Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 4 (5) 6 7 8 ... 79 »


Re : Grammaire a toute sa tête !
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7929
Hors Ligne
Question n°8 proposée par grandin :

Citation :
Ça c'est facile. Trouvez l'erreur :
Le premier arriva deux minutes avant le second, le troisième quant à lui s'était perdu sur le chemin, les autres avaient abandonné.

J'ai trouvé la réponse, mais il m'a fallu plusieurs lectures pour comprendre ! Sympa ! Je vais quand même laisser les autres réfléchir...

Contribution du : 22/11/2019 18:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Organiris
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 20363
Hors Ligne
Eh Davide, on s'est tous jetés à l'eau jusque-là, en sachant ou pas… Allez, dites-nous !


Contribution du : 22/11/2019 21:08
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Onirien Confirmé
Inscrit:
12/10/2019 02:48
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Utilisateurs bannis
Post(s): 534
Hors Ligne
Je vais assurer l'intérim :
On emploie Second, lorsqu'il n'y a pas de troisième.

Contribution du : 22/11/2019 21:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7929
Hors Ligne
Citation :
On emploie Second, lorsqu'il n'y a pas de troisième.


Ah ! j'avais pensé à ça au début, mais je me suis dédit en considérant qu'il ne pouvait pas y avoir de troisième puisque celui-ci s'était perdu sur le chemin. Cela dit, l'emploi du plus-que-parfait prêtait à confusion !

Tant pis, j'avais pas vraiment trouvé alors ! Pas de chocolats pour bibi !

Contribution du : 22/11/2019 22:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7929
Hors Ligne
Question poésie

Balzac écrivait à Ewelina Hańska, celle qui devint son épouse après bien des années de correspondance épistolaire :
« Saurez-vous seulement combien il m'a fallu de force pour vous écrire ceci, sans vous rien dire qui vous peignît la vivacité de cette unique amour, conservée comme mon seul trésor, ma seule espérance ? »

Saurez-vous relever la vilaine faute d’orthographe qui s’est insinuée dans sa déclaration ?

Question subsidiaire (pour une part de forêt noire) : à quel temps "peignît" est-il conjugué ?

NB : Dame ! Qu'ils étaient romantiques à cette époque !!!

Contribution du : 22/11/2019 22:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Onirien Confirmé
Inscrit:
12/10/2019 02:48
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Utilisateurs bannis
Post(s): 534
Hors Ligne
Mais cette règle finira par se perdre, comme les amours au pluriel.

Contribution du : 22/11/2019 22:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Onirien Confirmé
Inscrit:
12/10/2019 02:48
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Utilisateurs bannis
Post(s): 534
Hors Ligne
J'écrirais "sauriez" (formule de politesse). Amour en poésie se mettait parfois au féminin, au singulier. "Combien" traite de la teneur de la force nécessaire donc singulier valable.
Imparfait du subjonctif.

Contribution du : 22/11/2019 23:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7929
Hors Ligne
Bravo grandin ! Décidément, vous aimez le chocolat !

N’en déplaise à Claire Bonnot, qui relevait dans un article les fautes de nos grands auteurs, l’emploi du mot "amour" au féminin singulier ne saurait être une véritable faute. Pourtant, celui-ci pose question. Si "amour" était féminin (au singulier comme au pluriel) au XVIIe siècle, son emploi au féminin singulier s’était vu réserver à l’usage poétique à l’époque de Balzac. Alors ? Une erreur ? Un simple effet de style ? Ou bien une envie de marquer la longanimité et la fidélité de son amour pour elle ?
Ce "féminin singulier" résonne, pour moi, comme une magnifique déclaration d’amour ! Mais ce n'est que mon point de vue.

Bravo pour le subjonctif imparfait !



Bon, vous ferez la forêt noire tout seul, je n'en ai pas eu le temps...

Contribution du : 22/11/2019 23:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7929
Hors Ligne
Question poésie

« Car nous n'en sommes plus aux fièvres
D'un jeune amour qui peut schtroumpfer ;
Nos cœurs n'ont plus besoin des lèvres
Pour schtroumpfer. »

Saurez-vous redonner ses lettres de noblesse à la poésie de ce quatrain en deux verbes judicieusement choisis en lieu et place de "schtroumpfer" ?

Il n’y a pas "une" bonne réponse. Toutes le seront. Même l’humour est le bienvenu.
Alors, qu’attendez-vous pour laisser schtroumpfer votre inspiration ?

Contribution du : 23/11/2019 00:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Grammaire a toute sa tête !
Onirien Confirmé
Inscrit:
12/10/2019 02:48
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Utilisateurs bannis
Post(s): 534
Hors Ligne
« Car nous n'en sommes plus aux fièvres
D'un jeune amour qui peut blesser ;
Nos cœurs n'ont plus besoin des lèvres
Pour s'embrasser. »

Contribution du : 23/11/2019 01:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 4 (5) 6 7 8 ... 79 »





Oniris Copyright © 2007-2020