Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Décortiquons le cortex de ce cortiqué ... Text
Expert Onirien
Inscrit:
27/04/2018 09:19
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5611
Hors Ligne
Espace où donner quelques lumières sur nos textes avant remerciements et réponses aux commentateurs


J'ouvre le bal avec des explications sur "Dans une valse trop laide"

d’abord un petit def du "surréalisme"

:
"SURREALISME, n. m. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de tout autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale."
André Breton

ok donc le propos dans mon texte est l'écologie en mode surréaliste
> le titre: on peut y voir dans une espèce de vision névrotique la croissance du Monde "tournant" mal vers quelque chose de laid.

>"le monde est un oeuf"
des références à la poésie et à la peinture ponctuent le texte
L'œuf cosmique ou œuf du monde est un concept symbolique utilisé pour expliquer, selon de nombreuses cultures et civilisations, l'apparition du monde.

>Tout commence et tout finit par un oeuf. L'oeuf est le symbole de l'aube et du crépuscule dans la plupart des mythologies


>l'homme nouveau
>Homo novus est une expression latine désignant, dans l'Antiquité romaine, un citoyen dont aucun aïeul n'a occupé quelque charge publique que ce soit et qui occupe pour la première fois une telle charge.

>L'Homme nouveau est un concept pseudo-anthropologique, développé au XIXe siècle, se basant sur une prétendue légitimité philosophico-scientifique et repris notamment par des régimes totalitaires du XXe siècle - stalinisme, fascisme et nazisme1.


>Marengo
Le 14 juin 1800, Bonaparte, remporta avec panache une bataille sur les Autrichiens près d'un petit village du Piémont Italien, Marengo. Son cuisinier Dunand chargé de sa table n'avait pas de marché pour la cause. Il lui restait, du poulet, quelques oeufs et des écrevisses dont Bonaparte rafolait. Après avoir fait frire le poulet dans l'huile d'olive avec des tomates et de l'ail,il le servit avec les oeufs frits, les écrevisses troussés et des croûtons de pain dorés. Napoléon apprécia et demanda qu'on lui resserve ce plat. Dunand pour le côté pratique, remplaça le poulet par du sauté de veau mais garda la sauce à la tomate à qui il donna le nom de sauce Marengo en souvenir de la grande victoire du Premier Consul. A l'usure, les écrevisses cédèrent leur place aux champignons, les oeufs frits disparurent et il les remplaça par des oignons glacés et un demi verre de vin blanc...Napoléon ne fit pas la différence et continua de demander cette fameuse recette sur sa table...

>l'heure molle
référence évidente au tableau de S.Dali
" La Persistance de la mémoire "— qui doit tout à...un camembert!


>la terre sort de sa coquille
référence au tableau de Botticelli "la naissance de vénus"

> sunset boulevard (périphérie de pacotille )
pour les cinéphiles...

>un pinceau géant éjacule ...
https://i.ebayimg.com/images/g/O5MAAOSwkNZUdjPD/s-l300.jpg

la suite une prochaine fois ...peut-être ,j'espére vous avoir fait comprendre l'esprit .

Contribution du : 25/06 19:02:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Décortiquons le cortex de ce cortiqué ... Text
Expert Onirien
Inscrit:
27/04/2018 09:19
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5611
Hors Ligne
En gros le monde s'est généré , l'homme (nouveau) référence au fascisme le dégrade d'une façon assez laide , essentiellement pour des raisons mercantiles, la ref à la vénus de Botticelli c'est la naissance et la beauté opposé au cupide .

La désillusion dans le chef d’œuvre "sunset boulevard" image toujours dans cette même "paranoïa surréaliste " la désillusion de ce que pourrait être l’écologie ; La vacance de Mr Hulot en somme !


La mémoire persiste d’où la ref à S . Dali.Les monstres sont ceux dont PALRIDER à parler .

Le soleil qui trempe dans une mer vinyle, c'est assez évident pour celui qui veut bien voire, les marées noires et les faux paradis d'îles menacées par le réchauffement climatique de disparition !

On fait plus que des pas de coté, on fait des pas en arrière , TRUMP en est un bel exemple !

La toile, c'est le net évidemment avec toutes ses fakes news qui polluent nos esprits aussi largement qu'elles polluent l'air des libertés !


Les frissons de glace au propre comme au figuré ref aux glaciers qui disparaissent à vue d’œil autant que la banquise.


"à l'origine fleurs de lys ref à l’époque des lumières dont nous nous sommes "écartés" pour des "jaunisses" de violence à courtes vues les citrons ne sont donc pas loin.

Le crime comme dans l'orient express est l'affaire de tous , ref au train ou dans le bateau ou nous somme tous , la maison brûle est l'on regardent ailleurs .epirocolosso >il y à danger !

Alertons, battons les tambours, mais le "laboureur "> le quidam ne pense qu'a ses fins de mois.

le volcan > ça chauffe !

Sous les chapeaux melon, les esprits brilles comme des saphirs, mais ils sont aussi frivoles ,désinvoltes et oublieux que les éléphants sont montagnes de mémoires .


Massacre de la nature, tel le spectacle de la tauromachie massacre élevé au rang d'art, regardez bien, c'est votre sang-là sur le sable


le texte dans son ensemble respecte le thème surréaliste ,la fréquence saccadée ne peut pas être autre , c'est un choix de style que certains apprécies et d'autres pas ,à chacun ses libertés !
merci pour vos lectures , je répondrais dans les remerciements aux lecteurs commentateurs .

Contribution du : 25/06 22:04:03
_________________
Citation :
Le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages. Citations de Jules Barbey d'Aurevilly
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Décortiquons le cortex de ce cortiqué ... Text
Maître Onirien
Inscrit:
01/10/2013 22:51
De Montpellier
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 15131
Hors Ligne
Ce complément d'explications me permet de mieux appréhender l'intention de l'auteur et m'incite - en toute sincérité - à modifier mon appréciation.
Soit dit en passant, nos méninges sont soumises à rude épreuve (sourire)
Cordialement

Contribution du : 25/06 23:11:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019