Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 ... 6 »


Description à thème par quinzaine.
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/11/2019 08:54
De Chaumont Gistoux Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1341
Hors Ligne
Avant de pouvoir nous lancer dans les écrits longs, voire très longs, il faut s'exercer, écrire et écrire encore. Plus on crée, plus facile est la création suivante, c'est une gymnastique de l'esprit qui se travaille, se remet en question pour évoluer. Je vous propose de nous entraîner sur des thèmes descriptifs comme le portrait, la description de paysage, des situations particulières. Ces éléments importants, sont la base d'un texte qui emporte le lecteur ou le perd.

C'est précisément le but de ce site, progresser. Dans les écoles d'art plastique, on propose souvent de faire des études, de dessiner plusieurs fois des mains, de peindre des natures mortes à la chaîne pour perfectionner la technique. C'est précisément le but ici. L'idée serait donc de définir un thème pour deux semaines, un thème délibérément ouvert qui permet d'intégrer tous les styles littéraires de sorte que chacun s'y retrouve en fonction de son style et ensemble avoir la possibilité de progresser.

Tout comme pour les micros-nouvelles, tous les lecteurs, contributeurs ou non, peuvent intervenir et donner des conseils, des orientations pour permettre aux contributeurs d'avancer, de grandir dans leur écriture.

Voici les règles que je propose :

La longueur du texte serait limitée entre 1000 et 4000 caractères espaces compris pour pouvoir en faire plusieurs par quinzaine si l'on veut. Ensuite, nous décidons ensemble du thème descriptif suivant et c'est reparti pour quinze jours de créations du lundi au dimanche quinze jours plus tard.

Comme je crée le fil, je propose le thème du portrait pour quinze jours.

Description du thème :
Le portrait d'une personne, le portrait abordera les caractéristiques physiques et le profil psychologique du sujet, mais n'introduit pas d'histoire. Le but est de rester dans la description et de rendre le personnage vivant, de faire en sorte qu'il existe aux yeux du lecteur.

Qu'en pensez-vous ? Y a-t-il des candidats pour lancer cette aventure ? Voulez-vous proposer d'autres règles ? Tout est ouvert au changement (par exemple 15 jours c'est trop, 4000 caractères c'est pas assez...) Je suis à votre disposition !

Je vous souhaite une belle journée et à bientôt !

Alfin

Contribution du : 07/03 22:29:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Expert Onirien
Inscrit:
28/12/2008 14:27
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3958
Hors Ligne
Merci Alfin pour cette très bonne proposition.
Je suis prête à participer, et puisque tu nous demandes notre avis, je dis que le délai de 15 jours c'est bon, mais 4000 caractères c'est beaucoup trop pour un portrait. Je pense que entre 1000 et 3000 serait suffisant. Je me plierai au règlement définitif, bien sûr.

Contribution du : 08/03 19:28:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Organiris
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 18768
Hors Ligne
Une très belle idée, Alfin ! Un bel exercice en perspective...

S'agissant d'un exercice d'écriture et pour éviter toute confusion avec les nouvelles publiées sur le site, il nous apparaît, toutefois, qu'il conviendrait de limiter les descriptions à 2500 caractères et de ne pas les proposer à la publication, à moins qu'elles ne soient retravaillées.


Contribution du : 08/03 20:05:20
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/11/2019 08:54
De Chaumont Gistoux Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1341
Hors Ligne
Bien je me lance, voici ma première proposition d'un portrait dont le style colle au personnage...

Alban n'a rien d'un type farfelu, il est même, dirons-nous, rationnel et méthodique. Il n'a pas vraiment le sens de l'humour non plus. Est-il charismatique ? Je ne dirais pas ça, mais c'est un homme qui en impose. Loin de toute polémique, il aime l'ordre et la rigueur en toute chose. Son grand plaisir consiste à se lever à sept heures et à commencer sa journée de façon parfaitement maîtrisée. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place, comme dirait Monsieur Smiles.
La brosse à dents est à droite du dentifrice, car c'est la première des deux choses à attraper si l'on veut se brosser les dents. Ce qu'il fait avec application trois fois par jour. Comment fait-il cela après le repas de midi ? Simple, il a sa trousse de brossage et se rend dans son cabinet de toilette privé.
Oui Monsieur Rostand a un cabinet de toilette privé dans son entreprise. Cette entreprise produit les roulements à billes les plus solides et les plus précis du continent. Il en est fier et le personnel de son entreprise aussi. Rien ne vient perturber sa belle mécanique de vie huilée à la perfection.
Pour être aussi précis que lui, vous devez savoir qu'il est l'archétype du patron "respectable", arborant tous les jours de l'année le même costume. Enfin on se comprend, il ne s'agit pas du même tous les jours. Il possède dans son dressing une rangée complète de dix costumes parfaitement identiques. Il possède également vingt chemises blanches taillées par la maison Charvet sur la place Vendôme. Ses chaussures viennent invariablement de la maison Berluti et sont en cuir d'alligator. Oui, de l'alligator, s'il aime se distinguer par des vêtements dispendieux, il n'est pas distingué pour autant, il ne me semble pas avoir dit non plus qu'il avait bon goût. La preuve en est qu'il possède également trente slips blancs tous pareils, avec une poche kangourou.
Légèrement replet, il n'a pas le profil d'Adonis. Il porte une barbe parfaitement coupée comme ses costumes. Une bouche tombante en ses extrémités en parfaite symétrie et parallèle à ses sourcils qui semblent former un arc de cercle découpé en son sommet. Il a le nez petit et un peu boudiné par la morsure de l'acide éthylique qui court dans ses veines tous les soirs. Ses yeux bruns n'ont rien de remarquables mais reflètent une certaine profondeur. Son front est oblique comme une colline, pas droit comme une falaise et l'absence de cheveux jusqu'au sommet du crâne donne l'impression qu'il est infini.

Belle semaine à tous !

Contribution du : 08/03 22:52:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Maître Onirien
Inscrit:
27/04/2016 18:43
De Rhône
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Post(s): 12923
Hors Ligne
Bonjour Alfin,

Un portrait à la fois physique et psychologique, d'un homme qui ne respire pas la sympathie.

maniaque, peut-être même obsessionnel.

ma critique: portrait un peu univoque, qui digresse avec trop d'insistance sur ses costumes coûteux. Le problème d'alcool ne colle pas vraiment avec cette apparence irréprochable. Vous pourrez sûrement m'objecter qu'il fait tout pour dissimuler cette addiction !

Merci pour la proposition. J'espère que je trouverai le temps d'y participer!

Voici, pour info, un lien avec un forum que j'avais proposé il y a un certain temps et qui s'intéressait aussi au portrait.

http://www.oniris.be/forum/petits-portraits-t23547s120.html

Contribution du : 09/03 09:56:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Maître Onirien
Inscrit:
27/04/2016 18:43
De Rhône
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Post(s): 12923
Hors Ligne
je me lance:

Il aime être aimé, et cherche constamment son reflet dans le regard des autres.
Encore étudiant, il était sans âge, ou plutôt d’un autre âge, désuet dans sa mise, ignorant les modes, s’entichant d’accessoires décalés tels que casquette écossaise dont il se persuadait qu’elle lui donnait l’air « british », ou chaussures jaunes à bouts carrés, portés hiver comme été. Il a toujours porté des lunettes, bien que sa vue fût excellente. Lunettes postiches, dès 25 ans, éléments indispensables de sa panoplie professionnelle, en contrepoint à la cravate qu’il porte même au cours d’étés caniculaires.
Il habite la banlieue d’une grande ville. A 35 ans, il s’est endetté lourdement pour acquérir une grosse maison bourgeoise, surdimensionnée et malcommode ; Cédant à l’insistance de ses enfants , il a fait construire une piscine. Mal à l’aise de ce qu’il a toujours dénigré comme étant l’apanage des nouveaux riches, il ne s’y baigne jamais.
5ème d’une fratrie de 6, il est coincé derrière 4 garçons tous médecins, comme ses père et mère. Il aime raconter que sa mère fût major de sa promotion dans un temps où les filles de l’amphi se comptaient sur les doigts d’une seule main. Il n’a pas l’air choqué du fait que, munie de ce brillant diplôme, elle soit devenue la simple secrétaire de son mari docteur.
Il tire fierté d’avoir été le premier à oser se détourner du sacerdoce familial en devenant avocat.
Il affiche de grandes idées de gauche tout en se comportant en petit patron de droite, oscillant entre despotisme et paternalisme.
Il affecte de ne jamais prendre de vacances et se raconte, pour mieux le faire croire aux autres, qu’il est un gros travailleur.
Il a le goût du verbe et le talent de la répartie. Il rit d’avance de ses bons mots.
Une vague angoisse l’étreint, souvent le matin au réveil, depuis qu’il a atteint l’âge qu’avait son père lorsqu’il est mort d’une tumeur au cerveau en 4 mois.

Contribution du : 09/03 12:05:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/11/2019 08:54
De Chaumont Gistoux Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1341
Hors Ligne
Bonjour Plumette #5
Tout à fait d'accord avec vous, je l'ai fait de façon très caricaturale, et j'ai travailler sur un champs lexical qui colle au personnage et avec un rythme sur le débit pour correspondre au caractère efficace du personnage.
Mais je suis parfaitement d'accord, c'est univoque et finalement sans relief. je vais faire mieux sur le prochain c'est promis.
Pour l'autre fil, je ne l'avais pas trouvé désolé, Ceci dit le principe ici c'est de changer de cible descriptive tous les quinze jours. Mais le fait est que cela ne soulève pas l'enthousiasme des foules.

#6
L'ensemble du portrait est plutôt froid, finalement comme le personnage qui n'est pas vraiment sympathique non plus... et la faille apparaît à la fin, la fragilité de l'imposteur et de ses plaies ouvertes...

Merci beaucoup Plumette ! Belle soirée à tous

Contribution du : 09/03 22:16:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Maître Onirien
Inscrit:
25/06/2009 19:48
De Les Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Primé concours
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 10703
Hors Ligne
J'ai lu avec plaisir vos portraits, très descriptifs. L'exercice n'est pas facile. Le premier est un psychorigide et le second un original !

Je complète le trio, j'espère être dans le ton.

Portrait

Je le rencontrai pour la première fois à la Rotonde. Vous connaissiez sans doute ce petit bistrot qui fait l’angle de la rue Mallarmé et de l’avenue du Stand. Aujourd’hui, il a disparu, remplacé par un agent d’assurance.

Il s’appelait Antoine. Au premier abord il m’apparut assez quelconque. De taille moyenne, le cheveu plat qui promettait de s’éclaircir rapidement, les sourcils broussailleux, des vêtements d’apparence modeste, rien n’attirait d’emblée chez ce jeune homme. En tous cas pas une jeune femme comme moi, accoutumée à fréquenter les dandys du centre équestre. Oh, ce cher Antoine n’était pas laid, non. Il avait un nez élégant et une bouche charnue juste ce qu’il faut, des traits un peu grossiers mais agréables. Son visage d’un bel ovale avait une expression très mélancolique, de celle qui plait aux cousettes et aux dactylos. En bref, il n’éveillait chez moi aucun intérêt malgré son joli sourire et son léger cheveu sur la langue qui lui donnait un accent charmant. Je le trouvai aimable, sans plus.

J’avais rendez-vous avec une amie qui adorait ce café dont l’arrière salle faisait spectacle tous les mardis et les jeudis. Elle m’y entraînait dès qu’elle pouvait et je dois dire que les artistes qui passaient là tiraient leur épingle du jeu. Certains n’étaient pas très bons ; aucun n’était mauvais.

Et puis il y eut Antoine.

Un sorcier, un magicien, un virtuose. Je n’ai pas de mots pour qualifier ce petit bonhomme qui devenait grand dès qu’il avait son violoncelle entre les mains. La musique le rendait beau ; on ne pouvait que l’aimer, se laisser saisir par le mouvement de ses doigts, le vol de l’archet, l’enchantement des notes qui s’envolaient, tournoyaient, vous enrobaient tel un manteau soyeux et vous envoûtaient. Ce jour-là, lorsqu’il termina son récital, les spectateurs restèrent un moment silencieux, ébahis, comme étonnés d’être chassés du paradis et rejetés dans la réalité. Puis ce fut l’explosion des applaudissements, les bravos, les regards brillants d’émotion qui plus jamais ne pourraient voir de la même façon ce modeste jeune homme.

Il aurait dû faire une carrière phénoménale. La guerre en a décidé autrement. J’ai appris qu’il était mort dans les boues de la Marne. J’essaie encore aujourd’hui de me souvenir de la mélodie qu’il jouait ce soir-là à la Rotonde mais elle m’échappe sans cesse, comme un rêve à jamais enfui. C’était la musique d’un ange.

2402 caractères espaces inclus

Contribution du : 11/03 14:40:32
_________________
Auteur du roman de space-fantasy Les Elémentales "le maître-nécromant" paru aux Editions Nestiveqnen
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
09/11/2019 08:54
De Chaumont Gistoux Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1341
Hors Ligne
Waouh Animal ! C'est impressionnant, impossible de lâcher la lecture. Le choix du violoncelle est parfait, c'est l'instrument qui réchauffe les âmes et transporte ses auditeurs.
Merci beaucoup pour ce partage

Bon je vais m'y remettre pour améliorer ma technique de description.


Alfin

Contribution du : 11/03 15:01:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Description à thème par quinzaine.
Maître Onirien
Inscrit:
27/04/2016 18:43
De Rhône
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Post(s): 12923
Hors Ligne
Magnifique portrait Animal!

Antoine est sublimé par son art! j'aime ce qu'on appelle le spectacle vivant, je suis toujours émerveillée de constater la transformation voire la transfiguration grâce à la scène, si modeste soit-elle.
Et puis ce portrait est une petite nouvelle complète avec une chute, bien triste au demeurant.

Contribution du : 11/03 16:28:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 ... 6 »





Oniris Copyright © 2007-2020