Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





La curiosité est un vilain défaut.
Expert Onirien
Inscrit:
17/02/2016 15:44
De Bordeaux, la belle endormie...
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 7378
Hors Ligne
Merci au CE d’avoir accepté ce texte, aux commentateurs et aux Oniriens qui se sont arrêtés dessus.
J’écris des textes « longs » et spécialisés donc c’est assez logique que j’ai peu de retours auprès d’un public généraliste. Mais je suis assez content des commentaires qui pointent des idées ou des passages pas assez explicites (ou trop).

Pour Jean-Claude, ton commentaire me fait plaisir dans la mesure où tu es l’un de ceux dont je me sens le plus proche, dans le genre imaginaire. Le texte est à la limite du pastiche (Europe centrale, le manoir, le majordome, le comte…) et le thème vampirique est annoncé dés l’intro. Le lecteur est informé, mais pas le personnage, tellement obnubilé par le Necronomicon qu’ils ne fait pas les liens. Tu m’avais déjà dit que tu n’étais pas fan du procédé, que j’avais utilisé pour Frangins. Pour moi, ça aiguille le lecteur, mais ça ne vend pas forcément la mèche puisque la chute est je pense peu anticipable.


Pour Ynterr, pour ce texte, comme pour d’autres, je suis resté plusieurs mois avec le début rédigé avant de trouver l’histoire, ce qui peut expliquer les différences de ton et de style. J’essaye de faire du gothique moderne ce qui autorise un style que j’aime bien pratiquer.

Pour Perle, le comte demande son accord au narrateur par pur formalisme, puisque les dés sont jetés, il est prisonnier de son désir et du lieu. Le comte avait juste besoin de l’attirer pour le prendre sous son contrôle. Et pour son départ, il a besoin de prendre un peu d’avance puisqu’il ne peut voyager que de nuit. Pour « la transmission vampirique », j’ai tenté une conclusion un peu originale qui ramène au début de l’analepse et éclaire le lecteur sur le condition d’Estelle. Et puis ça me donnait l’occasion de faire une chute gothique et romantique.
Pour ton autre remarque, en effet, il manque un peu de lien entre les différentes parties, c’est une façon de faire rapide que j’utilise beaucoup pour maintenir le suspens et ne pas lasser le lecteur. J’aurai pu développer un peu plus mais le texte était déjà long pour Oniris…

Pour Seelie, si je m’inspire de Lovecraft, qui donnait très peu d’informations et laissait le lecteur (et souvent les narrateurs) dans le mystère, j’ai une tendance à vouloir que tout soit clair, parfois trop expliqué, c’est une remarque dont je tiens compte.

Pour Hersen, merci vraiment de ta fidélité, tu commentes à chaque fois quasiment et c’est toujours pertinent. Çà m’intéresse d’autant plus que tu n’es pas fan plus que ça de l’imaginaire en général.

Pour le reste, j'espère avoir les moyens de m'investir un peu plus les semaines qui viennent mais mon état est toujours instable...

Merci à vous.


Contribution du : 06/07 12:36:11
_________________
Ca veut dire ce que ça dit, littéralement et dans tous les sens.

Arthur Rimbaud
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : La curiosité est un vilain défaut.
Expert Onirien
Inscrit:
17/02/2016 15:44
De Bordeaux, la belle endormie...
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 7378
Hors Ligne
Merci Inner pour ton passage.
L'histoire a été développée à partir d'un début longtemps resté en friche, ce qui peut expliquer la différence de ton avec le développement, qui est une variation sur le thème vampirique.

Contribution du : 06/08 16:58:55
_________________
Ca veut dire ce que ça dit, littéralement et dans tous les sens.

Arthur Rimbaud
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019