Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Le Prix de la Ville de Dijon à Jean-Pierre Védrines
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
04/09/2009 09:46
De 25 rue Rimbaud 21000 Dijon
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2533
Hors Ligne
Décembre, c'est le temps de la délibération : temps de chien pour certains, éclaircie pour un certain.

En mars prochain donc, nous aurons le plaisir de remettre ce Prix (il s'agit de 150 exemplaires du recueil édité) à Jean-Pierre Védrines, de Lunel (Hérault) pour "le dernier mot cependant".

Le lauréat de cette version a une longue carrière en poésie derrière lui.

Jean-Pierre Védrines est né le 28 janvier 1942 dans l’Hérault, à Lunel. En 1960, il participe à la création de la revue belge Le Taureau, dirigée par son ami, le poète Jean Braeckman, à Bruxelles. En 1968, il crée avec d’autres jeunes poètes, dont Serge Velay, le groupe l’Escalier. En 1971, il se révèle avec L’homme sauvage, prix Froissart, et avec deux autres recueils que publie Guy Chambelland : en 1977, L’Ecuelle rouge et, en 1979, Un mort à tenir debout. Robert Sabatier dans La Poésie du XXe siècle dira de lui: Un monde à vif dans lequel il se jette à corps perdu, poète et poème semblant se mêler aux forces vives de la nature...
Par la suite, il obtiendra le Grand Prix de poésie des Ecrivains Méditerranéens en 1993 pour Obliques de l’oubli. En 1995, le Prix Gaston Baissette pour Nonrès et, en 1998, le prix Roger du Teil, pour L’Homme de neige. Le prix des Beffrois couronnera en 2007 La loge du guetteur (Poésie et patrimoine).
A compter de l’année 2000, il anime plusieurs ateliers d’écriture en milieu scolaire et sensibilise les enfants à la poésie contemporaine. En 2001, il obtient une Bourse du Centre national du Livre.


Il vient de publier plusieurs romans aux Editions De Borée : Un jour d’orage (2004), Froides vendanges (2005) , Marie des vignes(2006), Soleil de femme (2008) et aux Editions Lucien Souny La Huguenote (2006), Le mas de l’amour (2009), le Vin du père (2010), Terres de sel (2011), Parfum de chêne (2012) ses souvenirs d’enfance aux Editions Cheminements, L’arbre des Escargots (2007).
Le corps de Rimbaud (2009), Blanche et Jean (2010), Passeurs d’humanité (2011) en prose poétique, aux Editions le bruit des autres
Il collabore aux revues Europe et Les Hommes sans épaules. Il a dirigé la revue Souffles de 2003 à 2010. Il est actuellement sociétaire de la SGDL et de la SOFIA. Jean-Pierre Védrines est diplômé de l’Institut de Gestion Sociale de Lyon. Il est Président de l’association littéraire La main millénaire et fondateur, en 2010, de la revue littéraire du même nom.


Après 1013, 2014. A qui le tour ?
Le règlement du prix sur
http://des-passantes.over-blog.com

Contribution du : 07/12/2012 12:15
_________________
J-M. Lévenard ( secrétaire du Prix d'édition poétique de la Ville de Dijon -25 rue Rimbaud - 21000 Dijon Cedex)
"Les traces de doigts sur les pages des livres sont les médailles de la littérature".
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le Prix de la Ville de Dijon à Jean-Pierre Védrines
Visiteur 
On le félicite et c'est un joli parcours.

Contribution du : 09/12/2012 12:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020