Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6024
Hors Ligne
Et je choisis de vivre est un cri du cœur, il est né d’un mouvement irrépressible en moi, celui de vivre, de vivre à tout prix, non pas malgré le manque mais par-delà le manque éprouvé. Pour information, l’enfant auquel ce poème s’adresse a réellement existé, de même que ce crayon bleu (sa couleur préférée), de même que ces poèmes gribouillés sur un bout de papier.

L’anaphore "j’ai pris" porte le désir acharné de vivre, sans nuances, sans retenues, et le manifeste en des gestes d’amour ourlés de poésie. Car la poésie, en fin de compte (et c’est le dénouement avoué du poème) est une grâce libératrice, parmi tant d’autres. La mise en abyme se justifie d’elle-même. Quant à la forme itérative, elle a quelque chose de brouillon, c’est vrai, mais il fallait la laisser s’épancher, la laisser crier ; comment aurais-je pu la limiter sans museler l’essence du poème et l’intention qui l’a fait naître ?

Pour que cette effusion ait une envergure et une force impactantes, j’ai voulu jouer sur le double sens (sens propre/figuré) des expressions en entame de chaque strophe ("prendre la mer", "prendre le vent", "prendre le temps", "prendre la parole", "prendre le dessus" etc.) et l’opposer à la simplicité désarmante du dernier ("prendre un crayon bleu"). Mais l’opposition n’est que grammaticale, car la volonté de vivre, elle, confesse une toute autre vision des choses : la pudique simplicité de ce geste tendre (celui de "t’écrire un poème") rencontre l’immensité de l’univers et s’harmonise avec elle : "T’aimer, c’est aimer l’univers."

Désolé que certains lecteurs soient passés à côté du poème (mais c’est ainsi !), heureux que d’autres aient été touchés par ces mots… Dans tous les cas, je remercie chaleureusement chacun d’eux : Lebarde, STEPHANIE90, Eclaircie, eskisse, Gouelan, papipoete, Hananke, Castelmore, Vincente, Cristale et fried. Je n'oublie pas non plus de remercier sincèrement le CE pour la publication de ce poème !


Contribution du : 06/01 20:09:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Expert Onirien
Inscrit:
18/03/2017 11:03
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4265
Hors Ligne
Et je choisis de vivre est aussi un film pour parler du deuil, pour partager.

Les mots et les images sont en boucle dans la tête, comme le signe infini. Il n'y a pas d'issue.

Prendre un crayon bleu, un geste simple et léger en apparence, mais qui demande tant d'introspection, de retour sur soi, sur l'autre, sur le manque, le vide.

MERCI Davide pour ce poème.

Contribution du : 07/01 10:09:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6024
Hors Ligne
Oui Gouelan, il s'agit également du titre d'un film, merci de l'avoir relevé.

En poésie, j'ai régulièrement à cœur d'exprimer des choses personnelles en les transposant dans une situation imaginée. L'émotion est toujours réelle, aussi entière que possible, mais les piliers poétiques qui la portent, eux, ne le sont qu'à moitié, voire pas du tout. Dans le cas de ce poème, j'étais encore enfant moi-même lorsque l'enfant auquel je m'adresse a disparu. Le temps a passé, mais l'émotion véhiculée, elle, est tellement vraie…

Merci beaucoup à vous pour ces petits mots tendres !

Contribution du : 07/01 13:50:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Expert Onirien
Inscrit:
27/12/2018 19:11
De au pied du col du coin
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3599
Hors Ligne
Bonsoir Davide,

tu parles d'émotion et c'est tout à fait ce qui m'a fait apprécier en E-L cette poésie qui se révèle être de toi. Et ton post ici présent m'offre encore une leçon gratuite de français (itérative). Merci !

Pour "ta peine", je t'offre à mon tour quelques douceurs, quelques bouchés de chocolat en forme de nuage.


Contribution du : 07/01 19:00:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2018 20:30
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3615
Hors Ligne
Et moi, "j'ai pris" la peine de lire tout le fil de la discussion, "je n'ai pas pris" mes clics et mes clac avant la fin, "j'ai pris" la mesure de ce que votre poème représentait pour vous ( mais je m'en doutais déjà ) et je vous remercie encore, Davide, pour ce beau poème. Désormais, je prends mon chemin-écharpe pour aller voir mes amis . ( Vous êtes ici pastiché, c'est le début de la célébrité ! )

Contribution du : 07/01 19:20:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 14690
Hors Ligne
J'ai pris le bleu de ton crayon pour te dire merci Davide.

Contribution du : 07/01 20:21:23
_________________
"Parce que la forme est contraignante, l'idée jaillit plus intense"
Charles Baudelaire
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6024
Hors Ligne
Citation :
Bonsoir Davide,

tu parles d'émotion et c'est tout à fait ce qui m'a fait apprécier en E-L cette poésie qui se révèle être de toi. Et ton post ici présent m'offre encore une leçon gratuite de français (itérative). Merci !

Ca fait beaucoup de points positifs : de l'émotion et une leçon de français. Oui, itérative (= répétitive) en raison de l'anaphore "j'ai pris". Merci tout plein Stéphanie, ça me fait drôlement plaisir.


Citation :
Et moi, "j'ai pris" la peine de lire tout le fil de la discussion, "je n'ai pas pris" mes clics et mes clac avant la fin, "j'ai pris" la mesure de ce que votre poème représentait pour vous ( mais je m'en doutais déjà ) et je vous remercie encore, Davide, pour ce beau poème. Désormais, je prends mon chemin-écharpe pour aller voir mes amis . ( Vous êtes ici pastiché, c'est le début de la célébrité ! )

La chambre de cet enfant n'est pas vide, elle est remplie de silence et de joie. N'est-ce pas la chambre de l'ange ? Vous aussi êtes pastichée. Peut-être que nos sensibilités se répondent, simplement.
Merci beaucoup eskisse !


Citation :
J'ai pris le bleu de ton crayon pour te dire merci Davide.

Tu as vu ? Ce crayon ne peut écrire qu'avec l'encre du cœur. Merci beaucoup Cristale !

Contribution du : 08/01 13:42:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6024
Hors Ligne
Un grand merci à vous, Louis et Quidonc, qui avez fait ce voyage intérieur en ma compagnie. Vos commentaires me touchent beaucoup !

Contribution du : 08/01 13:44:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Et je choisis de vivre (remerciements et explications)
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6024
Hors Ligne
Aconcagua

Citation :
J'ai lu l'incipit après avoir lu le texte et j'ai été surpris de voir qu'il s'agissait de la mort d'un enfant car il pouvait s'appliquer à la perte de tout être cher, c'est peut-être cela sa grande force.

En effet, l'exergue avoue la mort d'un enfant, si ce n'est la mort de l'enfant du narrateur. Selon moi, chaque "émotion" ressentie/éprouvée dans une circonstance particulière est transposable à une autre situation semblable : ainsi, un poème traitant le deuil sera à même d'éveiller la peine d'une séparation, quelle qu'elle soit…

Merci d'avoir apprécié la "douceur" de ce poème, sa "structure" et d'avoir été touché par la "justesse et la beauté des images".

Contribution du : 12/01 13:17:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020