Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





A propos de "Qui gladio ferit, gladio perit"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
Bonjour à tous et 1000 mercis à mes 6 commentateurs.

Ce poème traite d'un chien, de la mort d'un chien, même si cela n'a pas été compris par tout le monde, c'était bien le but de laisser à penser qu'il s'agissait d'un tyran humain mais j'aurais pensé que les quelques indices disséminés ça et là vous auriez mis sur la voie, jusqu'à la conclusion.

L'idée de ce texte m'est venue après la parution ici d'un très joli poème de Hananke je crois bien, à propos de la douloureuse perte de son ami canin. J'ai alors réfléchi à la mort de mon chien, ou plutôt disons que j'ai fantasmé la mort du chien de ma femme, qui est un peu le mien quand même vu que je partage son existence depuis longtemps maintenant. J'ai caricaturé ce chien évidemment, pour pouvoir me réjouir de sa mort, jusqu'à en faire ce monstre impotent et tyrannique.

Merci donc à Donaldo75 qui a perçu l'humour sous-jacent, à Papipoète qui à mis la main sur ce hiatus qui m'avait échappé (mais comme je me doutais bien d'une "erreur" quelque part, je n'avais pas proposé ce texte en classique), à PIZZICATO qui , ce coup-ci n'a pas retrouvé cet humour qui me caractérise, mais qui a apprécié les sonorités, à TheDreamer qui m'aura fait connaitre "Les grotesques" dont j'aime d'ores et déjà le nom, à Quidonc de m'avoir si bien compris, tout à fait dans le sujet et non point hors, merci hein, et à jfmoods, parce que c'est jfmoods et que c'est toujours gagné quand jfmoods vous commente.

Allez, à plus les aminches, merci à vous tous !

Contribution du : 10/10/2017 13:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Qui gladio ferit, gladio perit"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
Merci Queribus pour votre commentaire et d'avoir perçu l'humour et la technique dans ce poème. Et puis je suis bien d'accord avec vous, il manque quelque chose à ce texte, un je ne sais quoi qui l'éleverai. C'est vrai qu'on ne sait pas trop quoi en dire. Merci à vous.

Contribution du : 11/10/2017 12:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Qui gladio ferit, gladio perit"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
Merci beaucoup Asrya d'avoir si bien perçu mon modeste poème. Juste un truc, ce n'est pas vraiment un souvenir mais plutôt un fantasme de la mort de mon propre chien. Non pas que je souhaite sa mort hein, mais l'écriture peut servir à tous les fantasmes, même les plus obscures... Encore merci.

Contribution du : 17/10/2017 14:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Qui gladio ferit, gladio perit"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
Merci beaucoup Arsinor pour ce "passionnément", je crois que c'est la 2ème fois qu'on m’attribue cette note en presque 2 ans d'Oniris, alors j'ai été fêté ça hier et suis un peu nauséeux aujourd'hui. Pour tout vous dire, je galère même à écrire ce message.

Alors pourquoi ce dévoilement à la fin ? Parce que tout simplement,au départ, je comptais bien écrire sur un homme, non un chien, et l'idée m'est venue dès le 2 ème quatrain, d'où "bavait", "grognement", "maîtresse" pour laisser quelques indices.

Pour le titre, pour moi "gladio", l'épée, est à rapprocher de l'arête qui s'est fichée dans la gorge,j'aurais dû dire "équille" d'ailleurs, ça aurait été mieux je pense. C'est donc bien le chien qui est tué par une épée,ayant lui-même vécu en tyran, en glouton, il périt de sa gloutonnerie.

Excusez-moi si je n'en dis pas plus, je suis vanné. Ah si, merci pour les rimes en presque "enta", j'aime travailler des rimes super riches ou presque... A bientôt !

Contribution du : 23/10/2017 20:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : A propos de "Qui gladio ferit, gladio perit"
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 5414
Hors Ligne
J'efface, je me suis trompé de forum

Contribution du : 11/02/2018 13:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019