Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


"fragilité" vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Île de France - Hauts de Seine
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 5186
Hors Ligne
Merci Gabrielle, Donaldo, Provencao de vos lectures et commentaires.

Gabrielle
L'autre est souvent un miroir. Non ?

Donaldo
En fait, ces "questions", c'est ce qui m'a fait hésiter pour le passage en chanson.
Sur le moment, je trouvais ça bien. Mais, je suis d'accord, ce serait plus léger en ne gardant que les vers "Quelles fragilités ... ?"
Quant aux vers du début, je crois qu'ils se suffisent presque à eux-mêmes.

Provencao
Je constate que le sens produit est bien celui que je voulais produire.
(Ce n'est pas toujours gagné.)

Au plaisir de vous lire
JC

PS j'ai quitté mon confort "nouvelles" et passé la frontière je vais tenter les commentaires de ce côté là, dur dur

Contribution du : 12/07/2019 15:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
14/01/2016 20:05
De Milan
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3918
Hors Ligne
Salut J-C,

Eh bin dis-donc mon cher, on peut dire que tu ne perds pas de temps avec les remerciements. Seulement 1h30 après la publication de ton poème, je pense que c'est un record
Je reviendrai un peu plus tard, afin d'y déposer un commentaire.

Contribution du : 12/07/2019 15:29
_________________
Ce qui importe c'est d'aller vers et non d’être arrivé car jamais l'on arrive nulle part sauf dans la mort.
Antoine de Saint-Exupéry (Citadelle)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Île de France - Hauts de Seine
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 5186
Hors Ligne
Merci Senglar, Hersen, Davide, Corto de vos lectures et commentaires.

Il est amusant de voir que le lecteur a sa propre interprétation du texte, un peu différente du propos initial, enfin seulement sur un point.
Il y a bien un effet miroir, oui.
Quant à l'être aimé...
Ce texte est né lors d'un concert d'une amie chanteuse. J'ai observé ces éphémères moments "d'absence" où elle n'est plus avec le public et se révèle un peu, en l'occurrence une apparente fragilité. J'y ai vu une analogie avec l'écrivain qui se révèle parfois au détour de quelques mots. Puis, par extension, j'en suis venu au miroir. Ne cherchais-je pas un peu de mon reflet ? Allez savoir. Ceci dit, il n'y a pas que l'être aimé le plus proche dans lequel on peut trouver un miroir.
Mais c'est la magie de la lecture qui peut produire du sens au-delà de l'intention de l'écriture.
Pour le reste, je suis novelliste. Pour la poésie, je manque de pratique.

Senglar
J'ai peut-être plus joué à cache-cache que je ne le voulais. Allez savoir.
Et si, en partageant les fragilités, on devenait plus solide ?

Hersen
Oui c'est sans doute un peu lourd. Je n'ai pas voulu le libre.
Ce qui tourne autour de la question mériterait d'être allégé. Plusieurs remarques vont en ce sens.
Bienvenue en poésie >>>> Je ne sais pas si je vais m'incruster.

Davide
Si j'ai bien compris, le texte manque de "fragilité", du moins serait trop rugueux, ou épais...
La gestion des questions revient souvent. Il y a assurément quelque chose à y faire.

Corto
Le problème du non-dit, c'est qu'a priori il ne parle qu'à moi. L'inférence n'est pas évidente.
Mais c'est vrai, j'ai essayé de retranscrire des impressions très fugitives.

Zorino
Pour le record... Je passais par là. J'ai reçu l'alerte mail. J'avais du temps à ce moment-là... Mais, promis, la prochaine fois, je serai au taquet pour passer en-dessous de l'heure.

Au plaisir

Contribution du : 12/07/2019 20:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 22251
Hors Ligne
Ah mais si ! persiste.
je suis désolée si tu as ressenti mon com comme décourageant, ce n'était pas mon intention, au contraire.

et je trouve que pour un auteur qui se lance, tu obtiens déjà un beau succès, non ?

Contribution du : 12/07/2019 20:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Île de France - Hauts de Seine
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 5186
Hors Ligne
Non Hersen, je ne perçois pas ton commentaire comme décourageant. C'est juste que je suis globalement plus inspiré par la prose que par la poésie. Et là, il y a un concours uchronie auquel je ne peux me dérober.

Contribution du : 12/07/2019 20:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5638
Hors Ligne
Bonjour Jean-Claude,
J'ai commenté sans lire les autres ni ce sujet, je préfère.
Je trouve plus intéressant de ne pas avoir l'explication de texte de l'auteur.

J'ai été surprise de te lire en poésie, mais c'est la seconde fois, j'ai vu que tu avais participé à un concours.
Bravo de passer le pas, je rêvais de faire le chemin inverse (poésie->nouvelle) et n'y suis pas parvenue. Ou du moins n'ai rien partagé ici, ça ne valait "pas un pet de lapin" comme disait ma grand-mère.

Aussi, je te trouve pas mal dans le rôle de poète, avec des progrès à faire dans l'expression, j'avoue.

(ravie d'échanger à nouveau, avec toi -avec vous tous- sur Oniris)

Contribution du : 13/07/2019 04:07
_________________
Ecrivez ce que vous désirez écrire, c'est tout ce qui importe, et nul ne peut prévoir si cela importe pendant des siècles ou pendant des jours.
Virginia Woolf- Une chambre à soi- Publié en 1929
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 23029
Hors Ligne
Salut Jean-Claude,

Il me semble que ce n'est pas la première fois que tu sors de ta zone de confort; tu t'en tires bien, je trouve. Continue dans la poésie.



A bientôt,

Don

Contribution du : 13/07/2019 07:48
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Île de France - Hauts de Seine
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 5186
Hors Ligne
Bonjour Eclaircie
Je ne donne pas souvent des explications, mais le fait que les lecteurs aient lu un couple "amoureux" m'a amusé (comme quoi ce que nous écrivons nous échappe).
Je voulais juste rappeler la genèse, assez différente.
Après ce concours, j'ai eu des refus. je crois qu'il faut persévérer (sans pour autant s'obséder), et ça peut finir par passer.
Ravi de ton retour.

Bonjour Don
J'ai effectivement participé au concours sur les monuments et ai connu deux ou trois refus (je ne sais plus, et peu importe).
Je ne suis pas très prolifique en poésie et, en attendant, il y a un concours côté nouvelles sur le feu.

Amitiés
JC

Contribution du : 15/07/2019 13:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Île de France - Hauts de Seine
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 5186
Hors Ligne
Merci Vincente, Eclaircie, Zorino, Pouet, Robot de vos lectures et commentaires

Vincente
La première strophe semble plus appréciée que la suite (comme une promesse non tenue ?).
Je crois que ces distiques alourdissent et, comme on me l'a déjà suggéré, la forme liber me permettrait de chasser les lourdeurs.
Et j'y ajouterai un point de personnel : moi qui préfère la suggestion ne suggère pas assez.
Il y a encore du boulot, j'en suis conscient.

Eclaircie
Oui, il y a des choses qui accrochent, comme ce a a. Je me suis obstiné dans la forme fixe tout en tenant à glisser certaines choses.
Je réessaierai en libre.
Quant à la relation... Je n'avais pas perçu une telle portée intime. (Et pourtant, c'est bien moi qui ai écrit).
Bonjour Jean-Claude,

Zorino
Tu n'es pas le seul à avoir repéré des lourdeurs. Et maintenant elles me sautent aux yeux.
J'entends bien repasser par là. Mais il me reste l'exercice le plus périlleux : commenter de ce côté.

Pouet
Seconde incursion (il y a eu le concours monuments) officielle (il y a d'autres tentatives).
Vous signalez les mêmes écueils, ou lourdeurs, que d'autres lecteurs. Ce qui confirme la nécessité d'une intervention (chirurgicale ?)
Les mots... Je ne sais pas. Ils me convenaient sur le moment. Dans le cadre d'une reprise, j'y réfléchirai.
Pas de souci pour les redites. Au contraire, ça confirme les premiers retours.

Robot
Heureusement qu'il ne faut pas être expert pour commenter, sinon je n'envisagerais même pas de commenter un peu côté poésie. Et chaque avis a son intérêt.
J'ai peut-être (non, sûrement) accordé plus d'attention aux images qu'au rythme. Et vous parlez effectivement de lourdeurs déjà évoquées. Tant mieux, elles sont ainsi confirmées.
Et il y aura donc une version libre, allégée des scories.

Au plaisir
JC

Contribution du : 15/07/2019 14:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "fragilité" vous remercie
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Post(s): 14904
Hors Ligne
Merci Jean-Claude pour votre retour.

Comme je le dis dans mon commentaire, les répétitions ne sont pas gênantes au contraire, car elles permettent de rythmer le poème.

Peut-être simplement en les rendant parfaitement identiques tout en allégeant la forme?

(Après j'ai tenté moi-même ce côté répétitif dans mon prochain poème et je ne suis pas certain du résultat non plus... Fais ce que je dis mais pas ce que je fais!)

Enfin je vous confirme que pour moi aussi la forme libre parait la plus adaptée.

Bonne continuation.

Contribution du : 15/07/2019 14:34
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2020