Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes


 Bas   Précédent   Suivant  Le sujet est verrouillé

« 1 ... 17 18 19 (20) 21 22 23 ... 107 »


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
21/12/2015 15:48
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4962
Hors Ligne
Ouf je n'ai pas été provisoirement banni du site, il s'en est apparemment fallu de peu.

Ce sera mon dernier post sur ce fil, je m'en retourne à une utilisation plus traditionnelle d'Oniris, site d'amateurs de/en littérature.

Widjet, votre ton me gêne, je le trouve agressif et condescendant. Ce n'est pas grave, c'est juste chiant.
Quand vous parlez de l'âme d'un peuple envieux, jaloux, médiocre, même si vous dites "globalement représentatif", dans "globalement", il y a global, non ? Global c'est un tout me semble-t-il. C'es comme de dire que le peuple allemand est (globalement) un peuple guerrier et discipliné, le flamand est (globalement) raciste, le belge, wallon, (globalement) marrant, l'arabe (globalement) fainéant etc... Mais l'âme d'un peuple cela n'existe pas, c'est comme une famille, il n'y a pas d'âme de famille, il suffit pour cela de regarder la sienne propre, cousin machin est fainéant, tata bidule est rigolote, papi machin est va-t-en guerre et ma sœur est folle et pacifiste. Il y a de tout dans un peuple, comme dans une famille; Pardonnez-moi mais cette vision de l'âme d'un peuple frise le racisme.
Sur le jusqu'au boutisme, et ben justement je n'en suis pas un, je sais faire la différence entre la destruction d'un bien et l'atteintes aux personnes. Ne projetez pas sur moi vos craintes et/ou vos fantasmes, merci.
Je vous cite : "S'attaquer nommément à une personne qui n'est responsable en rien de votre situation, et dont vous ne savez rien (cette Porsche, allez savoir, peut-être qu'il a trimé pour se la payer et qu'il l'a bien mérité), ce n'est même plus de l'injustice, c'est juste de la débilité."
Je ne me suis attaqué nommément à personne, merci pour la débilité mais a qui parlez-vous exactement ? Attention au miroir Widjet.
Je n'ai pas compris le passage à propos de votre nouvelle. Vous prêtez aux autres de drôles d'intentions, encore du fantasme.

Sinon, pour la modération maintenant, je voulais juste ici mettre dans le débat la notion de violence légitime, de violence nécessaire dans l'insurrection et j'ai donné mon avis, point. Je n'ai appelé personne à brûler quoi que ce soit et respecte les avis de tout le monde.

Contribution du : 03/12/2018 16:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
16/07/2018 16:09
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1581
Hors Ligne
Bonjour,
Je m'étonne que parmi tous ces échanges, aucun n'ait relevé cette lubie macronique de service national universel obligatoire pour les jeunes gens et jeunes filles de 15 à 18 ans, qui durerait seulement deux fois quinze jours (pour sûr ça va être très efficace !) et coûterait la bagatelle de trente milliards d'euros par an. Que les gens de la rue, les adultes handicapés, les allocataires des minimas sociaux, du minimum vieillesse, des retraites de peau de chagrin, etc... méditent bien sur la manière dont le pensionnaire du palais de l'Elysée (estimé 1,17 milliards d'euros et dont il a fait restaurer la salle des fêtes pour un demi million d'euros), gère les priorités. La tension grandissante chez les gilets jaunes n'émane pas d'un caprice ni d'une irresponsabilité collectifs et il ne faut pas amalgamer leurs actions avec celles de groupes dont les facilités de manœuvre peuvent parfois porter à suspicion.

Contribution du : 03/12/2018 16:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
27/04/2018 09:19
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3682
Hors Ligne
Arguments contre-arguments, justification,s, tout est dits, le passé étant par définition derrière nous, inventons demain, mais pour moi et surtout mes enfants, je préférerais éviter que coule le sang !

Contribution du : 03/12/2018 16:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25558
Hors Ligne
Pour ma part, je n'interviens plus.

Contre toute attente, je ne regrette pas l'existence de ce post surtout grâce aux réflexions poussées de Lari et Stony (sans faire injure aux autres).

W

Contribution du : 03/12/2018 16:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2012 01:54
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4982
Hors Ligne
LenineBosquet,

J’ai lu les échanges ayant eu lieu depuis hier soir et j’ai donc lu que vous ne souhaitiez plus intervenir. Je voudrais donc d’autant moins mettre de l’huile sur le feu que vous ne pourriez pas vous défendre, mais, de toute manière et dans la mesure où je n’avais pas, n’ai pas et n’aurai pas l’intention de vous « attaquer », j’espère pouvoir évoquer le sujet sans vous porter préjudice.

Je ne fais aucun jugement d’ordre moral, d’une part parce que je suis convaincu que c’est le plus mauvais angle de vue et, d’autre part, parce qu’il faudrait, le cas échéant, pouvoir le faire en se regardant dans un miroir.

Et justement, je propose de décrire ce que je vois dans mon miroir.

Pour des raisons qui remontent très loin, mais d’ordre personnel, sans doute sans intérêt collectif et que je n’évoquerai donc pas, je suis extrêmement et même exagérément sensible à tout signe ostentatoire que je peux (à tort ou à raison) interpréter comme une volonté d’écrasement social. Lorsque je me trouve dans pareille situation, je sens monter en moi de la colère, de l’agressivité, un désir de défi et de vengeance. Je connaîtrai sans doute cela jusqu’à la fin de ma vie.

Comment pourrais-je donc vous jeter la pierre de ressentir de tels sentiments quand je ressens les mêmes ?

Heureusement, je possède aussi un cerveau capable d’auto-analyse et de se rendre compte que ces sentiments sont totalement irrationnels, ce qui me permet de les maîtriser de mieux en mieux. Heureusement aussi, je n’ai jamais commis d’acte motivé par ces sentiments. Quoi que, si je veux être tout à fait honnête, ce n’est pas vrai. Je sais pertinemment que lorsque je me retrouve dans certaines situations, je hausse volontairement mon registre de langage… dans la volonté pas vraiment inconsciente d’écraser mon interlocuteur… d’une autre manière, alors que mon registre naturel est beaucoup plus relâché.

Il y a quelques années, j’ai repris contact avec une cousine que j’avais perdue de vue depuis l’adolescence. Elle m’a invité à manger chez elle avec son mari. Lorsque je suis parvenu devant chez elle, une porsche était stationnée devant le garage, celle de son mari. C’était complètement idiot, complètement irrationnel, mais j’avais envie de m’enfuir. J’ai pris sur moi en tentant de calmer ma nervosité, mais je n’ai tout de même pu m’empêcher de faire une plaisanterie en entrant chez eux : « J’ai trouvé facilement l’endroit parce que j’ai reconnu tout de suite la porsche que j’avais vue sur GoogleMaps ». C’était idiot. J’ai été très gentiment reçu. Son mari est chef d’entreprise. Il est issu d’un milieu aussi modeste que le mien, sinon davantage. Ma mère a été femme de ménage. Ma tante, la mère de sa femme, l’a été également. Le propriétaire de la porsche est un enfant adopté, mais je ne le savais pas lorsque j’ai remarqué qu’il était gêné et qu’il évitait le sujet lorsque je tentais de le faire parler de ses parents pour comparer ses origines linguistiques aux nôtres (à moi et ma cousine). J’avais sans du tout le vouloir appuyé à un endroit qui devait encore lui faire mal, mais il n’en a rien dit. Ils m’invitaient notamment parce qu’ils voulaient m’acheter certains de mes produits alors que je tentais moi-même de devenir entrepreneur (j’ai souvent remarqué que des entrepreneurs ressentent spontanément l’envie d’aider ceux qui tentent de démarrer). Que je sache, il n’a tué ni volé personne pour parvenir là où il se trouve et, de nos conversations, il m’est apparu qu’il doit posséder un talent réel pour conduire ses affaires. Par ailleurs, hormis la voiture, je n’ai trouvé aucun signe ostentatoire de richesse. Certes, leur maison est située dans une banlieue un peu bourgeoise, mais il s’agit d’un petit pavillon sans luxe particulier, sans rapport avec ceux que l’on peut y trouver parfois et ils n’ont pas changé de logement depuis trente ans. Moi, les bagnoles, ça me laisse indifférent, je ne peux pas trouver mon plaisir là-dedans, mais peut-être est-ce son cas comme ça l’est pour un certain nombre d’hommes. Il m’a aidé pour sortir mes produits de ma voiture. J’étais très gêné parce que j’avais un vieux tacot acheté d’occase à 500 €. Si l’on veut bien y réfléchir et puisque je me sentais gêné, c’est que moi, j’y attachais une signification. Rien ne permet d’affirmer que lui, y attachait la moindre importance.

Tout cela est tellement con !

Chez moi, c’est un souk, davantage un atelier qu’un appartement et la table qui me permettrait de recevoir est devenue un établi. Malgré le fait que je ne puisse les recevoir pour cette raison, ma cousine et son mari m’invitent à manger chez eux au moins une fois par an depuis.

Voilà ce qui m’est revenu à l’esprit lorsque que vous évoquiez la possibilité de monter à Paris pour brûler une porsche.
Malgré le symbôle très fort que cette voiture peut représenter pour vous comme pour moi, j’ai imaginé que vous auriez pu brûler la sienne, et ça m’a fait beaucoup de peine.


De manière plus générale, je ne change pas de thèse : il faut détricoter les conditions de la violence.
Il y a de multiples violences et la violence sociale en est une, et justement, je suis convaincu qu’ajouter de la violence à la violence, quelle qu’elle soit, est un pas dans la mauvaise direction.


Juste un petit mot au sujet de Macron. Je n’ai pas de sympathie particulière pour lui, mais je ne comprends pas réellement cet acharnement à son endroit en particulier. Qu’a-t-il fait que d’autres n’ont pas fait ? On pourrait remonter à Hollande, à Sarkozy, à Chirac, à Mitterrand, à Giscard… et, comme dirait l’autre… à l’Archiduc d’Autriche.
Tout n’est pas irrémédiablement noir dans notre pourtant terne époque et du temps s’est écoulé depuis 1789. Se pavanerait-on encore dans les rues avec une tête au bout d’une pique ?


Désolé, vraiment, pour la longueur de mes posts. Je sais que je n'ai pas de talent pour la synthèse. Je devrais certainement faire plus court, mais sur des sujets délicats, la nuance demande des mots et les mots, ça prend de l'espace.
Les phrases lapidaires, ça fait peut-être gagner du temps, mais pour l'entente cordiale, c'est une autre affaire.

Contribution du : 03/12/2018 23:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
21/07/2012 17:47
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Post(s): 4190
Hors Ligne
J’ai soixante ans. Je suis cadre dans une Entreprise privée ; je gagne bien ma vie, merci. Je suis abonné depuis toujours à Charlie Hebdo. Je suis de gauche depuis toujours.

J’ai le sentiment que ce qui au début passait pour un mouvement initié par des groupuscules de sympathisants populistes et globalement plutôt de droite extrême, agglomère aujourd’hui un ensemble beaucoup plus vaste d’extrêmes mécontents.

Ce qui semblait un feu de paille est devenu un brasier incontrôlable.

Mais sur le fond, je demeure très circonspect sur les revendications des GJ et sur la manière de les porter (j’avais été frappé par la remarque de Stony qui disait à peu près (voir post 96) que sous prétexte que le mouvement était spontané, il était a priori respectable… ça me paraît un peu court comme raccourci). Avoir des difficultés financières réelles donnerait le droit et la légitimité de demander n’importe quoi, n’importe comment.
Je regrette de constater que souvent, les mêmes qui se plaignent que leur situation financière est devenue intenable ne conçoivent pas la vie sans le dernier iPhone, vénèrent les idoles du foot et le sacro-saint Johnny dont le train de vie est absolument obscène et auquel ils participent eux-mêmes, et trouvent que les aides gouvernementales vont en priorité aux migrants. Au fond, les revendications et les sous-entendus qui vont avec doivent ressembler beaucoup à celles des électeurs de Trump dont sûrement 95% de la population française pense qu’il est au mieux complètement con, au pire dangereux pour la planète. Trump a été élu par des dizaines de millions d’américains qui voulaient d’abord du pouvoir d’achat et ont applaudi à la réouverture des mines de charbon et à la fermeture des frontières. C’est à se demander ce qu’attend Macron pour foutre les migrants à la mer et baisser le prix du diesel à 1€.

Contribution du : 04/12/2018 07:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
23/08/2011 10:14
De Hérault
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 14589
Hors Ligne
il en a qui ne sont rien, les pauvres sont jaloux des riches, etc etc, ce mépris est insupportable , le peuple a besoin avant tout d'être respecté et non pas un chiffre dans une colonne

Contribution du : 04/12/2018 08:44
_________________
peut on éviter de se chercher
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
15/11/2008 09:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16772
Hors Ligne
Stony a écrit :
" ... Le propriétaire de la porsche est un enfant adopté, mais je ne le savais pas lorsque j’ai remarqué qu’il était gêné et qu’il évitait le sujet lorsque je tentais de le faire parler de ses parents pour comparer ses origines linguistiques aux nôtres (à moi et ma cousine)."

Pourquoi "tenter de le faire parler de ses parents ?" C'est ce que je n'arrive pas à comprendre, ce besoin de poser des questions touchant à la situation personnelle, familiale ou autre, que l'on rencontre souvent dans les relations. Est-ce pour faire entrer la personne dans une "case" qui nous est familière et ainsi nous rassurer sur notre propre situation ??? j'avoue être très perplexe ...

Contribution du : 04/12/2018 09:24
_________________
J'aimerais être esprit pour traverser l'espace et modeler le temps, à jamais, à l'infini.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 15085
Hors Ligne
Je lis attentivement ce fil même si je suis loin.

Je suis avant tout frappée que plus ou moins tout le monde aille dans le sens matraquage infos. (sans jeu de mots, enfin si, un peu quand même)

Car dans mes relations en France, on me parle davantage de personnes qui passent pacifiquement leur temps à des rond-points bien loin de Paris. Des gens qui voient les commerces de leur petite ville fermer les uns après les autres, ne plus avoir de transports en commun, donc voiture nécessaire pour se déplacer, etc. Les médecins ? on n'en parle même plus, ils sont partis loin...

Il y a eu des violences, personne ne peut le nier. Certains veulent en découdre. Comme à chaque manifestation de ce type.Mais si on focalisait davantage sur ces personnes, des pères de famille, des retraités, des jeunes, tous pacifiques, tous demandant de pouvoir vivre un peu plus à l'aise , qui se relaient inlassablement aux rond-points ? Parce que eux sont le vrai mouvement. Tant qu'ils porteront leur gilet jaune, à se geler dehors. Des personnes qui sont présentes aujourd'hui, qui étalent leur misère fluorescente dès lors qu'ils se confrontent aux ors des riches.

On s'apitoie sur LVMH qui va voir baisser son chiffre d'affaire aux champs Elysées pour les "fêtes". Mais qui pense au boucher ou à la boulangerie obligé de fermer dans les villages ? Ah, mais c'est que eux ne sont pas côtés en Bourse. Oui, ils ne sont pas côtés. n'ont pas la côte.

De l'argent, il y en a. Des tonnes. Bien serré dans des magouilles de ceux qui sont "entre eux", les élites qui sont"entre elles" et qui magouillent leur petites et grandes lois dans leur intérêt. Qui vont dans les mêmes écoles pour apprendre leurs tours de passe-passe.

Colbert, contrôleur des finances en 1665, disait que l'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avant d'obtenir le moins de cris.

L'oie blanche est devenue jaune.

Et on s'étonne ?

Contribution du : 04/12/2018 10:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25558
Hors Ligne
Citation :

hersen a écrit :
Je lis attentivement ce fil même si je suis loin.

Je suis avant tout frappée que plus ou moins tout le monde aille dans le sens matraquage infos. (sans jeu de mots, enfin si, un peu quand même)

Car dans mes relations en France, on me parle davantage de personnes qui passent pacifiquement leur temps à des rond-points bien loin de Paris. Des gens qui voient les commerces de leur petite ville fermer les uns après les autres, ne plus avoir de transports en commun, donc voiture nécessaire pour se déplacer, etc. Les médecins ? on n'en parle même plus, ils sont partis loin...

Il y a eu des violences, personne ne peut le nier. Certains veulent en découdre. Comme à chaque manifestation de ce type.Mais si on focalisait davantage sur ces personnes, des pères de famille, des retraités, des jeunes, tous pacifiques, tous demandant de pouvoir vivre un peu plus à l'aise , qui se relaient inlassablement aux rond-points ? Parce que eux sont le vrai mouvement. Tant qu'ils porteront leur gilet jaune, à se geler dehors. Des personnes qui sont présentes aujourd'hui, qui étalent leur misère fluorescente dès lors qu'ils se confrontent aux ors des riches.

On s'apitoie sur LVMH qui va voir baisser son chiffre d'affaire aux champs Elysées pour les "fêtes". Mais qui pense au boucher ou à la boulangerie obligé de fermer dans les villages ? Ah, mais c'est que eux ne sont pas côtés en Bourse. Oui, ils ne sont pas côtés. n'ont pas la côte.

De l'argent, il y en a. Des tonnes. Bien serré dans des magouilles de ceux qui sont "entre eux", les élites qui sont"entre elles" et qui magouillent leur petites et grandes lois dans leur intérêt. Qui vont dans les mêmes écoles pour apprendre leurs tours de passe-passe.

Colbert, contrôleur des finances en 1665, disait que l'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avant d'obtenir le moins de cris.

L'oie blanche est devenue jaune.

Et on s'étonne ?


Un bel exercice de style. On sent l'envie (et l'application) de faire de l'esprit, des jeux de mots, même avec l'actualité. Moi quand c'est épidermique, j'avoue ne pas avoir le coeur (et sans doute le talent) de vouloir faire joli. N'y voyez pas de reproche, juste un peu de taquinerie de ma part. Vous aimez écrire et vous le faite bien.

Je suis d'accord avec certains de vos propos et plus réservé sur certaines facilités comme "Des personnes qui sont présentes aujourd'hui, qui étalent leur misère fluorescente dès lors qu'ils se confrontent aux ors des riches" (un résumé rapide, je trouve ; la grande majorité des gens sont entre ces deux extrêmes)

"On s'apitoie sur LVMH qui va voir baisser son chiffre d'affaire"

Ah ? Qui donc s'apitoie ? Qui est ce "on" ?

Un peu surpris et déçu de cette simplification de votre part, ça ne vous ressemble pas trop, je crois (ou alors je ne me souviens plus).
Là encore, entre le boulanger qui tire la langue et le CAC 40qui se goinfre, vous négligez une grosse partie des acteurs économiques, des TPE, PMI, PME dont beaucoup ne roulent pas sur l'or et ont du mal à embaucher (si, si) et survivre.

Moi, plus ça va, plus je suis écoeuré par les hommes politiques et dégoûté par le peuple.

Y a plus qu'à me réfugier dans ce beau pays qu'est la Misanthropie en compagnie de la Littérature.

W

PS : je sais, j'avais dit que je ne communiquerais plus sur le sujet.

Contribution du : 04/12/2018 10:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 17 18 19 (20) 21 22 23 ... 107 »

 Le sujet est verrouillé




Oniris Copyright © 2007-2019