Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Après la contredanse
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Responsables Edition
Post(s): 25869
Hors Ligne
A tous, sélecteurs, correcteurs, lecteurs et commentateurs merci d’avoir retenu ce texte, d'avoir lu et commenté.
Oeuvrette sans prétention je l’avoue qui semble cependant appréciée pour ce qu’elle était.
http://www.oniris.be/poesie/robot-contre-danse-8780.html#comment133552


Goêlette, je reconnais que les deux tercets sont légers poétiquement parlant. Je pense que par manque d’euphonie vous voulez dire peu agréable à prononcer. Probablement à cause de la liaison en s. Je croyais justement par ce biais de l’allitération en "s" faire ressentir la difficulté du danseur. Je suis semble-t-il tombé à côté.

En effet, Papipoète, un cavalier qui n’aime pas la danse mais se laisse prendre finalement par le bonheur du tourbillon.

Vous avez vu une métaphore dans cette contredanse Provençao, c’est en filigrane l’idée qui m’a guidé.

Annick, vous avez perçu cette idée que s’essayer à pratiquer un exercice qu’on ne maîtrise pas peut cependant conduire à certaines satisfactions. Comme en poésie d’ailleurs. Et se laisser guider c’est une bonne règle d’apprentissage.

De même Pizzicato, être celui qui suit c’est parfois bien agréable.

Vous avez aussi perçu le côté métaphorique de l’histoire The Dreamer. Cela me satisfait.

Léni, vous parlez de l’humour. C’est sympa de l’avoir observé. Dans l’intention je n’ai pas voulu faire un texte grave et pleurnichard.

Vous dites Lénine Bosquet avoir pris le texte au pied de la lettre, c’est la première lecture possible et je suis content que cette manière primaire que j’ai voulue vous ait intéressé.

Mignon, gentillet, Wancyrs et Sympa, heureux que l’aspect un peu mièvre ne vous ait pas rebuté.

Ne vous excusez pas d’être désagréable Hananke. Le texte vous a déplu, vous le dites, quoi de plus normal.
Cependant quelques réponses à vos remarques :
Bien sûr, en poésie on peut faire le choix de se tenir au sens premier. Et je respecte votre point de vue. L’idée de poser les pieds à revers, c’est mettre le pied droit là ou il fallait mettre le gauche et inversement. Chuter en dévers, c’est tomber à la renverse. Naviguer par le travers est une expression marine que j’ai entendu employer dans le milieu.
Par contre, je ne pense pas que vous ayez à me signifier les catégories dans lesquelles je compte m’exprimer. Je ne suis pas de ceux qui se cantonnent uniquement dans ce qu’ils savent faire. C’est dans ma nature : J’essaie d’explorer le plus possible toutes les facettes qu’offre l’expression poétique. Je crois que c’est une manière d’apprendre. Après, chacun est libre de ses choix. Oniris n'est-il pas avant tout un site ou l'on propose, ou l'on s'expose avant d'être une plate-forme de publication.

Jfmoods, comment pourrais-je mieux exprimer mes intentions telles qu’elles transparaissent dans votre observation détaillée. Tout y est. La volonté primaire, le second degré métaphorique, l’ivresse dans plusieurs sens. Je me retrouve dans ce que vous avez ressenti.

Contribution du : 09/04 10:42:09
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Maître Onirien
Inscrit:
14/06/2013 14:24
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 13713
Hors Ligne
Bonjour Robot

Bien sûr que je n'ai pas à vous signifier dans quelle catégorie
vous devez vous exprimer.

Mais le gros problème, pour les auteurs qui comme vous veulent
toucher à tout, est la dispersion : très rares sont les auteurs
qui réussissent dans des catégories diverses avec succès.
Et même dans les nouvelles d'ailleurs où j'ai vu bien des poètes
se perdre littéralement.

Je pense, même si je ne suis pas un grand spécialiste de la poésie
libérée, que vous vous exprimez mieux dans cette famille.
Comme d'autres que je ne nommerai pas, par politesse.

Bonne journée.

H

Contribution du : 09/04 10:59:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Expert Onirien
Inscrit:
23/06/2011 17:15
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3941
Hors Ligne
Robot,

Oui, il était flagrant que ce poème en apparence si simple ne prenait la danse que comme un prétexte pour évoquer toute autre chose : les relations entre les individus.

Contribution du : 09/04 12:13:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Maître Onirien
Inscrit:
08/06/2009 21:13
De Canada
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 15013
Hors Ligne
La poésie est un grand terrain de jeux où ceux qui ne sautent qu’a La trempoline passent à côté des sensations d’eûphories de planer en tyrolienne ou le vertige de parcourir les montagnes russe.
Chapeau bas à ceux qui sortent de leur zone de confort. Robot, votre poème lu au premier degré parle de maladresse d’un danseur, et s’il y a eu maladresse dans la forme ( ce que je ne pense pas) alors on peut dire que la forme et le fond convolent bien en leurs noces de miel... je vous le dis encore, pour avoir l’habitude d’ecrire des tranches de vie, je trouve que vous nous en livrez une bien belle ! Merci !

Wan

Contribution du : 09/04 18:52:02
_________________
Consultez mon Blog en construction. Il traite d'affaires chrétiennes. Merci !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 11885
Hors Ligne
Slt,

pour ma part, je n'avais pas trop cerné le côté métaphorique, même si je saisi bien que la vie peut être une danse, un théâtre ou que sais-je.

Je n'ai rien trouvé d'intéressant à dire sur le texte, du coup, bah, j'ai rien dit.

En tout cas, je salue, j'admire même, ta capacité à officier dans tous les genres, à ne pas demeurer éternellement dans ta zone de confort.

Bravo pour cela, continue. (enfin sans te commander...)

Contribution du : 10/04 12:35:42
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Responsables Edition
Post(s): 25869
Hors Ligne
Salut Pouet,

Merci pour ton passage. Et même ne rien dire c'est déjà exprimer quelque chose parfois.

A bientôt j'espère sur nos "pontes " respectives.

Contribution du : 10/04 12:45:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2507
Hors Ligne
Avec le poème : "Pour écrire un sonnet", je suis sortie de ma zone de mon confort, ce qui m'a permis de mesurer tout le travail qui me reste encore à fournir.

Contribution du : 10/04 13:05:18
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Responsables Edition
Post(s): 25869
Hors Ligne
Merci Marie-Ange. Heureux que vous ayez apprécié cette "parade amoureuse". Comme celle maladroite de certains échassiers peut-être.

Eric D: Vous avez dégusté et trouvé du goût à cette oeuvrette, c'est déjà une satisfaction.

Oui Cat j'ai pris plaisir à écrire cette contre-danse et si elle te donne envie de tourbillonner j'en suis heureux.

Contribution du : 14/04 10:17:41
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Expert Onirien
Inscrit:
19/08/2016 17:30
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5809
Hors Ligne
Bonjour

Question. Et ceux qui comme moi préfère demeurer éternellement dans leur zone de confort on les considère comment ?

Contribution du : 14/04 12:35:44
_________________
Le léopard ne se déplace pas sans ses tâches (proverbe africain)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Après la contredanse
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 11885
Hors Ligne
On les fouette avec des branches d'ortie trempées dans l'acide!

Contribution du : 14/04 12:39:15
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2018