Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes


 Bas   Précédent   Suivant  Le sujet est verrouillé

« 1 ... 87 88 89 (90) 91 92 93 ... 107 »


Re : LES GILETS JAUNES
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
25/08/2017 17:46
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Utilisateurs bannis
Post(s): 2475
Hors Ligne
La belle affaire les gay pride quand on chasse les habitants à coups de bulldozer, qu’on parque les habitants légitimes dans un camp de concentration à ciel ouvert, qu’on bafoue toutes les règles en utilisant des armes interdites comme le phosphore blanc sur les populations civiles...une véritable extrême droite racialiste comme on ne connaît pas en Europe bien heureusement

Contribution du : 19/01 22:34:22
_________________
L’expérience est une lanterne sourde qui n’éclaire que celui qui la porte...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Organiris
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 16456
Hors Ligne
@Widjet... Je ne comprends pas votre dernier mot, ou feins de ne pas comprendre (?) Je pense qu'on peut rester polis, tous, quelles que soient les opinions personnelles. On est toujours sur Oniris, pas ailleurs.

@Palrider, veuillez rester dans le sujet ou vous abstenir.

Contribution du : 19/01 22:34:53
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
14/06/2013 14:24
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 14932
Hors Ligne
Pouet a écrit :

C'est vrai qu'au deuxième tour on avait vachement le choix...

Enfin, je sais pas pour vous.


Personnellement, je ne vote plus pour des personnes depuis
le revirement spectaculaire de la gauche socialiste en 1983.

Je ne veux plus voter pour un roi.

Je ne veux plus voter pour des gens dont le principal objectif
est de trouver un moyen pour me piquer le peu de pognon
que je possède.

Je ne veux plus voter pour des gens qui ont plein la bouche
du mot démocratie mais qui se révèlent réellement démocrates
que 15 jours avant les élections et retournent complètement
leur veste sitôt les mêmes élections passées.

Je ne veux plus voter pour un pouvoir kidnappé tous les 5 ans

Je ne veux plus voter pour une Constitution à l'image de De Gaulle
ce grand monarque, Constitution complètement obsolète
à notre époque.


Non, je ne me déplace que pour les référendums, armes et atouts
d'une vraie démocratie, c'est-à-dire que je ne me déplace pas
souvent dans cette société aux pouvoirs confisqués.

Ailleurs ne m'intéresse pas, c'est en France que je vis où règnent
les plus grands donneurs de leçons du monde.

Bon dimanche.

H

Contribution du : 20/01 09:42:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6051
Hors Ligne
Citation :

Hananke a écrit :
Non, je ne me déplace que pour les référendums, armes et atouts d'une vraie démocratie (...)


Armes et atouts, en êtes-vous certain ?
Le mot ''référendum'' est peut-être un synonyme de l'espoir, pour autant rien n'empêche de considérer que la façon de poser LA question peut induire UNE réponse qui échappe totalement à la volonté de base. Une manipulation savante, en quelque sorte...


Cat

Contribution du : 20/01 09:59:08
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
14/06/2013 14:24
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 14932
Hors Ligne
Cela ne peut pas être pire que de donner le pouvoir clés en mains

à un parti politique, quel qu'il soit, régulièrement, tous les 5 ans.


Par le passé des journalistes disaient : les français aiment la cohabitation parce qu'ils avaient alors le sentiment d'un pouvoir
partagé, pas tout dans une même main.

Mais ça n'arrangeait pas mais alors pas du tout, les partis politiques
qui ont eu tôt fait de remédier à cet état de fait.

Non, il leur faut tous les pouvoirs pendant 5 ans avec toutes
les armes que la Constitution actuelle leur permet : ordonnances
pour se passer de l'Assemblée Nationale, exit les représentants,

etc... etc ...

Bon dimanche.

H

Contribution du : 20/01 10:12:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Apprenti Onirien
Inscrit:
16/01 11:42:04
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 126
Hors Ligne
C'est sûr que quand on apprend que Mr Toubon touche mensuellement près de 30 000 euros on doute de l'esprit républicain de nos élites : ICI
À l'heure où on demande aux retraités de faire des efforts, comment peut-on concevoir qu'un politicien de 77 ans touche une somme pareille ? Il est inadmissible que nos élus aient le privilège de pouvoir cumuler les retraites à taux plein de plusieurs mandats.

Contribution du : 20/01 10:23:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Maître Onirien
Inscrit:
14/06/2013 14:24
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 14932
Hors Ligne
D'après un reportage passé sur FR3 en fin d'année dernière
sur le seul fonctionnement de l'Assemblée Nationale, on arrive
à un coût de 534 millions d'euros annuel.

Sans commentaires, car certains vont vous dire que c'est
le prix à payer pour la Démocratie, en principe les mêmes
qui ont plein la bouche de ce mot magique.

H

Contribution du : 20/01 10:32:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
24/03/2013 19:06
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7214
Hors Ligne
Bonsoir,

Je reviens un peu voir ce qui se dit sur le sujet et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça se tend:

On a du PAPIPOETE en mode "réduction ad Hitlerum": une vision assez totalitaire non?

Du PALRIDER qui enchaine les mêmes coups sans relâche (il y a du Dettinger en toi ;),

Du WIDJET qui monte sur ses ergots dès qu'on parle d'Israël.

Et au milieu STONY qui attend des retours sur sa question réellement politique pour le coup. Ta remarque est intéressante à plus d'un titre car elle pose la question de la gentrification de certains quartiers voire d'une ville entière (ici Bruxelles). Le Thalys, financé en grande partie par le pot commun, l'impôt (arrête moi si je dis une connerie) profiterait principalement aux fonctionnaires européens et à la upper class. Dans ce cas il est légitime de se demander si l'usage qui est fait du bien et du service public répond à son exigence de service public justement. Nous avons là un élément de réponse et il apparait évident que la volonté de voyager plus vite pour ces décisionnaires nomades sous-tend ce projet de relier Paris à Bruxelles en 1h.

Alors, il ne s'agit pas de dire que le Thalys est un détournement de financement de bien public (je n'ai pas creusé le sujet) mais on voit ici que certains chantiers d'infrastructures sont la volonté d'une minorité dirigeante et qu'il résulte de leur présence (à Paris, à Bruxelles) un changement sociologique: augmentation des loyers, investissement à tout crin dans l'immobilier pour louer à prix exorbitant par la suite, modifications de l'urbanisme et de "l'essence" de certains quartiers, moins de transports en commun pour plus de transports privés...). Face à cela, et ça semble être ton cas STONY, ce que l'on nomme la classe moyenne est obligé de fuir les centres pour aller se vautrer dans des zones péri-urbaines douceâtres où là aussi, les prix gonflent face à la demande...

Contribution du : 20/01 23:05:05
_________________
OFFREZ VOUS UNE TRANCHE !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2012 01:54
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4982
Hors Ligne
Citation :

Le Thalys, financé en grande partie par le pot commun, l'impôt (arrête moi si je dis une connerie) profiterait principalement aux fonctionnaires européens et à la upper class.


Je l'ignore. Je ne veux pas affirmer des choses que je ne sais pas.

Ce que je peux dire, c'est qu'il y a quelques années, un potniris (soirée entre oniriens) avait été organisé dans un bar du côté de la bastille. J'avais fais un aller/retour Bruxelles-Paris pour cette seule soirée. Je m'étais renseigné auprès des chemins de fer. Naïvement, je pensais qu'il serait encore possible de prendre un train classique en acceptant d'y passer six heures au total, mais en payant moins cher. Ça n'existe plus. Je comprends bien sûr qu'il y a des raisons techniques à cela (un train classique ne pourrait pas emprunter la même voie). J'avais donc fait le trajet en voiture en regrettant le bilan écologique de mon "choix".
Plus tard, un second potniris a eu lieu au même endroit. Cette fois, j'ai pris le Thalys. Pour raisons techniques, l'aller/retour a duré cinq heures au total... mais au tarif du Thalys.

Citation :

Face à cela, et ça semble être ton cas STONY, ce que l'on nomme la classe moyenne est obligé de fuir les centres pour aller se vautrer dans des zones péri-urbaines douceâtres où là aussi, les prix gonflent face à la demande...


Mon cas personnel n'a sans doute pas grand intérêt, sauf s'il peut être partagé par d'autres. Oui, je peux être considéré parmi la classe moyenne, mais ça dépend des moments. Depuis quatre ans, j'ai décidé d'être cohérent par rapport à mes aspirations et de renoncer à un environnement professionnel qui me détruit plus qu'il ne me nourrit, en tentant une aventure d'artisan. Parce que j'ai cinquante ans et qu'il ne me reste que dix-sept ans avant la retraite et que, très honnêtement, je ne crois plus aux résultats d'un mouvement collectif. Je crois davantage à des actions individuelles qui, ensemble et somme faite, créeraient un mouvement collectif par focalisation. Par deux fois au cours de cette période et pour ne pas voir disparaître toutes les économies que j'avais pu faire durant les vingt années précédentes, j'ai repris un boulot de salarié. La première fois, j'ai été licencié après neuf mois parce que la maison mère luxembourgeoise, active dans le domaine financier, avait décidé de jeter son jouet, une entreprise bruxelloise étant avant cela son fournisseur, trois ans après l'avoir acquis. Dans son discours, le gugusse mandaté pour venir nous lourder nous expliquait qu'on vivait une époque formidable. Il faut le voir et l'entendre pour le croire. La deuxième fois, c'était en décembre dernier. J'étais à nouveau dans la classe moyenne, je pouvais vivre seul avec mon salaire, rembourser l'emprunt hypothécaire de mon appartement, accueillir mon fils une semaine sur deux et bénéficier du véhicule de fonction diesel ainsi que de la carte carburant qui allait avec. J'ai quitté cet emploi il y a huit jours, c'est-à-dire après un peu plus d'un mois. Je ne supporte plus le monde professionnel tel qu'il est aujourd'hui. C'est littéralement une question de survie psychologique. Je fais toujours partie de la classe moyenne, virtuellement par quelques économies qui ne dureront pas longtemps, mais en réalité, je suis sans le sou. Si je veux continuer d'être indépendant pour poursuivre cette aventure d'artisan, je ne peux pas réclamer d'allocations de chômage (auxquelles j'aurais droit si je renonçais à mon aventure). Je sais aussi que si je renonçais à "mon rêve" pour bénéficier de ces allocations, cela m'amènerait à n'avoir plus aucune liberté puisque je serais obligé d'accepter un boulot merdique, plus merdique encore que celui auquel je viens de renoncer volontairement. L'espace de manœuvre est très étroit lorsqu'on ne fait pas partie d'un cénacle permettant de rebondir toujours, même lorsqu'on vient de couler la boîte qu'on dirigeait.
Il y a quelques jours, j'ai mis en vente parmi mes connaissance FB quelques articles au tiers de leur prix normal, prétendant faire du déstockage pour faire de la place, alors qu'en réalité c'est pour faire rentrer quelques sous et manger deux ou trois semaines sans puiser dans mes économies.
Il y a quelques heures à peine, un ancien collègue - qui a toujours un salaire, lui - me disait vouloir prendre l'un de ces articles et me demandait si je n'en avais pas un deuxième identique. Je n'en avais pas, mais lui ai proposé de lui en fabriquer un au même tarif que le premier, sachant pourtant que ça ne me rapporterait rien. Sachant pourtant que je les proposais au tiers de leur tarif, il a voulu négocier 10 € de ristourne sur l'ensemble en m'expliquant que le propriétaire venait d'indexer le loyer de son appartement.
Il m'est arrivé d'accepter ce genre de choses parce que je suis un artisan "social", mais là, je te l'avoue, j'ai froncé un sourcil. Peut-être même les deux. Je ne voyais pas l'intérêt de l'engueuler, mais je lui ai tout de même répondu : "Mon logement me coûte globalement 1500 € par mois... et je suis sans revenus". "Eh oui, on a chacun nos merdes", qu'il m'a répondu.
Eh oui, mon gars, on a chacun nos merdes, et en plus, moi, je me mets volontairement dedans. Tu te rends compte ? Mais puisque la merde dans laquelle je me mets de plein gré ne me permet pas de perdre de l'argent en te vendant ce que tu as les moyens d'acheter, il te reste la solution Ikea. C'est ce que j'avais envie de lui répondre, mais je m'en suis abstenu.

Je sais qu'il faut du courage pour prendre de son temps pour se les geler sur un rond-point, qu'il en faut pour perdre de son salaire en tenant un piquet de grève, mais il y a d'autres types d'action, pas du tout médiatiques, qui n'en demandent pas moins, peut-être même un peu plus, et je ne brise aucune vitrine de commerce ni n'adresse le moindre mot désagréable à un policier. Je ne crois plus en ce type d'action ni en la moindre parole du personnel politique. Je n'en ai plus le temps. Néanmoins, je conserve de la sympathie pour ceux qui essaient quelque chose, même mal, parce qu'ils essaient.

Concernant l'ISF, je ne pense pas que son retour modifierait significativement les finances de la France. Son retour pourrait même affecter les prix de l'immobilier chez moi. A supposer que j'aie quelque chose à y dire, je devrais donc plutôt y être opposé.
Ce dont je m'étonne, c'est qu'il n'existe pas d'action commune pour un ISF des DEUX côtés de la frontière, et au-delà dans un espace commun.

Contribution du : 21/01 00:56:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : LES GILETS JAUNES
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
25/08/2017 17:46
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Utilisateurs bannis
Post(s): 2475
Hors Ligne
Ah in-flight, déjà que mes potes me disent qu’ils croyaient que c’était moi sur le pont...

Contribution du : 21/01 18:01:45
_________________
L’expérience est une lanterne sourde qui n’éclaire que celui qui la porte...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 87 88 89 (90) 91 92 93 ... 107 »

 Le sujet est verrouillé




Oniris Copyright © 2007-2019