Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Ce que pensent les hommes ...
Visiteur 
Une histoire à poursuivre ?

« … Quatre hommes, un matin d'hiver cheminaient tranquillement sous les nefs, antre célèbre des Machines de L'Ile de Nantes depuis qu'on avait reconverti cette vaste friche industrielle en lieu culturel où déambulaient les Nantais en quête de promenade urbaine. C'était de vieux amis. Deux d'entre eux avaient délibérément pris leurs enfants sur leurs épaules, évitant par là-même une série de pleurnicheries qui ne manquait pas d'arriver lors de ce genre de déambulations. Le temps menaçait d'une averse. Dès lors et ce, avant de quitter l'abri des nefs, l'un des hommes demanda :

- Il plou … Té as une palapluie ? demanda l'un des hommes à l'un de ses compagnons.

Il avait une forte propension à rouler les « r » et à ponctuer fortement la fin de la phrase énoncée. Son accent révélait son identité … »

Contribution du : 30/12/2015 18:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Ce que pensent les hommes ...
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/10/2013 00:51
De Est de la France
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 788
Hors Ligne
- C'est pas l'plouie, mais t'gamin qui t'bave d'ssus.

Ce n'est pas la gouaille provocatrice de cette voix féminine qui les fit sursauter ; mais le cri indigné du petit :

- A pas vrai, z'bave pas, c'est l'moukil d'nez qui coule !

Contribution du : 30/12/2015 18:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Ce que pensent les hommes ...
Visiteur 
" Vraiment ce gamin était intenable! En plus il ne parlait même pas le français correctement. C'était bien la peine de l'envoyer à l'école. Depuis que Pesto était arrivé en France, il ne rencontrait que difficultés à élever cet enfant. Quant à sa mère ... c'était une longue histoire.

La femme qui venait les apostropher ... à bien regarder ... n'était pas si mal."

Contribution du : 30/12/2015 18:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Ce que pensent les hommes ...
Visiteur 
Pas si mal... si on voulait bien... elle était maigre comme un hareng saur, mais au niveau parechocs elle assurait, y'avait pas à dire, tous les gars d'ici rêvaient de poser la tète sur des coussins pareils. Mais il n'y avait que le gosse qui en profitait, pourtant c'était pas l'sien. Pesto se demandait si elle se servait pas du gamin pour l'enjôler. Il fit glisser Luis le long de son dos, la femme s'avançait en roulant ses hanches inexistantes, le sourire aux lèvres, la mèche sur l'œil, aguicheuse.

Contribution du : 16/10/2016 07:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020