Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Le pathos à la une !
Maître Onirien
Inscrit:
10/09/2015 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 12706
Hors Ligne
D’après sa définition, le pathos est une méthode de persuasion qui touche l’émotion du lecteur ou de l’auditeur. Un excellent vecteur, sans aucun doute, les médias et les politiques en usent et en abusent. Oniris n’échappe pas à cette pratique, je constate que de nombreux textes, nouvelles et poèmes mettent en exergue les tares et les souffrances de l’être humain. C’’est bien d’en parler, mais avec modération, sinon cela devient « suspect », confirmant la théorie d’Aristote qui disait « Fuyez les extrêmes, le bonheur résulte de l’absence d’excès »

Contribution du : 16/12/2015 10:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Expert Onirien
Inscrit:
22/05/2015 16:04
De REGION PARISIENNE
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3334
Hors Ligne
Bonjour Vincendix,
Je comprends ce que vous voulez dire, mais j'ai quelques nuances à apporter car je ne suis pas 100% d'accord :
- sous la face pathos, il y a la face bisounours, et à titre personnel, elle m'indispose beaucoup plus.
- vous vous adressez à l'ensemble des auteurs d'Oniris, mais ils n'écrivent pas d'une seule plume et d'un seul élan. Chaque auteur est très légitime à s'essayer à plusieurs genres. C'est peut-être à vous, en tant que lecteur, d'être plus sélectif dans vos choix, si certains styles, à certains moments, ne vous attirent pas.
- vous citez Aristote dans sa définition du bonheur, mais l'auteur n'est pas dans une quête du bonheur, il témoigne, il expose, il offre par ses mots une situation, une réalité. Chaque lecteur dispose de son curseur et de son libre-arbitre pour prendre le recul qu'il juge nécessaire, ou pour se laisser emporter dans un univers qu'il n'avait pas encore parcouru.

Contribution du : 16/12/2015 11:16
_________________
"Penser est difficile, c'est pourquoi les gens jugent"
Carl JUNG
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Maître Onirien
Inscrit:
10/09/2015 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 12706
Hors Ligne
Bonjour Lala,
Je ne m'adresse pas à tous les auteurs de ce forum, je regrette simplement que certains suivent, avec excès, le courant "pathos" en vogue actuellement.
Quant à la recherche du bonheur, c'est le lecteur que je suis qui a besoin de lire des écrits moins tristes, moins bisounours comme vous dites. Heureusement, il y a encore de nombreux textes qui me plaisent, m'amusent et qui souvent me comblent.

Contribution du : 16/12/2015 11:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Visiteur 
Bonjour Vincendix

L'émotion peut-être de différentes sortes, le rire n'est-il pas issu d'une émotion ?
Ensuite j'imagine une poésie qui ne suscite aucune émotion, même trouble, ça devient quoi ?
Et puis à la base de l'émotion souvent il y a quand même le cœur...faut pas le sous-estimer.
Quant aux tares et souffrances de l'être humain c'est important, en parler tout le temps peut-être suspect en effet, mais n'en parler jamais aussi.
Et si vous observez un courant 'pathos', par moments j'observe un courant 'je vais bien, tout va bien' qui me laisse aussi un peu mal à l'aise, ou du moins sceptique.

Contribution du : 16/12/2015 12:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Organiris
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 18882
Hors Ligne
Il est vrai que la littérature sur soi foisonne en ce moment, et depuis quelques années, mais de là à penser qu'il existerait un courant pathos, je ne crois pas. Le pathos n'est pas un courant en soi, juste une manière de s'épancher - trop manifestement - sur ses souffrances.

Bien souvent, les critiques littéraires utilisent ce vocable dans un sens péjoratif, ce que je comprends en général. Cependant, je me dis qu'on est aussi dans une société qui a beaucoup évolué et dans laquelle la parole s'est libérée au point de pouvoir développer des sujets restés longtemps tabous.

La génération de mai 68 aspirait à la libéralisation des mœurs. Il semble qu'on y soit depuis un moment en littérature, comme dans la vraie vie. Serait-ce un mal en soi ? Peut-être que le pathos n'est qu'un petit travers de certains qui s'y complairaient... ? Je ne sais. Il me semble que cela reflète surtout le besoin impératif d'écrire de certains. Or, peut-on juger de cela ?

Contribution du : 16/12/2015 14:25
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/10/2013 00:51
De Est de la France
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 820
Hors Ligne
Une fois de plus je vous rejoins, @corbivan, et « plussoie », comme on dit dans les fora lorsqu’on manifeste son accord d’une couche supplémentaire.

… … … …

À mon humble avis, c’est par « le rire » et « le pleurer » qu’une pensée prend sa profondeur ; car privée de ces ponts d’une « communion primaire » issue de ce qui fonde une conscience humaine partagée ; on se retrouve dans le « monde singulier » de la pensée objective, monstrueusement froide qui nourrit le regard du Doktor Pannwitz :

« Son regard ne fut pas celui d'un homme à un autre homme ; et si je pouvais expliquer à fond la nature de ce regard, échangé comme à travers la vitre d'un aquarium entre deux êtres appartenant à deux mondes différents, j'aurais expliqué du même coup l'essence du Troisième Reich. »
Primo Levi — Si c’est un Homme

Contribution du : 16/12/2015 14:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
08/05/2015 22:47
De Buis-les-Baronnies
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 2822
Hors Ligne
"Pathein" en grec signifie "souffrir" et le "pathos", c'est l'expression (peut-être exagérée, sans recul) de cette souffrance. Ce mot est de la même famille que sympathie, empathie, antipathie... Patience et patient viennent aussi de cette même étymologie... Les Romantiques pensaient qu'il fallait souffrir pour devenir poète...

"L'homme est un apprenti, la douleur est son maître,
Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert.
C'est une dure loi, mais une loi suprême,
Vieille comme le monde et la fatalité,
Qu'il nous faut du malheur recevoir le baptême,
Et qu'à ce triste prix tout doit être acheté."
Musset Nuit d'Octobre

Ce romantisme doloriste (très en lien avec le catholicisme doloriste de la même époque) n'a plus cours, heureusement. On méprise aujourd'hui "le pathos" sans se rendre compte que chaque écrivain a le sien. Mais le "pathos" n'est qu'une des cordes de la lyre, il y a aussi, comme le dit très bien Anthyme, le rire, l'ironie, l'humour, le burlesque, le grotesque, la satire, le tragique... Le "pathétique" n'étant qu'une forme de la sensibilité.

Aujourd'hui, nous sommes très remontés contre le Romantisme pleurnichard de Musset et des siens, nous n'avons pas tort, mais le mot "pathos" est devenu, forcément, péjoratif. Une façon de dézinguer un texte trop dans la sensiblerie. Le tout, c'est peut-être de se demander si le pathétique qu'on introduit dans un texte est justifié ou non, s'il est utile ou s'il sert juste à flatter des sentiments triviaux ou faciles, voire putassiers.

Contribution du : 16/12/2015 15:10
_________________
Ma jouissance est sens ouïr, sans tutelle de sens jouir
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16300
Hors Ligne
Citation :

Vincendix a écrit :
je constate que de nombreux textes, nouvelles et poèmes mettent en exergue les tares et les souffrances de l’être humain.


Bjr Vincendix,

Le Larousse nous dit du pathos: "Style emphatique d'un pathétisme affecté"

Il semble donc qu'il s'agit bien ici du style et non du sujet traité.

Ainsi un auteur peut sûrement faire du "pathos" avec des sujets triviaux.

Les tares et souffrances de l'être humain dont vous parlez ne me paraissent pas relever en elles-mêmes du "pathos", ce dernier se situant plutôt dans la façon de les exprimer.

Contribution du : 16/12/2015 15:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Expert Onirien
Inscrit:
12/11/2015 13:04
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3250
Hors Ligne
Bonjour,

Je crois que le pathos est en effet essentiellement lié à la forme désuète et grandiloquente qui va ponctuer l’énoncé d’un fait et pas le choix du fait lui-même. Il me semble donc qu’on peut évoquer, décrire des situations tristes (si fréquente sous nos climats) en y mettant aucun pathos :

« J’avais 5 ans quand ma mère est partie sans se retourner. Je m’y suis faite sans jamais m’y résoudre »

« Je n’avais que 5 ans et quand j’ai vu ma mère, le soleil de ma vie, la raison de mes rires, partir sans se retourner. Mon cœur déjà si lourd n’en supportât pas d’avantage et je m’effondrais, anéantie de chagrin, à jamais traversée de sanglots et de rage. De ce jour, à, jamais mes nuits sont devenues tombeau et l’horizon si clair du temps de sa présence, n’est plus qu’un trait sans fin qui dessine ma cage. Que le ciel me foudroie si je ne suis que celle qu’une mère laissa se réduire en poussière….. »

Le but (conscient ou pas) étant de susciter l’émotion et l’empathie du public. De nos jours, on se lasse très vite de ce genre de débordement et la pudeur attachée à un fait suscite une émotion bien plus grande (pour ce qui me concerne en tout cas)

Pour le reste, je crois que chaque auteur a son propre univers et qu’il serait vain de lui demander de jouer dans une cour qui ne l’inspire pas, c’est au lecteur que revient la décision de ne pas lire ce qui ne lui convient pas.

Mais bon, le rire est salvateur, c’est un fait

Belle journée

Contribution du : 17/12/2015 06:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le pathos à la une !
Expert Onirien
Inscrit:
22/06/2007 14:53
De Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5668
Hors Ligne
Tout pareil que Ventdularge.

Les exemples sont percutants et illustrent très bien ce que j'y entends.

Le pathos a de toutes façons plusieurs acceptions, le grec signifie "souffrir" et nous a donné "pâtir".
Ainsi donc, tout sentimental triste est pathos.
Mais en matière littéraire, il s'agit effectrivement surtout de ce pathos romantique qu'on supporte mal aujourd'hui.
(Souvent révélateur d'un texte trop personnel ou d'un émotionnel mal maîtrisée. Enfin c'est mon avis).

Contribution du : 17/12/2015 10:11
_________________
Parce qu'aux existences se substitue parfois la dépendance, les choix se perdent quand le quotidien a trop pesé, les voix s'éteignent quand la distance s'échine à naître. L'affection se délite et s'enterre comme pour en rire.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2020