Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





À propos de « Reconfiguration de l'espace sémantique », remerciements et éclaircissements
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/05/2010 19:31
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 1788
Hors Ligne
Je remercie avec émotion chacun de mes commentateurs : troupi, socque, rosebud, Lunar-K, brabant et Raoul, ainsi que tous les lecteurs qui se sont attardés sur ce texte.

rosebud, votre précédent commentaire n'a pas été oublié : mon poème m'a été renvoyé car il n'était pas placé dans la bonne catégorie, ce qui a automatiquement remis, pour ainsi dire, les compteurs à zéro.

Le pantonyme de cette description est en fait un banquet mondain (germanopratin), selon un mode que j'ai voulu à la fois comique et satirique. Chacun s'y paie de mots vides, se fait valoir, feint d'être écrivain, ou de façon plus générale, intellectuel. La forme, dans mon esprit, était intimement liée au propos : il n'était pas tant question de faire parade d'érudition, de « feuilleter le Robert » avec l'« obsession d'un collectionneur » que de dénoncer par ce télescopage de termes rares, spécialisés, archaïques, sans rapport a priori, la vacuité des échanges qui peuvent se tenir lors de ce genre de dîners parisiens et le nombrilisme qui y fait parfois loi.
J'ai tenté, tout au long du texte, d'égrener des indices afin que cette lecture soit rendue possible : il me semble que, dans cette optique, la dernière phrase est on ne peut plus explicite (« logorrhée », « luxuriance circassienne », « insignifiante »). C'est aussi pour cette raison qu'un substantif comme « pandémonium » y a sa place à mon avis. Pour autant, au-delà des renseignements dont pouvaient être porteurs les champs lexicaux, il était inutile de connaître chacun des mots ou d'aller en chercher un à un le sens dans le dictionnaire pour y voir un peu plus clair : désémantisés, les signes de cette Reconfiguration se révélent aussi motivés par leur matérialité phonique. C'est pourquoi le ludisme, l'humour n'étaient évidemment pas étrangers à ma démarche. « Les hydropotes yponomeutes » à l'entame se caractérisent ainsi par une forte densité allitérative : répétition de la fermée antérieure étirée [i], de la mi-fermée postérieure arrondie [o], de l'occlusive bilabiale sourde [p] et de l'occlusive dentale sourde [t̪]… L'intérêt ? Inventer des créatures mythologiques hybrides qui réconcilient les contraires, à la fois cerfs et papillons de nuit. Je trouve amusant aussi que les premiers personnages évoqués dans ce festin qui doit beaucoup au Satyricon soient des buveurs d'eau ! :-)
J'avais surtout Michaux en tête en composant ce poème, mais je ne renie pas les références dont vous me parez : Georges Lucas, Antonin Artaud, Lewis Caroll… Voilà qui est prestigieux ! Merci encore.

Contribution du : 09/06/2013 14:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de « Reconfiguration de l'espace sémantique », remerciements et éclaircissements
Expert Onirien
Inscrit:
21/07/2012 17:47
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Post(s): 4687
Hors Ligne
Je voudrais d'abord saluer votre fair-play;on me reproche assez souvent mes commentaires trop outrés, mais je ne sais pas ouvrir le robinet d'eau tiède.
Pour ce qui est de mon commentaire "égaré", j'ai eu l'explication et je me suis excusé de mon mouvement d'humeur auprès des intéressés.
J'ai bien saisi le caractère satirique du texte ainsi que la scène d'ensemble et je ne pouvais pas croire qu'il s'agissait d'une parade d'érudition, mais vous ne me ferez pas croire que la rédaction d'un tel texte se fait au pied levé, au petit doigt mouillé et sans un bon gros dictionnaire comme fond de commerce. Ou alors, je m'incline devant cet encyclopédisme. Ce qui me gêne, c'est justement que tout soit sacrifié à la matérialité phonique, au dépens du sens qu'on aurait pu tenter de conserver et là, ç'aurait été vraiment drôle.
Un détail qui n'a rien à voir: savez-vous qu'en-dehors du contrat que désigne la "tontine", ce mot a un sens vernaculaire dans le Poitou et ça veut dire cigarette roulée - c'est du moins comme ça que nommait ses clopes cousues-main un copain de Poitiers... Il faudra que je retrouve mon dictionnaire d'argot, peut-être.
Sans rancune, j'espère.

Contribution du : 09/06/2013 17:30
_________________
Les honneurs déshonorent ; Le titre dégrade ; La fonction abrutit - Gustave Flaubert
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de « Reconfiguration de l'espace sémantique », remerciements et éclaircissements
Expert Onirien
Inscrit:
31/01/2013 13:43
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 8036
Hors Ligne
Je suis comblé, non seulement j'ai pu lire plusieurs commentaires d'autres lecteurs mais l'auteur lui-même apporte ses éclaircissements et ceci contribue à l’intérêt d'avoir travaillé sur un tel texte. A une prochaine bizarrerie peut-être ?

Contribution du : 09/06/2013 17:59
_________________
Le temps est un poison
Tellement délicieux...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de « Reconfiguration de l'espace sémantique », remerciements et éclaircissements
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/05/2010 19:31
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 1788
Hors Ligne
Pas de problème, rosebud, vraiment. J'estime que ce genre de commentaires est tout aussi utile que les plus favorables.
Si je n'emploie évidemment pas ces mots au quotidien, je les connais parce que je m'y intéresse − j'en ai des carnets pleins. Toujours est-il que j'entends parfaitement vos objections et réticences. Il y a cependant un sens, comme je l'ai écrit plus haut : il n'est simplement pas à chercher sur les étiquettes que sont les mots mais dans le mouvement du texte.
(Vous m'apprenez une nouvelle acception de la « tontine », j'en suis ravi !)

Merci pour votre passage, troupi, et à une prochaine bizarrerie, sans aucun doute !

Contribution du : 10/06/2013 11:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : À propos de « Reconfiguration de l'espace sémantique », remerciements et éclaircissements
Visiteur 
Bonjour, j'ai lu votre texte, alex, et l'idée m'a traversé de laisser un commentaire de ce genre : "J'ai lu, je n'ai pas tout compris, mais je suis intéressé". L'utilisation systématique des mots rares m'a intéressé. Cependant, l'introduction d'un deuxième degré de lecture ne réduit pas la difficulté de l'accès à votre proposition, et j'ai trouvé dommage qu'un tel investissement provienne d'une volonté de railler un milieu que vous connaissez, une telle raillerie demeurant convenue, reléguée au second plan. Faut-il que la forme très travaillée soit liée à un fond d'autant plus vide ?

Bien amicalement,

Contribution du : 10/06/2013 15:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020