Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
17/11/2018 16:00
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1244
Hors Ligne
J’ai posté il y a quelques jours un message sur le forum Discussions sur les récits de Damy. ICI
Il se peut qu’aucun membre du Comité éditorial ne l’ait lu. Je me permets donc de le reproduire ici.

Le comité éditorial a reclassé le poème de Damy (Climax de la mélancolie) en contemporain, avec les raisons suivantes :
« écologie/mélancolie, mots/sanglots
Ces rimes assonantes ne conviennent pas pour le classique et le néo-classique où les rimes doivent être au minimum suffisantes.
C'est la raison pour laquelle nous publions votre poème en contemporain. »


« Eh oui ! 2 malheureuses rimes pauvres et vlan ! Adieu la catégorie classique que je visais pourtant. J’apprends chaque jour. » a répondu Damy à un de ses commentateurs.

Le commentaire du comité éditorial à propos de la catégorie répond par avance à une question que je me posais, ayant moi-même été reclassé en contemporain pour mon poème Elégie à une blonde, publié hier, et que j’avais me semble-t-il proposé en néo-classique, tant il est vrai que chaque jury décide de ses règles et de ses largesses. Je dis « me semble-t-il » car contrairement à Damy, le comité éditorial ne m’a pas donné d’explication, même si je sais aujourd’hui que l’assonance perdues/nues en est la cause, sans laquelle mon texte était parfaitement classique.
Paraître en néo-classique ou en contemporain m’était totalement indifférent, mais puisque cela semble avoir un peu déçu Damy pour son cas personnel, je voudrais mettre le comité éditorial face à une contradiction.

Lorsque j’ai proposé mon poème j’ai cherché quelle pourrait-être la bonne catégorie. Dans le doute et sauf erreur de ma part, je l’avais proposé en Néo-classique. Auparavant j'étais allé vérifier quelques rimes de poèmes publiés ici dans cette catégorie néo-classique et j’avais eu la surprise d’y trouver dans le même poème publié en 2018 les rimes Dos/Tôt et Vie/Sourie. Tout semblait très clair. Vous comprendrez donc ma surprise devant le commentaire du comité éditorial à Damy. Je tiens bien sûr à sa disposition le titre du poème en question.

Personnellement, et malheureusement pour Damy, je considère que la décision du comité éditorial à son encontre a été la bonne, comme elle l’a été pour moi. J'ai été mal aiguillé, c'est tout.

Pour conclure et afin d’améliorer mon information sur cette catégorie néo-classique, un membre décideur de la publication pourrait-il m’expliquer la contradiction relevée plus haut et me confirmer qu’à la rime, la consonne d’appui devant une voyelle simple est obligatoire ?

FrenchKiss

Contribution du : 17/12/2018 00:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Organiris
Inscrit:
27/11/2008 15:05
Groupe :
Référents centrale
Editeur FAQ
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 80876
Hors Ligne
Je vous confirme que la consonne d'appui devant une voyelle simple est obligatoire en néo-classique, FrenchKiss.
Je vous confirme aussi que nous avons manqué d'attention dernièrement dans votre poème et dans le poème de Damy. Dans les rimes mots/sanglots et perdues/nues, l'un des deux mots est un monosyllabique et dans ce cas la rime pauvre est acceptée.
La catégorie du poème dont vous parlez est donc bonne et celle du poème de Damy l'est aussi (en raison de la rime écologie/mélancolie). Par contre, j'ai modifié la catégorie du vôtre.
Vous avez bien fait d'ouvrir ce fil !

J'en profite pour noter une erreur assez courante qui nous conduit à publier en contemporain un poème envoyé en néo-classique : une rime ne peut pas associer un mot masculin et un mot féminin.

Contribution du : 17/12/2018 07:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
17/11/2018 16:00
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1244
Hors Ligne
Merci Marimay, j’avoue ne pas avoir cette indulgence pour moi-même, à propos de ma rime perdues/nues, ni même pour les simples diphtongues (doux/nous dans mon poème), mais là j’avoue que c’est de la gourmandise. En tout cas je prends note de vos critères, afin de guider au mieux les auteurs et les lecteurs vers la catégorie qu’ils recherchent.
Par contre je n’ai jamais lu dans aucun traité qu’on ne devait pas faire rimer un nom masculin avec un nom féminin. Le Sorgel donne même des exemples du contraire :

Page 29 : « Il est à noter que les homonymes terminés par une lettre identique
ou équivalente donnent des rimes excellentes. Ex : auteur et hauteur ... »


Page 32 : « nation rime avec fanion… »

Pardon de vous déranger encore, mais je suis très chatouilleux sur la pérennité du vers classique français .
En tout cas merci pour le soin que vous prenez à le défendre.

FrenchKiss

Contribution du : 17/12/2018 10:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Organiris
Inscrit:
27/11/2008 15:05
Groupe :
Référents centrale
Editeur FAQ
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 80876
Hors Ligne
Citation :
une rime ne peut pas associer un mot masculin et un mot féminin

Je ne parlais pas de la nature des mots tels qu'on les trouve dans un dictionnaire mais bien du masculin et du féminin associés aux rimes dans les règles du classique (nos catégories classique et néo-classique) comme cela est précisé dans le Sorgel à la page 25 :
"Une rime masculine est celle des mots dont la syllabe finale ne comprend pas d'e muet.
Une rime féminine est celle des mots dont la syllabe finale comprend un e muet.
Exemple :
- père, rime féminine
- mort, rime masculine."

Contribution du : 17/12/2018 10:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
17/11/2018 16:00
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1244
Hors Ligne
Exprimé comme ça je ne peux être que d'accord. C'est même une des fondements de la versification classique.

Merci

Contribution du : 17/12/2018 11:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11537
Hors Ligne
Si je comprends bien :

"perdues/nues" de FrenchKiss rime valable en classique (rime suffisante) car "nues" est un monosyllabique (ici l'on parle des nues dans le sens de nuées)
comme "mots/sanglots" de Damy, "mots" étant monosyllabique la rime est acceptée en classique et en néo.

Alors que "écologie/mélancolie" est une rime pauvre non valable en néo ni en classique.

La rime : "mie/mélancolie" (mie, de mie de pain, mot monosyllabique) aurait été bonne.

Les diphtongues qui ont un son plein riment également même si elle ne sont pas précédées d'une consonne d'appui : ai,ei,oi,au, eau, eu, ou, ui, ieu, ainsi que les voyelles nasales : an, am, en, em, in, im, ain, ein, on, om, ion, un, oin, um. (dixit Sorgel)

Me trompé-je ?

Bon je retourne à la pêche aux consonnes d'appui, c'est plus simple

Ce serait bien de remettre un lien du Traité de Sorgel. Perso j'ai imprimé le mien et je vous assure que l'ouvrage ressemble plus à un chiffon de dentelles qu'à un recueil bien lisse tant je l'ai fait souffrir sous toutes les latitudes, mais mon lien n'est plus valide pour le partager avec ceux que cela intéresserait.

Merci FrenchKiss d'avoir ouvert ce fil très instructif et merci à Marimay pour la promptitude et la clarté de ses explications.

Cristale,
toujours en apprentissage

Contribution du : 17/12/2018 14:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Expert Onirien
Inscrit:
15/12/2017 07:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4408
Hors Ligne

Contribution du : 17/12/2018 15:45
_________________
L'art ne fait que des vers, le cœur seul est poète (A. Chénier).
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Expert Onirien
Inscrit:
15/12/2017 07:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4408
Hors Ligne
Il est à préciser que l'on trouvera le lien pour le PDF du traité de prosodie de Sorgel dans la rubrique "centre d'aide – règles de classification des poésies sur Oniris – a)poésie classique".

C'était pour compléter le commentaire de Cristale et le lien précédemment fourni.

Cristale, ne connaissez-vous pas le traité par cœur ? Bon, vous pourrez quand-même réimprimer votre chiffon de dentelles.

Contribution du : 17/12/2018 15:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11537
Hors Ligne
Bon sang mais c'est bien sûr !

Merci Anje, vous êtes un ange

Le Sorgel par coeur ? Oh non, d'ailleurs il dort toujours à côté de moi et je l'emmène partout. (surement la raison de mon célibat )

La fonction copier-coller ne marche pas à partir du PDF, c'est pour cela que je pensais que mon lien était invalide

Cristale
en mode paresseuse

Contribution du : 17/12/2018 16:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de la catégorie Néo-classique (à l’attention du Comité éditorial)
Expert Onirien
Inscrit:
22/01/2018 08:31
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3087
Hors Ligne
Bon je vais paraître bête mais je ne sais pas ce que signifie consonnes d‘appui et comment savoir les reconnaître
On me l'a déjà reproché...

Contribution du : 17/12/2018 16:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2019