Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   2 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 89 »


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
29/04/2014 19:42
De terrien
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2262
Hors Ligne
Dans le style :
les cons ça osent tout c'est même à ça qu'on les reconnait

de la part d'un spécialiste
qui aime bien parfois l'être, parfois y jouer, et sais bien qu'il l'est parfois de quelqu'un à l'insu de son plein gré.

Contribution du : 23/05/2014 09:01
_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin"
Kierkegaard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Maître Onirien
Inscrit:
11/02/2012 17:42
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 11059
Hors Ligne
Donc:

"les cons ça osent tout, c'est même à ça qu'on me reconnait"

Contribution du : 23/05/2014 09:07
_________________
"""Soyez réglé dans votre vie ordinaire
comme un bourgeois, afi n d’être violent et original
dans vos oeuvres. »

Gustave Flaubert
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Visiteur 
"On peut jouer avec mais pas s'y suspendre !"

Cette phrase me fait trop rire

Contribution du : 23/05/2014 09:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Maître Onirien
Inscrit:
11/02/2012 17:42
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 11059
Hors Ligne
Je poste pour toi Olivier qqs lignes d'un vieux copain....et pour tous aussi bien entendu!



Dan Leutenegger


"Les poètes arrachant les mots à leurs valeurs habituelles, jouent sur leurs co-notations émotives, faisant cheminer les sentiments et, communiquant par là, ce que le langage vulgaire dit mal, ou pas du tout.
Etre elle-même, c’est tout. Savoir que la poésie est un échec sublime ou le triomphe du langage et que cet échec, paradoxalement, est la meilleure chose qui puisse lui arriver. Elle ne signifie rien, à l’encontre du langage philosophique, moralisateur ou journalistique. Le sens du poème n’est pas ordonné par le poète. Le sens surgit hors des mots, comme un geyser, et, imprévisible, il déstabilise le lecteur.
Le langage de la communication existe, qui permet de demander à son voisin de table de nous passer la moutarde. Mais le langage de la poésie massacre brillamment toute forme de communication prévisible. Attention ! Ne pas assassiner la langue comme un vandale ignorant ! Mais pulvériser le sens ordinaire, le confortable, la comprenette facile, le bon goût tiédasson et passe-partout."
Dan Leutenegger

Contribution du : 23/05/2014 09:57
_________________
"""Soyez réglé dans votre vie ordinaire
comme un bourgeois, afi n d’être violent et original
dans vos oeuvres. »

Gustave Flaubert
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7691
Hors Ligne
Je ne suis pas Olivier, (pas encore, du moins ! ) et j'applaudis des deux mains ton Dan, Pimpette... et tous les chVlu de la Planète ! ^^

Contribution du : 23/05/2014 10:02
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Visiteur 
Ceci étant:

"Il vaut mieux un con qui avance que deux intellos assis..."

Audiard ou Dard je ne sais plus

Contribution du : 23/05/2014 10:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Maître Onirien
Inscrit:
11/02/2012 17:42
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 11059
Hors Ligne
...un taxi pour Tobrouk!
je peux le regarder et regarder encore!

Contribution du : 23/05/2014 10:15
_________________
"""Soyez réglé dans votre vie ordinaire
comme un bourgeois, afi n d’être violent et original
dans vos oeuvres. »

Gustave Flaubert
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Visiteur 
Je m'apprête à aller bosser et je viens de me lire rapidement une poésie de Prévert.

Beaucoup le critiquent mais moi notre Jacquot, il me touche beaucoup. Presque toutes ses poésies me touchent d'ailleurs. Il y a cette fraicheur, cette douceur et cette naïveté qui m'émeuvent vraiment et en profondeur. Elles me rapportent toujours à cette enfance qui m'a hélas, lâchement abandonnée depuis bien longtemps déjà.
On me l'avait dit étant gamin :
- Méfie-toi Olivier ! L'enfance n'est pas fidèle ! Un jour ou l'autre, elle t'abandonnera !

Voici celle que je viens de lire en ouvrant mon recueil au hasard.
(A tout à l'heure...)

Chanson des escargots qui vont à l'enterrement


A l'enterrement d'une feuille morte
Deux escargots s'en vont
Ils ont la coquille noire
Du crêpe autour des cornes
Ils s'en vont dans le soir
Un très beau soir d'automne
Hélas quand ils arrivent
C'est déjà le printemps
Les feuilles qui étaient mortes
Sont toutes réssucitées
Et les deux escargots
Sont très désappointés
Mais voila le soleil
Le soleil qui leur dit
Prenez prenez la peine
La peine de vous asseoir
Prenez un verre de bière
Si le coeur vous en dit
Prenez si ça vous plaît
L'autocar pour Paris
Il partira ce soir
Vous verrez du pays
Mais ne prenez pas le deuil
C'est moi qui vous le dit
Ça noircit le blanc de l'oeil
Et puis ça enlaidit
Les histoires de cercueils
C'est triste et pas joli
Reprenez vous couleurs
Les couleurs de la vie
Alors toutes les bêtes
Les arbres et les plantes
Se mettent a chanter
A chanter a tue-tête
La vrai chanson vivante
La chanson de l'été
Et tout le monde de boire
Tout le monde de trinquer
C'est un très joli soir
Un joli soir d'été
Et les deux escargots
S'en retournent chez eux
Ils s'en vont très émus
Ils s'en vont très heureux
Comme ils ont beaucoup bu
Ils titubent un petit peu
Mais la haut dans le ciel
La lune veille sur eux.

Jacques Prévert

Contribution du : 23/05/2014 10:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7691
Hors Ligne
Neuve Jeunesse


Nous irons au cinéma
Rendre nos devoirs à
Chariot
Mais n'irons-nous pas sur l'eau
Visiter yokohama?

Le nègre des
Batignolles où est-il? et son banjo?
La putain qui m'appelait coco et qui posait les vierges folles?

Les cerises en sac de papier que je croquais dans mon dodo
Polichinelle et le
Pompier qui chantaient ho ho ho ho?

Toutes les fleurs de
Colombo, tous les whyskies de
Singapour et les remparts de
Saint-Malo et les débris de mes amours

La mer a noyé tout cela

Je ne suis plus qu'un petit garçon qui mange du chocolat et qui joue au ballon


(Robert Desnos)

Contribution du : 23/05/2014 10:52
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
29/04/2014 19:42
De terrien
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2262
Hors Ligne
Citation :
"Les poètes arrachant les mots à leurs valeurs habituelles, jouent sur leurs co-notations émotives, faisant cheminer les sentiments et, communiquant par là, ce que le langage vulgaire dit mal, ou pas du tout. Etre elle-même, c’est tout. Savoir que la poésie est un échec sublime ou le triomphe du langage et que cet échec, paradoxalement, est la meilleure chose qui puisse lui arriver. Elle ne signifie rien, à l’encontre du langage philosophique, moralisateur ou journalistique. Le sens du poème n’est pas ordonné par le poète. Le sens surgit hors des mots, comme un geyser, et, imprévisible, il déstabilise le lecteur. Le langage de la communication existe, qui permet de demander à son voisin de table de nous passer la moutarde. Mais le langage de la poésie massacre brillamment toute forme de communication prévisible. Attention ! Ne pas assassiner la langue comme un vandale ignorant ! Mais pulvériser le sens ordinaire, le confortable, la comprenette facile, le bon goût tiédasson et passe-partout." Dan Leutenegger


Contribution du : 23/05/2014 11:02
_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin"
Kierkegaard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 89 »





Oniris Copyright © 2007-2020