Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 (3) 4 5 »


Re : Carnets de rêve
Expert Onirien
Inscrit:
06/02/2020 00:12
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3462
Hors Ligne
En effet, rosebud, les changements d'angle de vue dans les rêves, ça arrive... mais pas aussi souvent qu'on le voudrait, et à chaque fois, ça marque le rêveur. Perso, je trouve ça excellent. Mais ça arrive si peu souvent... ce sont toujours des rêves d'exception !

Contribution du : 03/06 16:53:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Maître Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes et au tour du Monde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 11623
Hors Ligne
Bonjour aux rêveurs !

Intéressant la part de composition dans le rendu de vos rêves. Ceux de Cat et de Rosebud me paraissent plus travaillés dans l'expression, Dug' serait dans cet exercice plus spontané, instinctif. Oui les auteurs ajouteraient de la rationalité au rêve qui me semble, le plus souvent n'en avoir aucune ?

Rosebud, une gymnastique cérébrale ? Intéressant.
Je pensais me lever trop vite pour me souvenir des miens ; je vais tenter la gym (vous me direz laquelle et comment).
On attend, pourquoi pas, les 449 autres rêves.

Contribution du : 03/06 18:14:13
_________________
Écrivez ce que vous désirez écrire, c'est tout ce qui importe, et nul ne peut prévoir si cela importe pendant des siècles ou pendant des jours.
Virginia Woolf- Une chambre à soi- Publié en 1929
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Organiris
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 20384
Hors Ligne
Intéressant tout ça, mais j'ai l'impression qu'on ne tient pas compte d'un post que j'avais ajouté le 29 / 05 sur le 1er post de ce fil au nom de la modération... Alors, je le remets ici de façon à ce que chacun puisse en prendre connaissance et le respecter. Merci.

Edition du 29/05, toujours d'actualité :
[Le titre du fil a été modifié à la demande de son auteur. Nous précisons par ailleurs que les contributions futures portant sur ce sujet ne doivent pas dépasser 1500 caractères. Merci.]

Contribution du : 03/06 19:49:42
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Expert Onirien
Inscrit:
06/02/2020 00:12
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3462
Hors Ligne
Pourquoi avoir imposé une limite de 1500 caractères, Lulu ?

Mes rêves et la façon dont je les exprime sont authentiques. Si j'avais une grande liberté de composition, dans la façon de les présenter de façon logique, ce qui n'est pas souvent le cas des rêves, je ne les posterai pas (et je ne le fais pas). Je m'attendais à ce que les autres participants fassent de même, mais si le coeur leur en dit, je n'y vois aucune objection.

Contribution du : 04/06 01:25:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Expert Onirien
Inscrit:
06/02/2020 00:12
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3462
Hors Ligne
Sinon, j'aimerai vous faire part de plusieurs rêves qui m'ont poursuivis régulièrement depuis mes 17 ans : je voyais ma chambre, mon regard était légèrement surélevé par rapport à la position supposée de mes yeux, et des êtres noirs des pieds à la tête qui étaient à mon chevet, qui se penchaient pour me toucher... réveil en sursaut, en criant, vous imaginez. J'ai appris plus tard que ça s'appellait de la 'paralysie du sommeil', vous pouvez regarder la définition sur wikipédia.

Il est vrai que j'étais sur le dos, dans l'incapacité de bouger ou me réveiller, et dans un état d'anxiété extrème. J'ai fini par y trouver une explication sensée : quand j'avais 4 ans, une voisine me gardait et je dormais. Il y avait une chemise pendant à un cintre dans la chambre, cela me perturbait, j'avais l'impression de voir un homme dans la chambre...

Depuis la prise régulière d'un neuroleptique hypnotique il y a quatre ans, je ne suis plus anxieux quand je fais ce genre de rêves. Je suis souvent couché sur le flanc, et je ressent une présence me parlant de façon agressive derrière moi. Je fais beaucoup d'effort pour me retourner, et si ça arrive, il n'y a personne.

En juin 2017, j'étais couché sur le flanc gauche, et j'entendais quelqu'un me parler derrière moi. Au prix de ce qui m'a semblé plusieurs minutes d'effort, j'ai réussi à me retourner : il n'y avait personne. Je me suis mis sur le dos, et j'ai vu un homme très maigre, chauve, noir, aux dents très blanches, à la peau brillante, et nu se tenant agenouillé sur le lit, entre moi et ma chatte, qui avait l'aspect d'un bébé mais avec des jambes disproportionnées, sa peau était bleutée.

Il a posé un doigt sur ma gorge, a côté de la pomme d'adam, et j'ai émis un râle dont le son m'a réveillé

Contribution du : 04/06 01:57:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Maître Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes et au tour du Monde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 11623
Hors Ligne
rêvé les yeux ouverts, il me semble...

Je devais fermer les yeux, il le fallait ; je n'y parvenais pas, impossible, paupières bloquées, fixes. Après un dernier gros effort mes yeux se sont fermés. Et là vertige, chute, je ne sais où. Enfin j'ai pu rouvrir les yeux, j'avais le droit.

Contribution du : 04/06 05:31:45
_________________
Écrivez ce que vous désirez écrire, c'est tout ce qui importe, et nul ne peut prévoir si cela importe pendant des siècles ou pendant des jours.
Virginia Woolf- Une chambre à soi- Publié en 1929
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Expert Onirien
Inscrit:
21/07/2012 17:47
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4709
Hors Ligne
C'est marrant, Dugenou, cette histoire de chemise effrayante sur son cintre. Tout petit, j'avais une phobie semblable, mais éveillé: il y avait suspendu à une poutre au grenier, le costume de mon grand-père mort depuis longtemps et que je n'ai pas connu. J'osais à peine regarder ce qui me semblait être un fantôme peut-être malveillant...
Concernant la manière de retranscrire un rêve, je tâche de n'y mettre pas non plus le moindre effet de style (c'est déjà assez compliqué de noter au plus juste ses souvenirs), mais je suis très scrupuleux à être le plus exact possible dans le rendu de l'impression laissée par le rêve.

Je vous en présente un autre, très récent, dont on pourra imaginer toute les interprétations sexuelles que l'on voudra - les interprétations des rêves m'indiffèrent. Après je vous foutrai la paix avec mes histoires si elles vous lassent. J'ajoute quand même que quand je me suis inscrit sur Oniris en 2012, c'est à cause de son nom, car à l'époque, je cherchais un site où l'on pourrait échanger à propos des rêves.


Cathy et moi avons réservé un restaurant à Paris. L’endroit est minuscule. La salle contient à peine 5 ou 6 petites tables de bistrot de 2 ou 4 places. Comme nous sommes arrivés avant le coup de feu, le loufiat nous propose de choisir notre table parmi trois possibles. Nous finissons par prendre une petite table carrée, à droite du bar au fond de la salle, dans un petit renfoncement éclairé par une baie vitrée. Dans le renfoncement, il y a une deuxième table où deux jeunes hommes et une jeune femme discutent avec passion d’un projet. Sur la table sont étalés des plans. La jeune femme est à genou sur sa chaise. Voyant que je prêtais attention à leur discussion en attendant qu’on nous apporte le menu, un des deux jeunes hommes m’interpelle en me disant : «Tiens, vous semblez intéressé. Je vais vous poser une devinette. Qu’est-ce que c’est que cet objet et à quoi sert-il ? » et il me tend un cylindre de la taille d’une salière d’environ 15cm de haut. Le corps de l’objet est divisé en trois secteurs dans le sens de la longueur. Il est en bois patiné et doux au toucher. Le bois me semble être du frêne. Je remarque surtout que le bois est maculé avec de l’huile d’olive, comme s’il avait été posé sur une flaque d’huile, ou trempé dans de l’huile. J’en déduis qu’il pourrait s’agir d’un outil culinaire, peut-être le prototype d’un flacon permettant de mélanger trois huiles d’olive. Mais je ne reçois que des réponses négatives à mes questions. Je comprends que ces trois associés sont sur le point de déposer un brevet et je les trouve imprudents de risquer de me dévoiler leur secret.
Et soudain, prenant conscience que je rêve (!), je me dis : comment résoudre une énigme que j’ai conçue moi-même ? Soit je connais la réponse et ce n’est pas une énigme, soit je ne la connais pas, et il ne peut pas y avoir de solution.
Je reste délicieusement obsédé par ce paradoxe le restant de la nuit.

Contribution du : 04/06 07:21:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Organiris
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 20384
Hors Ligne
Dugenou, et tous les autres,

La limite à 1500 caractères a été retenue pour éviter tout détournement de publication. Veuillez, de fait, en tenir compte. Merci.

Contribution du : 04/06 07:46:01
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Maître Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes et au tour du Monde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 11623
Hors Ligne
Rosebud,
Je ne suis pas lassée, pas encore et sans doute pas de sitôt. Sans vouloir interpréter vos rêves (je n'en vois pas non plus l'intérêt, perso), c'est plutôt la transcription qui me surprend, là encore. J'ai l'impression que vous investissez vos rêves alors qu'ils se déroulent. Je n'avais jamais lue pareille expérience.

Ce sujet est pour vous, Rosebud !
Nous lirons les plus courts, donc (en réponse à Lulu)

Contribution du : 04/06 08:10:15
_________________
Écrivez ce que vous désirez écrire, c'est tout ce qui importe, et nul ne peut prévoir si cela importe pendant des siècles ou pendant des jours.
Virginia Woolf- Une chambre à soi- Publié en 1929
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Carnets de rêve
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7800
Hors Ligne
C'est vraiment intéressant de découvrir comment chacun rêve !

Rosebud, j'ai bien aimé les parois-écran où dansent les couleurs. Quant à la signification de ton deuxième rêve : as-tu trouvé vers où pencher, finalement ?

Sympa, les tiens, Dugenou ! Un peu beaucoup effrayants, aussi. Brr...

Bah, en fait, Éclaircie (#22), ne pouvant retranscrire mes rêves au fur et à mesure qu'ils se déroulent (of course !), je dois convoquer ma mémoire et la mettre en forme propre au récit narratif.

Pour ma part :
1. je rêve
2. je m'en souviens, ou pas. D'où la méthode de Rosebud, qui fonctionne à tous les coups pour moi.
3. et si je raconte mon rêve (oral ou écrit), j'ai besoin de me remettre en situation pour le restituer le plus entier possible. Sinon, à quoi bon ? lol
Tout ceci, en sachant que quasiment tous les rêves dont me je souviens foisonnent et débordent de couleurs, d'odeurs, de sensations, de scènes et de personnages. Difficile donc de m'en tenir à trois mots.

C'est en ce sens que ton ''carnet de rêves'' aurait pu être intéressant pour moi, Dugenou, comme un exercice d'écriture en quelque sorte, la source des rêves servant l'inspiration. Surtout en appliquant la méthode de Rosebud (on ferme les yeux, on se dit très fort dans la tête qu'il faut se souvenir de ses rêves, et le lendemain matin... Ô, magie, ça nous revient en pleine poire ! Avec un peu d'entraînement et de concentration on arrive de mieux en mieux à contrôler le mécanisme, et c'est super !)

Et pourquoi ne pas faire glisser ce fil dans les exercices d'écritures, au même titre que les défis de nouvelles, par exemple, où le nombre de caractères maximum plafonne à 10 000 (de mémoire) ?

Après tout, plus on écrit, plus on arrive à écrire - c'est bien connu - et plus peuvent en bénéficier les commentaires et autres publications, non ?

En tous les cas, c'est une belle initiative que tu as eue là, Dugenou. Même si je ne peux plus poursuivre l'aventure en l'état...


Cat

Contribution du : 04/06 11:34:50
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 (3) 4 5 »





Oniris Copyright © 2007-2020