Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 (3) 4 »


Re : Bouts rimés plus faciles
Apprenti Onirien
Inscrit:
18/06/2011 20:56
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 229
Hors Ligne
j'aime beaucoup votre texte, nostalgique , mais chacun peut y retrouver des émotions vécues

Contribution du : 24/07/2011 21:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Visiteur 
Pour réactiver ce fil je propose les rimes suivantes
pelouses, fleurs, chaleurs, jalouses, jardin, fifres, gandin, chiffres.

Mètre libre mais règles de la poésie classique imposées (néo s'abstenir)

Prenez votre pied sans retenue.

Contribution du : 16/01/2012 08:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Apprenti Onirien
Inscrit:
09/01/2012 12:23
De Indre
Groupe :
Membres Oniris
Post(s): 110
Hors Ligne
Le soir tombe, les pelouses
Sont couleur de brume au jardin.
Les taupes sortent, jalouses,
Que l'été ne soit qu'un gandin.

L'on entend le chant des fifres
Cachés parmi toutes les fleurs,
Et l'heure de sonner les chiffres
Chante dans les douces chaleurs.


A votre appréciation en vous remerçiant.

Contribution du : 20/01/2012 22:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Visiteur 
Salut nykhol ! En l'absence de tizef, relanceur de ce fil, je viens vous apporter la réponse que vous êtes en droit d'attendre...
Votre poème, quant à sa forme, comporte des vers de 7 ou de 8 syllabes ce qui est rhédibitoire en poésie classique...
Il s'en faut de peu pour que ça "tienne la route" !
Voici un exemple pour illustrer mon propos :

Le soir tombe sur les pelouses
Comme brume sur le jardin.
Et les taupes sortent, jalouses,
Que l'été ne soit que gandin.

Puis l'on entend le chant des fifres
Cachés parmi dix mille fleurs
Mais qu'importe l'heure et les chiffres
Quand s'estompent les douces chaleurs.

Ainsi vous n'avez que des vers de huit syllabes...

Le second quatrain n'a pas grande signification mais ce n'est qu'un exemple pour la métrique
Au plaisir...

Contribution du : 21/01/2012 13:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Visiteur 
Deux quatrains sans titre ni suite pour clore la journée...

J’aime les soirs d'été fouler dans le jardin
Le merveilleux tapis que m’offre la pelouse
Qui mène au vieil étang où la grive jalouse
Proteste près du geai qui s’y mire en gandin.

J’aime cette heure exquise où s’enfuit la chaleur
Tandis que du vallon monte le son d’un fifre,
Mélodie occitane où parfois je déchiffre
Le bonheur de l’instant comme on cueille une fleur…

Bon week-end... Alex

Contribution du : 21/01/2012 18:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Apprenti Onirien
Inscrit:
09/01/2012 12:23
De Indre
Groupe :
Membres Oniris
Post(s): 110
Hors Ligne
Merci Alex.
Il me faut rechercher dans mes vieux livres de classe, afin de savoir quelles sont les finales en "e" qu'il faut compter ou pas.

Aie ! la métrique, m'étrique.

Compliments pour le bel alexandrin.

Contribution du : 21/01/2012 19:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Visiteur 
Bonsoir nykhol ! Tout ceci n'est pas très compliqué et il existe sur le site le Traité de Sorgel qui traîte d'à peu près tous les cas de figure... Ensuite c'est une question de volonté qui ne va pas sans l'amour des vieilles lettres. Bonne continuation... Alexandre

Contribution du : 21/01/2012 20:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/05/2010 19:31
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 1788
Hors Ligne
Alexandre, il me semble que le vers « Quand s'estompent les douces chaleurs » comporte neuf syllabes… C'est minime.
Chapeau bas en revanche pour les deux quatrains de ton cru, qui semblent couler de source. Impressionnant !

Contribution du : 21/01/2012 23:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Onirien Confirmé
Inscrit:
27/06/2011 07:18
Groupe :
Primé concours
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 867
Hors Ligne
Oh ! Je voudrais brouter ces si douces pelouses
Où, limaçon jadis, allant parmi les fleurs,
Cœur battant, tout ému, je fuyais les chaleurs
A l’ombre bienvenue de montagnes jalouses

Qu’ils sont loin, ces étés, ces douceurs, ces jardins
Quand tu prenais grand soin à souffler dans mon fifre
Tu étais Cunégonde et j’étais ton gandin
Mais se tourne la page avant qu’on la déchiffre

(avais-je le droit de tricher ainsi ? (v5,6,8) )

Contribution du : 22/01/2012 06:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Bouts rimés plus faciles
Visiteur 
@zenobi
Bucolique et coquin.

J'ai repéré quelques erreurs "classiques"
vers4: "bienvenue de ". Evitez devant une consonne ces mots se terminant par un e muet suivant une voyelle ( joue, essuie, joie...)
Vers6: "soin à" hiatus, préférez "soin de"

Jardins/gandin rime singulier/pluriel non admise en classique

Facile à rectifier.

Contribution du : 22/01/2012 07:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 (3) 4 »





Oniris Copyright © 2007-2020