Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2)


Re : ah les vaches, remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 21091
Hors Ligne
Merci cherbiacuespe pour le retour.

Sinon la morale, bêêêhhh c'est ni bien ni mal, c'est un concept humain, quoi. ...
"une contrainte prolongée" doublée d'une "fausse interprétation de certains phénomènes " disait Nietzsche. Sacré Friedrich...

Mais la morale est multiple!

Meuglement vôtre.

Contribution du : 01/05 20:26:13
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammed Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : ah les vaches, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
07/06/2019 16:07
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 6917
Hors Ligne
Pouet, disons que la morale dresse la frontière de l'inacceptable. Le droit de cuissage était inacceptable, par exemple, quand bien même la loi le légitimait. Au-delà, c'est la morale qui est inacceptable. J'arrête, je viens d'avoir une pensée immorale : bouh !

Miguel. D'ailleurs, je ne sais plus ou j'ai lu ça, quelqu'un mettait dans un même panier d'éloges Voltaire et T. More. Pardon, des deux, l'anglais méritait avec plus de justesse le compliment, fût-il imparfait comme nombre d'entre nous. Rien de comparable entre ces deux-là.

Anna : ... Et qui donne une bonne idée de l'ampleur des travaux auquel se heurtent les historiens quand ils décortiquent les sociétés de civilisations disparues. Pas un boulot de tout repos...

Contribution du : 02/05 10:54:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : ah les vaches, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 8595
Hors Ligne
Bonjour Cherbiacuespe,

Merci pour votre retour bien sympathique. Vous me rappelez qu'il s'agit d'un théâtre champêtre, et je crois bien que c'est ce qui m'a emballée.

C'est ce tout qui semble être le quotidien de votre troupeau de vaches philosophes, de l'herbe à l'air pur, qui donne une ambiance sereine, je trouve, à la réflexion mise en scène.

Peu importe que la même histoire se répète depuis la nuit des temps, elle restera au goût du jour tant qu'il y aura des êtres humains qui se sentiront concernés.

J'aime bien cette idée des peuples sages, de remercier chaque don fait par la nature.

Par contre, je rejette en bloc la demande d'un pardon. Elle me ramène à cette auto-flagellation typiquement judéo-chrétienne qui fait beaucoup de dégâts dans la psyché.

D'ailleurs, lorsque quelqu'un meurt, je n'ai jamais vu personne venir lui demander pardon pour lui avoir ôté la vie ^^... C'est un juste retour à la Terre. Même si, hum hum... j'ai du mal à me résigner devant le mot juste...



Cat

Contribution du : 02/05 14:22:21
_________________
Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : ah les vaches, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
07/06/2019 16:07
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 6917
Hors Ligne
Bonjour Cat,

Je suis d'accord avec vous sur l'auto-flagellation pour tout et n'importe quoi, qui devient une mode agaçante. Pas question que je m'excuse pour des trucs que, peut-être, je n'en sais même rien d'ailleurs, mon arrière, arrière, arrière grand-père aurait fait dans le passé. Lui, c'est lui et moi je suis pas lui ! C'est pousser le bouchon un peu loin.

Ceci étant, pour m'être penché depuis peu sur le sujet, la philosophie amérindienne (des plaines du nord) procède d'une certaine spécificité, un rapport à la nature totalement étrangère à la nôtre. J'ai à peine commencé, mais c'est un peu déroutant.

Contribution du : 02/05 14:49:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : ah les vaches, remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
15/12/2010 11:48
De Pézenas, France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 24816
Hors Ligne
La morale ne serait qu'une question d'appréciation ; mais alors pourquoi nous flageller en permanence sur des affaires du passé, l'esclavagisme, la colonisation, etc ? Et aujourd'hui pourquoi condamner Poutine ? Bèèèèh ce ne serait ni bien ni mal. Entre le Père Kolbe qui donna sa vie pour sauver un père de famille dans un camp de la mort, et les nazis qui les avaient mis là, simple question d'appréciation, bien sûr, "une fausse interprétation de certains phénomènes".

Contribution du : 03/05 08:38:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : ah les vaches, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
07/06/2019 16:07
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 6917
Hors Ligne
Si vous pensez, Miguel, que la rédemption passe par une flagellation en continu, je plaints vos omoplates. Ce n'est pas demain la veille que vous en finirez. Imaginez-vous en discuter (de la morale) avec les paysans brésiliens qui déforestent à tour de bras, et leur famille. Pensez-vous sérieusement que vous les convaincrez d'arrêter par respect pour la survie des dernières populations indiennes vivant encore dans la forêt amazonienne ? J'ai un doute... Comme je le dis plus haut, la morale c'est bien, mais elle a ses limites. Quand je dis refuser d'endosser des responsabilités qui ne sont pas les miennes, je ne dis pas non plus que je tourne le dos au passé. Les événements d'aujourd'hui trouvent toujours leur raison dans ceux de la veille, ce qui n'excuse rien, mais explique tout. Autrement, il reste le suicide collectif, c'est plus radical, mais on peut considérer avec placidité que c'est un châtiment juste pour les fautes de nos aînés.

Contribution du : 03/05 11:36:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : ah les vaches, remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
15/12/2010 11:48
De Pézenas, France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 24816
Hors Ligne
Je faisais écho aux citations de Nietzsche par Pouet. Effectivement je suis comme vous, persuadé qu'on n'a pas à se sentir coupable de tout ce que d'autres ont fait. D'autant que, si l'on part du principe que la mémorable est modifiable dans l'espace, alors elle l'est aussi dans le temps et que ce que nos anciens ont fait et qui nous choque, ils le trouvaient peut-être bon. Comme écrit ironiquement Montesquieu, "Le sucres serait trop cher, si l'on ne faisait travailler les plantes qui le produisent par des esclaves."
Je pense quand même qu'il y a, dans la conscience humaine, des invariants, comme disent les ethnologues, et que la notion chrétienne de bien et de mal (puisque vous parlez de rédemption ... mais ne vous inquiétez pas pour mes omoplates, je les ménage !) rejoint ce qu'on a coutume d'appeler le droit naturel. Ce relativisme à pros de la morale a commencé chez nous avec Montaigne, qui trouvait des excuses au meurtre suivi de cannibalisme; mais enfin les peuples dont il parlait n'appliquaient cette pratique qu'à leurs ennemis, et pas aux gens qu'ils aimaient : ici déjà, la notion du mal accepté et volontaire était présente. Quand on ne traite pas un ennemi comme on traiterait un ami, on sait bien qu'on lui fait du tort. Il y a dans la nature humaine une part portée au mail, et heureusement que la morale est là pour la brider.

Contribution du : 03/05 21:12:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : ah les vaches, remerciements
Expert Onirien
Inscrit:
07/06/2019 16:07
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 6917
Hors Ligne
Vu, compris et adopté. Bonne soirée Miguel.

Contribution du : 03/05 22:43:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2)





Oniris Copyright © 2007-2022