Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes


 Bas   Précédent   Suivant  Le sujet est verrouillé

« 1 ... 20 21 22 (23) 24 25 26 ... 107 »


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
27/04/2018 09:19
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4826
Hors Ligne
Le calcul de l'angle(de la pyramide) se fait à l'aune du rêve d'Icare que la poule fait. Pour refaire le monde, il faudrait refaire l'homme.
C'est à n' en plus finir, sysiphe et son rocher n'ont qu, 'à bien se tenir, je crois bien que toute la Mythologie vat y passer.
Le rêve est beau, c'est justice, le réveille c'est autre chose,

Contribution du : 05/12/2018 12:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25560
Hors Ligne
Stony je suis à deux doigts de te faire une déclaration d’amour. 😀

Contribution du : 05/12/2018 12:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2012 01:54
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5152
Hors Ligne
Widjet, ce n’est pas tout à fait ainsi que j’imaginais la clôture de ma vie de célibataire, mais puisqu’il faut abandonner ses rêves dans la chute, je sais qu’Icare n’a pas choisi l’endroit où il est tombé.

Cela dit, Icare grisé par son ascension voulait atteindre le soleil alors qu’il aurait pu se contenter de fuir le dédale. Je crois que BlaseSaintluc inverse le sens de la mythologie. Perso, un peu de chaleur reçue de loin me suffit parfaitement. Le seul luxe que je convoite est celui de pouvoir faire ce que j’aime et d’en vivre, même assez modestement. C’est un autre type de luxe, mais un luxe immense et je n’y renonce pas. Ce n'est qu'après avoir renoncé au soleil que le rêve peut débuter.

Allez, la bise à tous.

Contribution du : 05/12/2018 14:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
09/07/2007 19:16
De par le fait
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Responsables Oniropédia
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Post(s): 13666
Hors Ligne
Citation :

stony a écrit :

Quel en était l’enjeu ? Le pouvoir d’achat ou la liberté ?

Le week-end dernier, mon fils a, pour la première fois de sa vie, participé à une marche. 75.000 personnes dans les rues de Bruxelles, pour le climat. Pas une seule poubelle, pas un seul petit papier n’a été brûlé. Était-ce pour le pouvoir d’achat ?

Désolé, une fois de plus. Je crois que j’ai très largement épuisé mon quota de participation.


J'ai également écoulé tous mes jetons de présences... ;)

Oui, c'est vrai que "les gens" ne sont pas très cohérents, et encore moins une masse en apparence.

Je crois néanmoins, même si nous ne partageons pas les mêmes conclusions sur le mouvement GJ, que ce que tu dis là est très important parce que c'est aussi de cela qu'il s'agit dans les revendications en profondeurs de ce qui, à tort ou à raison, se réclament "fièrement" des gaulois et de la france d'en bas : la liberté.

Alors oui, ca parait "drôle" en France, en 2018... mais moi, ca ne me fait pas rire, parce que c'est profond comme mal-être et assez vrai...

Et on pourrait sourire du lyrisme suranné certainement de Victor Hugo, paraissant déplacé ici dans le contexte, dans la citation de Labello s'il ne représentait l'exacte réalité, pas "matériellement" bien sur, mais dans la dénonciation légitime des grandes souffrances du peuple.

Y répondre par ironie, un peu comme jadis Marie-Antoinette à propos des brioches (eh oui, quand même!...), ne sera pas la bonne solution pour ceux qui ne veulent pas perdre la confiance des électeurs ou perdre même autre chose de plus sacré qu'une couronne... avec les risques que cela comportent pour tous, car il y a aussi de l'irresponsabilité du coté gouvernemental, quand il met en jeu aussi frontalement le rapport de force entre le peuple (désolé jusqu'à présent 80% d'opinion favorable aux GJ) et ses institutions.

Pour ça, personnellement, je pense que je vais être rancunier...

La liberté, c'est profond ; ca n'est pas qu'un droit à circuler librement et à penser (ou pas) ce qu'on a envie.

Ca, c'est la vision dégénérée, vulgarisée de la liberté, qui suffit amplement au bas peuple au yeux de certaines élites qui pensent à chaque fois qu'il n'y verra que du feu, comme au temps jadis où le pouvoir des hommes étaient censé venir du ciel, et où on distribuait de l'iconographie à la place de Dieu et de Jésus, apparemment beaucoup plus facile à distribuer que du pain et de la spiritualité...

La liberté, ca commence déjà par ne pas être en situation de survie... ca pourra faire sourire, certes, car nous avons aujourd'hui des médias (ou des billets d'avions pas cher) qui nous font découvrir assez facilement d'autres misères que les nôtres et qu'ainsi, ce que je comprends tout à fait car moi le premier je le fais, notre système émotionnel, très humainement, les répertorie, les classe, les hiérarchise dans nos affects jusqu'à relativiser, puis à comparer pernicieusement tout et son contraire : on va naturellement plus être touché par le cliché d'un petit enfant mort sur une plage que par quelqu'un qui râle à la télévision sur son pouvoir d'achat...

Sur l'instant, c'est tout à fait normal. Mais après ?...

Déjà, il n'y a aucune misère à confronter, à opposer entre elles, aucune misère d'un pays à un autre à monter l'un contre l'autre. Je crois qu'en dehors d'une poignée de gens éthérisés par des dogmes libéraux qu'ils ne comprennent pas bien, ou malheureusement les gens aux idées nauséabondes de racismes et de xénophobie qui existent, c'est malheureusement vrai, tout le monde l'a compris aujourd'hui...

Opposer des misères et des affects, c'est ce mauvais réflexe (reptilien?) politicien (humain?), qui fait justement le jeu des fascismes et des totalitarismes, immanquablement, et ce, quelle que soit la couleur de barbe, de moustache ou de drapeau.

Opposer des misères, des peuples, des civilisations, opposer deux mondialisations pour des raisons "séditieuses" de politique interne, comme dirait monsieur Castaner, c'est exactement ce que fait ce gouvernement et c'est aussi déplorable que de voir les extrêmes et la violence monter au profit du dialogue.


Pourtant ce gouvernement et ceux qui le soutiennent devraient comprendre que la liberté de vivre dignement, ca permet d'être plus relax, plus zen... bizarrement moins agressif, plus ouvert, et soyons fous !!!... plus libre penseur...

"Ca peut être un détail pour vous"... comme disait la chanteuse (je m'incorpore dans ce vous) ... et ca serait inexact de croire que de rappeler les réalités sociales, ca serait du populisme inexorablement.

Je connais beaucoup de travailleurs pauvres, d'entrepreneurs rongés par les taxes et la RSI, de chômeurs qu'on culpabilisent de ne pas avoir traversé la rue, de retraités à bout etc... qui font des choix entre loisirs, chauffages, nourritures, éducations des enfants, sortis aux restaurants et qui commencent à jongler avec les finances à partir du quinze du mois, quand ce n'est pas avant. Ce n'est juste pas tenable. Ce n'est pas tenable, dans un pays avec un tel PIB en réalité, avec un tel degré d'éducation (je parle de l'histoire qui s'imprègne et qui façonne les moeurs aussi bien que les schémas culturels sans que ce soit même volontaire sur plusieurs générations...) que des gens, dans une grande majorité, ne vivent en réalité que pour huiler un système qui ne les rend pas plus épanouis, pas plus riches (ni de matière ni de spiritualité) et qui leur en demande toujours plus, sans regarder ce qu'il ont vraiment et en tentant toujours de convaincre par un discours, non pas argumenté, mais moralisateur.

C'est insupportable et il ne faut pas s'étonner que plus personne de le supporte...

Vu la façon de répondre avec arrogance, encore et toujours, à cette liberté légitime de plus 8 millions de gens, sans compter le soutien massif de l'opinion, je pense que le combat pour la liberté de vivre sa vie plutôt que de la subir dans une nation mondialisée chez la plupart des concitoyens est plus que mal engagé.

Je pense qu'il faut de l'empathie, mais pour tous.

Je comprends l'empathie naturelle pour tous les peuples du monde, pour tous les primates et même pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à quelque chose de vivant, même un rhododendron, mais quand on est un homme public (curé, politique, même camelots..) il en faut un minimum pour ses semblables, c'est à dire pour ceux qui vivent sur le même sol, avec le même air que nous.

Ca serait d'ailleurs intéressant, peut être aussi du point de vue psychanalytique, de comprendre pourquoi l'empathie de ces "élites" (mais pas seulement...) est plutôt dirigé vers quelque chose de lointain finalement impalpable, plutôt que spontanément vers les gens qui habitent (ou cohabitent) à leurs cotés. Comme s'il y avait plus de difficultés à éprouver de l'empathie sur des personnes que sur des concepts, ce qui en dit long, d'après moi, sur les difficultés des rapports humains de demain, mais peut être que j'ai un axe trop restreint, trop focalisé sur l'événement présent pour mettre tout cela réellement en bonne perspective... je dirais que si ce que je lis entre les lignes (sociales) de la main de mon pays (et des autre pays d'Europe, et des USA...), voire de la façon d'interagir demain à l'échelle planétaire, oui, je m'inquiète quand même pour notre avenir "humain".


Je ne donne bien sur pas de leçon. Je dis juste ce que je pense être bon ou mauvais sur notre cognition profonde, quelque chose qu'encore plus ici sur un site de littérature (ou nous avons de beaux affects !) nous pouvons tous comprendre et partager, il me semble.

Moi-même je suis en plein dans cette société et cet "engrenage" du sensationnel et je vois à quel point, entre l'agitation médiatique et le foisonnement des images ou des personnes, et aussi parce que le sujet est justement sujet à passion, dans le bon comme dans le mauvais sens, à quel point il est difficile de rester calme et même lucide, et de prendre du recul sur tout ça, en ce moment... Peut être certainement parce que l'enjeu est assez important je pense, mais aussi parce qu'il y a trop d'informations à traiter convenablement pour notre cerveau, qui se raccroche peut être hypnotiquement à ce qu'il peut, c'est à dire à ces séquences spectaculaires (et elles le sont!) qui passent en boucle sur certaine chaînes "d'informations"...

Au passage, il faudrait rappeler à nos élites journalistiques qui soudain, découvrent la radicalisation irrationnelle de la société et surtout, de leurs téléspectateurs, que c'est le système médiatique qui a crée le terrain propice et les fondations profondes à cet état de fait, en jouant systématiquement la carte de l'affect comme prisme d'analyse (et on y est toujours !!!), et que c'est eux aussi qui ont participé à l'irrationalité et l'émotivité, au lieu de cultiver un climat de réflexion, de démocratie et contribuer ainsi, non pas à un appel au calme très cynique, mais au véritable calme qui serait nécessaire au pays.

C'est aussi l'irrationalité et l'émotivité cultivés par le président dans la forme et ce rapport direct qu'il a voulu instrumentaliser et qui abouti fatalement à cette irrationalité. L'exemple le plus parlant, je l'ai entendu hier dans la bouche d'un GJ : "Macron a dit "le seul responsable, c'est moi, qu'ils viennent me chercher !"... et bien, on arrive !"...

Bien sur c'est grave. Mais si les gens qui se disent et qui sont cultivés, bien éduqués, assez aisés et de facto garant de l'identité et de la "physionomie" d'une nation font cela tout en sachant ce que cela va engendrer de mal (pas en terme de morale, mais en terme de comportement humain), ca s'appelle de la perversion, au mieux... ou des parts d'audiences potentielles, selon que l'on soit devant sa télévision ou en train de refaire le programme audiovisuel de la rentrée... en tous cas, pour un homme politique, c'est pathétique.

Là encore, je regrette que le choix des dirigeants soient celui de choisir un métier de spectacle plutôt que de penseur et d'entretenir l'émotivité et le climat anxiogène qu'ils dénoncent par la suite; les vrais problèmes sont aussi là.

C'est très dangereux et c'est peut être trop tard.

Il y autant de génie que de part de mauvais ange dans chacun et aussi dans les mouvements de masse ; je rejoins beaucoup, comme Stony ou d'autres sur les inquiétudes de ce que peut amener tout mouvement de masse ; et opposer en permanence un peuple qui serait toujours idiot avec des gens "aux responsabilités" qui seraient plus intelligent et plus vertueux est juste un paravent idéologique ou moral qui ne tient plus à l'épreuve des faits et qui aujourd'hui devient insupportable au point de non retour, au point de créer cet "effet de masse".

Dans ce mouvement, je me réjouis de beaucoup de génie citoyen et d'initiative populaire, de fraternité, de solidarité etc... aussi bien dans les paroles que dans les actes. C'est ça aussi l'exception Française (mais il faut aimer son pays et son histoire pour de vrai, pas juste pour l'avoir après superficiellement sur des bancs de facs où le savoir officiel apprend encore que la prise de la Bastille s'est fait spontanément... quelle blague !...^^)

Dans ce mouvement, je me fais aussi beaucoup de souci pour l'avenir, l'avenir proche de samedi et pour l'avenir, tout court.

Je l'ai déjà dis, rien ne se réglera sans remplacer la défiance par la confiance ; actuellement et même si chaque camp là encore n'est pas uniforme, même du coté de la majorité présidentielle (j'aime beaucoup le discours du député en marche de Montpellier par exemple, mais pas seulement, car il a compris il me semble qu'a ce stade de crise politique il faut d'abord tendre la main) force est de constater que la défiance domine dans les deux camps et même, se creuse davantage, si je comprends bien les gens quand ils s'expriment, car j'avoue que je ne comprends plus grand chose sur le plan rationnel ; j'ai l'impression qu'après l'épisode "dialogue de sourd", on enchaîne par "la joute des monologues ubuesques" et ça, quel que soit le bord, c'est très dangereux....

Je vois que le débat continue aussi ici et je trouve ça bien. C'est bien aussi qu'on puisse discuter dans le calme (relatif) de l'écriture, sur des sujets aussi forts.... et je prends plaisir à lire la plupart, malgré les passions qui nous anime tous.

Je remercie la modération (une bonne modération étant comme les bons services d'ordres, ceux qu'on ne voient pas...) et les responsables du site pour avoir permis ce fil et pour avoir réussi quelque part, à faire vivre l'idée même qu'un autre monde (découte) est possible !...


EDIT : entre le temps de la rédaction, le débat avance ; je n'arrive pas à suivre ^^

Widj' et Stony bientôt pacsés ?...

cours camarade le vieux monde est derrière toi !... ;)

Contribution du : 05/12/2018 15:15
_________________
...  "En dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l'homme. En dedans, il fait trop noir pour y lire"

Groucho Marx.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
23/08/2011 10:14
De Hérault
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 15258
Hors Ligne
le premier ministre a déliré à l'assemblée !!

Contribution du : 05/12/2018 15:59
_________________
peut on éviter de se chercher
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Visiteur 
@Messieurs Larivière et Stony : c’est combien, l’abonnement pour un an ?

Sinon, entendu hier à un carrefour de gilets jaunes, un automobiliste furax (sosie de Gérard Larcher, président du sénat) :

« Quand les gros maigrissent les maigres meurent. »

En accélérant de trouille il a dérapé sur trois merguez, et là ça a été l’émeute.
J’ai essayé de lui sauver la peau (on ne tue pas un homme pour une mauvaise blague, sauf si elle est nulle) en m’approchant de sa voiture et en lui soufflant à travers la vitre : « donnez-moi vite votre dernière note de restaurant, sinon vous allez être lynché ». Le type, complètement paniqué, a fouillé dans son porte-monnaie et en a sorti une note pour deux de 1200€ de la Brasserie du Sénat, que j’ai fait passer de main en main aux gilets jaunes. Je voulais au minimum lui faire subir le supplice des trois mètres de merguez, mais alors là j’ai été scié. Sans se démonter, Gérard a crié à la foule déchaînée : « Et oui, comme vous pouvez le voir, je sais moi aussi qu’on peut à peine manger pour un smic ».

Et ben croyez-moi si vous voulez, mais dans un tonnerre d’applaudissements le rond-point s’est dégagé plus vite que la mer rouge devant Moïse. La différence, c’est que Gérard était beaucoup plus jovial que le prophète. Du coup, d’ici samedi, je me suis commandé Le Prince, de Machiavel, et L’Homme de cour, de Baltasar Gracian. Et ce Gérard, on va le retrouver, et on va l’atomiser, quand on aura tout bien compris.

Contribution du : 05/12/2018 16:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 29446
Hors Ligne
Ce débat est intéressant. Quand il ne se résume pas à des "je soutiens", à des "le ministre délire", phrases non argumentés d'une pauvreté affligeante.
Parce que franchement je m'en fous de qui soutient ou ne soutient pas, et de savoir si macron et ses ministres sont des vendus ou pas.
Je préfère de beaucoup les échanges construits de Widget, Stony, Larivière, Jano, Cat et d'autres... qui, malgré les désaccords ont le mérite de la réflexion.
Pour le reste, les petites phrases sans portées et les poèmes à deux sous ne sont que des slogans sans intérêt.
J'ai exprimé ce que j'avais à dire au début de ce forum, je n'ai rien à ajouter de plus qui enrichisse les discussions. Mais je continuerai à venir lire toute intervention argumentée.

Contribution du : 05/12/2018 17:28
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
27/04/2018 09:19
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4826
Hors Ligne
Bon juste les brioches c'est une fable. Déjà une fake news, ce besoins d'alimenter la colère qu'ont les extrémistes, profiter de la misère du peuple à des fins beaucoup moins noble me fait gerber, on as le moyen d'arrondir tout ça en douceur, pour que les gens retrouvent dignités et pouvoir d'achat et des salauds dynamite partout les avancées possibles. Je dit à qui profiteras le crime ? Pas au peuple.

Contribution du : 05/12/2018 18:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
23/08/2011 10:14
De Hérault
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 15258
Hors Ligne
Excusez moi pour mes impressions mais je n'ai pas ouvert ce débat pour qu'il vous soit intéressant il est question de savoir comment va la France et qui va la diriger moi c'est tout ce qui m'intéresse

Contribution du : 05/12/2018 18:09
_________________
peut on éviter de se chercher
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
27/04/2018 09:19
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4826
Hors Ligne
Et pour icare c'est l'image de l'homme (qui lui a finit par voler) l'humanité devenu intelligente. La poule qui ne vole pas représente l'obscurantisme, la bêtise qui n'aboutit à rien.

Contribution du : 05/12/2018 18:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 20 21 22 (23) 24 25 26 ... 107 »

 Le sujet est verrouillé




Oniris Copyright © 2007-2019