Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »


Re : L'écriture inclusive
Maître Onirien
Inscrit:
11/11/2008 15:14
De Au bout du Monde
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 27817
Hors Ligne
Ah ma chère Ananas, je ne connais pas un traitre mot de votre langue maternelle et dans ces conditions, que j'ignorais totalement et pour cause, permettez-moi de vous adresser mes excuses sans oublier de vous féliciter pour la maitrise dont vous faites preuve dans celle de Molière !

En vous souhaitant une excellente soirée !

Contribution du : 14/11 16:30:12
_________________
Nulla dies sine linea !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 8121
Hors Ligne
Citation :

Arielle a écrit :
Brigitte Grésy, la secrétaire générale du haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes :
"Je trouve ça élégant ; cela forme comme des petits nuages à la fin des mots."
J'ai relevé 3 fautes dans cette déclaration qui devrait, en toute logique s'écrire:
"Je trouve ça élégant.e ; cela forme comme des petit.e.s nuages à la fin des mot.e.s."



Arielle :

"....à la fin des mot.e.s."


J'aime vos mot.e.s. Arielle, pour vous ce bouquet.te. de fleur.e.s.


Merci à mes parents qui ont pris de l'avance en mettant un.e "e" à Cristal.e.

Contribution du : 14/11 16:39:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Responsables Edition
Post(s): 23614
Hors Ligne
Une anecdote:
Dans le bus urbain que j'empruntais il y a quelques semaines, constatant que ce n'était pas au volant la même personne qu'à l'ordinaire j'ai eu ce mot malheureux: "tient nous avons une nouvelle chauffeuse." La conducteure n'a pas du tout apprécié le mot employé au féminin. On me dit dans mon entourage que j'aurais dire "une nouvelle chauffeure". Or de tous temps, les mots en eur au féminin se transforme en euse (porteur = porteuse fraiseur = fraiseuse) sauf certains mots en teur qui se transforment en trice. Instituteur = institutrice ou lecteur = lectrice.

Je ne connais pas de mots en eur qui se féminisent en eure, même le mot auteure est une invention récente. Pour moi le féminin pour auteur est en français traditionnel autrice.

Dans le même temps où on demande une simplification de l'orthographe pour nos écoliers qui ne pourraient plus apprendre que le chapeau de la cime est tombé dans l'abîme voila qu'on rajoute une nouvelle règle de féminisation contraire à tous les usages. Ce qui me fait penser que désormais une factrice sera une facteure, une mère porteuse une mère porteure, une lectrice onirienne une lecteure et une fumeuse une fumeure.

Est dans l'autre sens, comment masculiniser ? Un homme au foyer sera-t-il un fé du logis, un espion deviendra un taupin ?

J'imagine: Elle avait des airs de colombine devenant pour un type, il ressemblait à un colombin.

Et le pir des trucs, ou la pire des truques c’est qu'un rien du tout deviendra "un espèce" sans valeur, et une personne sans valeure sera donc une "rienne" du tout puisque les mots en ien se féminise en ienne.

les mecs et les mecques on est pas au bout de nos peines !!!

Vive la nouvelle orthographe !... et longue vie à la langue française.

Contribution du : 14/11 16:51:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4314
Hors Ligne
robot en fait, en essayant d'aménager la langue pour la magnifier on en fait la langue que les étrangers essaient de virer de leur système si tôt les premiers mots de français appris.

Bonjour je voudrais m'asseoir sur la banc.
Mais si, la banc, le chaise là-bas.
Vous savez ce chose où l'on dépose sa séant???

Bref.

Il m'a fallu des années pour arrêter de dire à ma fille qu'elle pouvait pas être mon chat parce que c'est une fille et que c'est forcément MA CHAT.

Bon.

C'est pas tout ça, mais je vais aller refaire un bond dans le passé...


Alexandre excuses acceptées, et au final, peu importe, j'aurai dû me relire, je les aurais pas fait les fautes, damned de GSM... grrrr.... mes excuses également du coup !


Contribution du : 14/11 17:00:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Expert Onirien
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Primé concours
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Post(s): 5944
Hors Ligne
Je trouve l'écriture inclusive complètement inapplicable. Déjà que les mômes ont du mal à lire et à écrire, avec ça, bonjour les problèmes.

Je voudrais bien qu'on me démontre que c'est la prévalence du masculin sur le féminin qui a conduit notre société à faire une distinction si forte entre hommes et femmes, au détriment de celles-ci. L'orthographe est finalement quelque chose d'assez récent dans notre histoire. La condition des femmes était-elle meilleure avant ? Et dans tous les pays où cette règle ne s'applique pas, la condition des femmes est-elle meilleure ? Je n'ai pas suffisamment de connaissances pour répondre mais si on avance cet argument, ce serait bien qu'on ait fait des comparaisons pour savoir exactement de quoi on parle.

En revanche, on peut effectivement changer la formulation pour éviter de répéter toutes les trois secondes "le masculin l'emporte sur le féminin" et invoquer le genre neutre.

Pour le reste, je pense que les féministes qui soutiennent ce mouvement se trompent de combat.

Contribution du : 14/11 17:19:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Expert Onirien
Inscrit:
01/10/2013 22:51
De Montpellier
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 8597
Hors Ligne
Commentaire très judicieux TocArt.

On (qui cest au fait ?) s'emploie beaucoup a instaurer l'égalitarisme (un ou une ?) mais simplement sur...des mots.
Allons-y, jetons de la poudre aux yeux et contournons les vrais problèmes.
Viol, violences conjugales, violences tout court, harcèlement, différences de salaires (si,si). Ah oui, c'est vrai ! ce sont des problèmes qui ne concernent pas l'éducation de nos jeunes élèves ...

Patience, patience, nous nous orientons vers un crétinisme grandiose qui relèguera notre belle langue au rang de patois.

Mais bon, comme disait Coluche << je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire >> fermez les guillemet-tes .


Contribution du : 14/11 17:48:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Onirien Confirmé
Inscrit:
23/07 04:41:32
De Saint-Denis de la Réunion
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 383
Hors Ligne
Bonjour,

D'abord un grand merci pour vos contributions respectives !
J'espère bien sûr qu'il y en aura d'autres...
Je précise que derrière mon pseudo se cache une femme ou plutôt UN femme car en créole réunionnais les substantifs sont masculins. Je suis un peu perdue !!
Comme certains d'entre vous ont évoqué d'autres langues, j'ajoute ce lien :
https://www.buzzfeed.com/julesdarmanin/voici-a-quoi-ressemble-lecriture-inclusive-dans-dautres?utm_term=.xrXpVzoZr#.jdP0JXGOl

Bonne lecture et au plaisir de vous lire
Solo974

Contribution du : 15/11 00:35:36
_________________
"Je suis le capitaine de mon âme" (Nelson Mandela)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4314
Hors Ligne
L'anglais est une langue pauvre.
Entends qu'au niveau vocabulaire, richesse et variété de la langue, on est face au cousin crétin.

En germaniques, donc l'anglais mais surtout le néerlandais en ce qui me concerne, le genre est masculin ou neutre par défaut.
Les DE worden et les HET worden. La seule manière de savoir qu'on parle d'une femme et pas d'un homme c'est grâce à l'utilisation des pronoms et adjectifs.

C'est pas encore au point des USA qui ne distinguent pas le TU du VOUS... mais on est pas loin.

Disons que ce qui fait tout le paradoxe de cette règle bizarre, c'est qu'on veut l'appliquer justement pour conserver une parité dans les genre.
Ce qui est ridicule.
UNE table n'a pas de sexe.
Une table a un genre, féminin, mais qui n'est aucunement une affirmation de genre. Enfin, je sais pas si c'est très clair (dans ma tête ça l'est...), mais le fait que la table soit une table ou un table en soi n'a aucune forme d'importance pour l'intégrité de la table.

Donc en soi la règle aurait un intérêt uniquement pour les mots qualifiant le genre humain.
Testicule devrait être masculin.
Vagin féminin.
La mauvaise foi devrait être masculin.
Le souk devrait être féminin.

Enfin, j'extrapole à l'extrême, en étant un peu moqueuse... mais en gros c'est ça.

Imagine les hollandais qui te construisent des nouveaux mots à chaque fois qu'ils veulent dire un nouveau truc.
Ils ont des armoires. Kast.
Ils en font des frigos (armoires à froid). Koelkast.
Ou des glacières (armoires à glace). Ijskast.
Ou des garde-robes (armoires à fringues). Klerenkast.
Et puis des fois les garde-robes sont en bois (armoire à fringues en bois). Houtenklerenkast.
Et puis des fois, elles sont aussi métaliques hout-en-metaalklerenkast

Imagine, les mecs, pour chaque mot, ils doivent différencier le genre.
Ce qui pour la garde-robe métal+bois t'aurais des mots genre hout.e.-en-metaal.e.klerenkast.e
Ouais.

Du coup tu te retrouves avec des langues hybrides : ni vraiment vivante, ni vraiment morte comme l'hébreu ou l'allemand, avec leurs règles moyenâgeuses : génitif, datif, etc sont des adaptations au genre...

Y a qu'avec le français que ça marche ce genre d'ovnis.
Les autres langues ont pas l'utilité de ce genre de subtilités inutiles.

D'où la question qui tue : est-ce qu'être adepte de l'écriture inclusive n'est pas une suite logique de la volonté de préservation de la richesse de la langue?
Vu la richesse du français face à presque toutes les autres langues (bon, le chinois, c'est encore autre chose, mais soit), à toutes les particularités chiantes de cette langue... est-ce que la compliquer n'est pas aussi lui permettre de survivre dans un monde où on facilite tout ?
Est-ce qu'on se trompe pas de débat demande le pachyderme?


Contribution du : 15/11 03:03:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
02/07/2015 21:36
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2507
Hors Ligne
L'écriture inclusive est un enrichissement qui permet un jeu sur les formes, l'écrivain peut choisir de l'utiliser en fonction du style. C'est un marqueur d'une volonté paritaire de la part de l'auteur, de la ligne éditoriale. Les textes qui l'utilisent sans fond de militantisme détonnent ; ou signalent un besoin que le désavantage réel ou supposé que subissent les femmes doit être pris en compte ; cela permet de convoquer toute une idéologie en seulement quelques points et "e" ; j'aime cette concision.

Dans ces textes, on utilise facilement le gras, le souligné, le barré.

Contribution du : 15/11 03:50:57
_________________
Saignez, cœurs, brûlez du feu désiré. Le trombone coruscant demeure dans l'étui.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : L'écriture inclusive
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
02/07/2015 21:36
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2507
Hors Ligne
Les femmes cultivées ne veulent pas de l'écriture inclusive car c'est une compensation trop faible pour le sévisse relevé par Robot : le masculin l'emporte sur le féminin. Un seul homme dans une foule de femmes et le groupe est masculin, cette configuration n'a pas due être courante aux moments de la constitution des règles de grammaire.

Ce n'est pas tant la domination masculine qui me dérange que la domination tout court, c'est un poids difficile à porter même si certaines femmes croient que ce n'est qu'un avantage. Il y a aussi le sous-entendu : "Comment peux-tu ne pas y arriver puisque t'es un gars ?"

Contribution du : 15/11 04:00:12
_________________
Saignez, cœurs, brûlez du feu désiré. Le trombone coruscant demeure dans l'étui.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »





Oniris Copyright © 2007-2017