Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 86 87 88 (89)


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
23/05/2012 16:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2565
Hors Ligne
Le mensonge est essentiel à l'humanité. Il y joue peut-être un aussi grand rôle que la recherche du plaisir, et d'ailleurs est commandé par cette recherche.

Marcel PROUST
À la recherche du temps perdu, Albertine disparue

Contribution du : 24/07 23:06:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Maître Onirien
Inscrit:
15/02/2009 19:42
De banlieue tranquille & terrifiante
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 14869
Hors Ligne
" Pour écrire un poème, vous devez d'abord fabriquer un crayon qui écrira ce que vous voulez dire.
Jim Harrison


" Le crayon de Dieu lui-même n'est pas sans gomme."
Aimé Césaire

Contribution du : 22/08 14:54:58
_________________
" Souvent je perds la tête, on ne me l'a rapporte jamais.. "
Louis Scutenaire
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7460
Hors Ligne
« L'odieux de l'hypocrisie commence obscurément dans l'hypocrite. »

Victor Hugo - Les travailleurs de la mer

Contribution du : 28/08 01:04:02
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Citations, aphorismes, extraits de livres...
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
23/05/2012 16:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2565
Hors Ligne
Au Moyen Age, on s'astreignait au salut, on croyait avec énergie : le cadavre était à la mode; la foi y était vigoureuse, indomptable, elle aimait le livide et le fétide, elle savait le bénéfice qu'on pouvait tirer de la pourriture et de la laideur. Aujourd'hui, une religion édulcorée ne s'attache plus qu'à des fantasmes gentils, à l'éducation et au Progrès. Ce n'est pas elle qui nous fournirait l'équivalent de la Danse macabre.
Emil CIORAN, Le Mauvais Démiurge

Contribution du : 10/09 19:06:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 86 87 88 (89)





Oniris Copyright © 2007-2020