui-même avant de se coucher ? (pour prendre un exemple bizarre et simple)

C'est typiquement le genre de choses qu'il serait amusant / intéressant de mettre en scène, mais sans leur donner d'explication ou de justification. Que pour l'auteur, ce lien soit bien présent, que ce comportement soit cohérent, mais qu'en ne donnant pas les clés au lecteur, ce dernier se retrouve perdu, perplexe.

Mettre en scène un univers cohérent, dont tous les aspects et protagonistes sembleraient répondre à une logique, mais que cette logique nous échappe (en tant que lecteur).

Dur, mais super intéressant.

Merci en tout cas !

Contribution du : 26/03/2012 15:31
_________________
www.ninjavert.com
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
12/03/2011 15:50
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 70682
Hors Ligne
Ah ben, après votre super-commentaire je voulais vous remercier par message privé, mais puisque vous remontez le sujet de remerciements, hein...

Grand merci donc , j'ai été bien émue que vous vous donnassiez la peine d'un commentaire aussi fouillé. Votre remarque sur le côté "à côté de la plaque" du mini-prologue m'a paru très pertinente ; je tenais à dire d'emblée que le narrateur était cuit, mais je suis d'accord que, de cette manière, ça fait bizarre.

Pour le coup de la conscience non humaine, ben ouais, manifestement c'est raté ; je persiste à penser que ce doit être possible (d'ailleurs votre suggestion est marrante, mais je crois que comme lectrice je n'aimerais pas lire ce genre de texte ; j'apprécie une cohérence interne directement identifiable), plus difficile sans doute que j'ai cru dans mon inconscience enthousiaste.

Contribution du : 26/03/2012 18:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de "L'aberration est le moteur de la sélection naturelle," remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
12/03/2011 15:50
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 70682
Hors Ligne
Ah oui, Ninjavert, je repense à votre remarque sur le fait que ces végétaux doivent vivre dans un environnement à très forte pression et (si je me rappelle bien) votre étonnement que ce ne soit pas du tout évoqué. Mais c'est justement parce qu'ils y vivent : pour eux ce n'est pas pénible, ils y sont adaptés. On trouve des organismes marins dans des profondeurs étonnantes, et je serais franchement surprise s'ils souffraient de leur environnement. Nous-mêmes trouvons tout naturel de vivre sous une atmosphère, mais c'est loin d'être négligeable !

Contribution du : 26/03/2012 18:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 (3) 4 »





Oniris Copyright © 2007-2020