Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 5 »


Femmes poètes
Expert Onirien
Inscrit:
17/06/2007 18:29
De Belgique
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Primé concours
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 4734
Hors Ligne
Bonsoir au peuple onirien!

Je me demandais pourquoi la majorité des poètes célèbres sont des hommes? Est-ce que les muses masculines existent aussi?


Contribution du : 23/07/2008 00:27
_________________
On n'écrit pas parce qu'on a quelque chose à dire mais parce qu'on a envie de dire quelque chose.
[Emil Michel Cioran]
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Visiteur 
C'est surtout pour des raisons culturelles : les femmes ne sont pas encouragées à écrire des vers, elles n'entrent pas dans les académies, ne sont que rarement publiées, etc, jusqu'à récemment.
Et pourtant, même dans ces conditions difficiles : Sapho, Marie de France, Louise Labé, Marceline Desbordes-Valmore, etc. Si j'arrivais à faire un seul truc comparable, je n'aurai plus besoin de me faire noter sur oniris. lol.

Contribution du : 23/07/2008 00:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Organiris
Inscrit:
01/01/2007 18:59
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Conseil consultatif
Collaboration intersites
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 20504
Hors Ligne
En fait, on peut regarder rapidement: jusqu'au XVIII eme siècle, il n'y a pas d'auteur féminin... et au XIX, Aurore Dupin à préféré prendre un nom d'homme... et on l'a cru, au moins un moment.

Contribution du : 23/07/2008 01:40
_________________
écri-vaine; écri(ré)veuse; écri-vante; écri-vente... et critique!
Les auteurs viennent sur Oniris pour être commentés. Et vous, vous commentez souvent?
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Visiteur 
Citation :

Absolue a écrit :
Est-ce que les muses masculines existent aussi?




Bah oui pourquoi pas... Moi je ne crois pas forcément aux muses en tant que personne, mais plutôt en l'inspiration au sens large: Sensibilité, inventivité, besoin de s'exprimer... C'est un peu comme en cuisine, la plupart des chefs connus sont des hommes, pourtant ce sont surtout les femmes qui cuisinent au quotidien...
A mon avis la poésie habille très bien les femmes, je pense que c'est comme tout, avec le temps les disciplines culturellement dédiées aux hommes se conjugueront aussi au féminin et c'est très bien ainsi...
Toutefois, le poète n'a pas de sexe (sens imagé hein... )

Contribution du : 23/07/2008 06:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Webmestre
Inscrit:
25/12/2006 10:45
De Tournai, Belgiques
Groupe :
Webmestres
Membres Oniris
C.A. ASBL
Auteurs
Organiris
Onirateurs
Évaluateurs
Post(s): 9388
Hors Ligne
heu. ce n'est pas du flood, mais les gynéco sont en majorité des hommes aussi

plus sérieusement, les femmes avaient peut être des choses autrement plus fondamentales à faire que de barbouiller une toile ou passer des heures devant une feuille blanche la plume à la main ...
vous vous souvenez? des trucs comme tenir la maison, avoir des enfants, les éduquer? les nourir? aller au marché sans caddie, faire le linge sans machine à laver? ce genre de connerie bassement matérielles que l'homme dans sa grande mansuétude l'autorisait à faire pour passer 20 heures sur 24?

Contribution du : 23/07/2008 07:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Maître Athanor le Paladin
Inscrit:
04/02/2007 10:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 14805
Hors Ligne
Perso, je pense que la femme n'a pas besoin d'écrire de poèmes. Elle est poésie !!!
Et d'abord on dit LA poésie et UN poème !

Contribution du : 23/07/2008 11:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Expert Onirien
Inscrit:
17/09/2007 20:41
Groupe :
Membres Oniris
Primé concours
Auteurs
Post(s): 3649
Hors Ligne
Marie de France et Christine de Pisan s'était avant le XVIII siècle non?

Ce n'est pas le problème de la poésie, la plupart des femmes ne savaient même pas lire, alors écrire...

Contribution du : 23/07/2008 11:18
_________________
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Visiteur 
La plupart des hommes non plus... les statistiques mettent une majorité de scripteurs a l'époque moderne, mais écrire à l'époque ça veut dire signer son nom...
Il y a quand même deux ou trois beaux sonnets baroques écrits par des femmes. Et puis la carte du tendre, Madame de la Fayette, les salons, Emilie du Châtelet, etc. Et puis peut être que Shakespeare était une femme, pour ce qu'on en sait... ( à non ça ne marche pas à cause des sonnets ).
Et puis désolé mais l'argument selon laquelle la femme est poésie, c'est un peu léger. Même si par ailleurs c'est vrai.

Contribution du : 23/07/2008 12:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Maître Athanor le Paladin
Inscrit:
04/02/2007 10:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 14805
Hors Ligne
Hé, Charlemont !
Quand je dis que la Femme est poésie, ça sous entend qu'elle est source de moult inspirations, fûssent-elles à l'eau de rose ou "hémoglobineuses", pacifiques ou bien guerrières, amoureuses ou haineuses...
Si ça c'est léger...

Contribution du : 23/07/2008 12:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Femmes poètes
Expert Onirien
Inscrit:
22/06/2007 14:53
De Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5568
Hors Ligne
Pour les muses.. Il y avanit tout de même quelques peintres italiens qui avait des muses masculine, non ? (Ce n'est pas de la poésie mais...).

Ensuite, la femme, jusqu'à très longtemps, n'a eu d'autre droit que celui d'être objet. Auquel cas...
De plus, il me semble que la "signature" n'apparait systématiquement qu'au XV siècle (à vérifier, toujours).

Contribution du : 23/07/2008 12:23
_________________
"L'affection se délite et s'enterre comme pour en rire."
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 5 »





Oniris Copyright © 2007-2019