Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 »


C'est à peine si... que
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 4616
Hors Ligne
Bonjour oniriennes et oniriens,

J'ai un petit souci de syntaxe pour un texte que je travaille.

Voilà une phrase construite à la manière de celle objet de mon litige :

"C'est à peine si l'oiseau prend son vol qu'il atteint le ciel"

Je la voyais bien comme ça mais on m'a mis le doute ! Ne faudrait-il pas dire :

""C'est à peine si l'oiseau prend son vol, il atteint le ciel"

Personnellement, je penche pour ma solution ... mais je n'en suis pas certain-certain, et rien de probant sur le net.

Merci d'avance si vous souhaitez vous pencher sur ce problème.

J'espère être dans la bonne rubrique !

Cyrill

Contribution du : 18/05 12:09:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 30722
Hors Ligne
À peine l'oiseau prend-il son vol qu'il atteint le ciel.

le "c'est" est lourd.

Oui, tu es dans la bonne rubrique.

Contribution du : 18/05 12:52:37
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Expert Onirien
Inscrit:
06/02/2020 00:12
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3435
Hors Ligne
C'est à peine que l'oiseau prend son envol qu'il atteint le ciel...

Non ?

Edit : quelle plaie le style indirect ! Je vais au coin. Air saine a raison.

Contribution du : 18/05 13:18:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 4616
Hors Ligne
Merci hersen et Dugenou pour votre contribution.

hersen, je comprends qu'on puisse trouver lourd.
Mais si je reprends la phrase en entier, ce que je n'ai pas fait dans mon premier post :

Sitôt sorti de l’œuf, C'est à peine si l'oiseau prend son vol qu'il atteint le ciel"

Avec votre proposition, cela ferait :

"sitôt sorti de l’œuf, à peine l'oiseau prend-il son vol qu'il atteint le ciel."

Là je ne suis pas certain que ce soit plus léger, mais je vais y réfléchir.

Dugenou, vous me copierez cent fois : "à peine si ... que"

Contribution du : 18/05 13:37:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 4616
Hors Ligne
PS : PS : en fait, hersen, il y a autre chose, comme un nombre de syllabes à respecter, qui me font pencher pour ma proposition !


Contribution du : 18/05 13:39:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 39865
Hors Ligne
moi, j'aurais écrit comme hersen ; formulation la plus douce et française de cette phrase !
question syllabique, il vous faire fumer les neurones... sinon, il y aura faute grammaticale !

Contribution du : 18/05 13:52:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Expert Onirien
Inscrit:
28/12/2008 14:27
De Toulouse
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 6362
Hors Ligne
Moi j'aurais écrit volontiers : L'oiseau prend son vol et atteint aussitôt le ciel. Il me semble qu'on enlève ainsi toute lourdeur.

Contribution du : 18/05 14:27:51
_________________
Il faut, avec les mots de tout le monde, écrire comme personne.
Colette
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
26/05/2020 16:47
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1818
Hors Ligne
Cyrill,
Mon humble avis est le suivant :
Il y a plusieurs manières d’agencer vos mots, selon qu’il s’agit de prose ou de poésie. La catégorie poétique peut également avoir son importance (libre – classique – épique – lyrique – romantique – humoristique, etc…). S’il s’agit de poésie, des ellipses syntaxiques sont aussi possibles pour améliorer la qualité poétique. En tout cas, une chose est sûre : « C'est à peine si l'oiseau prend son vol, il atteint le ciel » est tout à fait incorrect puisque « il atteint le ciel » est une subordonnée et doit donc être introduite par la conjonction de subordination « que ». Je ne trouve pas ici de valeur ajoutée à cette contorsion grammaticale.

Mais si plusieurs solutions sont possibles, il y aura forcément des nuances de sens, selon qu’on veut appuyer sur l’oiseau à peine sorti de l’œuf ou sur le fait qu’il atteigne le ciel. Votre phrase me semble correcte, mais le serait encore plus avec la virgule : « C'est à peine si l'oiseau prend son vol, qu'il atteint le ciel ». Celle de Hersen aussi : « À peine l'oiseau prend-il son vol qu'il atteint le ciel. » Mais j’y distingue une nuance de sens.
En tout cas, impossible de répondre si on ne connaît pas la structure syllabique du ou des vers qui composent la phrase et que vous semblez vouloir respecter.
Bon courage
Bellini

Contribution du : 18/05 14:40:30
_________________
Mais qu'est-ce que la poésie, sinon un torchon humide sur le rebord d'un évier ? (Charles Bukowski)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 30722
Hors Ligne
Cyrill, tu as parlé d'un "texte".
Si ça doit entrer dans des contraintes précises, il vaut mieux le signaler avant que l'on ne se penche sur le cas.

Bellini :
pour la virgule :

« C'est à peine si l'oiseau prend son vol, qu'il atteint le ciel ».

- soit deux actions à la suite l'une de l'autre.(virgule)
- soit simultanéité des deux actions. (exit la virugule)

j'ai compris dans le sens de cette deuxième possibilité.

Qui a dit qu'on n'était pas drôles sur Oniris ?

Contribution du : 18/05 14:55:59
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : C'est à peine si... que
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
26/05/2020 16:47
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1818
Hors Ligne
Hersen,
Ah ben, si l’œuf a explosé en plein vol, alors ok je retourne dans ma tanière.
Bellini

Contribution du : 18/05 15:00:57
_________________
Mais qu'est-ce que la poésie, sinon un torchon humide sur le rebord d'un évier ? (Charles Bukowski)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 »





Oniris Copyright © 2007-2020