Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 242 243 244 (245)


Re : Les questionnaires, à la manière de...
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 13313
Hors Ligne
Table 13....Tu as fait ton choix Stony ? Je passe la commande ....:)

Contribution du : 06/12/2019 14:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Les questionnaires, à la manière de...
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6557
Hors Ligne
Citation :

stony a écrit :
Je viens de sortir à poil dans la rue, enduit d'huile d'olive. Ca ne marche pas, ou alors j'ai pas bien pigé la technique. La cryothérapie, c'est pour les fadas.


Mais dis-moi, Stony, tu as bien pensé à allumer toutes les lumières au moins ?

Et puis, Pouet a raison, l'huile d'olive première pression à froid, c'est la meilleure...


Ma Cristalounette, rajoutes-moi sur ta demande, veux-tu ?


Cat

Contribution du : 06/12/2019 14:40
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Les questionnaires, à la manière de...
Visiteur 
@ Cristale :

Pour moi, ce sera un molotov, merci.
Demande à Hersen, elle t'expliquera.

@ Cat :

Non, je pense plutôt les éteindre.
Ne demande à personne, personne ne t'expliquera ;)

Contribution du : 06/12/2019 15:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Les questionnaires, à la manière de...
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 13313
Hors Ligne
@ Stony
Citation :

Pour moi, ce sera un molotov, merci.
Demande à Hersen, elle t'expliquera.


Pas besoin de déranger Hersen, j'ai compris...ah ! voilà le serveur :

Monsieur est servi


@ Cat

J'ose penser que Stony va partager

Une part pour toi

Contribution du : 07/12/2019 09:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Les questionnaires, à la manière de...
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6557
Hors Ligne
Tu es adorable, Cristale ! Mais tant qu'à choisir un gâteau venu de loin, voici vers où va ma préférence
Miam !... avec tous ses parfums et ses goûts d'enfance, sans oublier la délicieuse confiture de cheveux d'ange...

Je partage avec qui veut



Cat

Contribution du : 07/12/2019 10:40
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Les questionnaires, à la manière de...
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6557
Hors Ligne
Et hop hop hop ! Une petite remontada !
Histoire de se servir au passage


Le questionnaire à la manière de Cat ''Inspiration Pessoa''


1. Il n'y a d'autres réalités que celles de nos sensations, dit Fernando Pessoa. Et toi, tu en penses quoi ?
Comme Fernando, tout pareil !

2. Lorsque tu écris vers ou proses, es-tu dénué de tout souci de convaincre l'esprit ou d'influencer la vérité de qui que ce soit ?
Je suis dénuée de tout ! Écrire est un plaisir solitaire extrême, tourné vers et pour moi toute seule.

3. Etre pessimiste consiste à prendre les choses au tragique. Es-tu d'accord avec cette allégation ?
Oui. Sinon on dit ''être réaliste''.

4. Tisses-tu de la paille pour te distraire du destin comme le prisonnier, ou tout simplement comme la jeune fille qui brode un coussin pour se distraire, et c'est tout ?
Entre la jeune fille et le prisonnier, je suis mi-fugue mi-raison.

5. As-tu déjà éprouvé ce qu'a de sublime l'ermite dans son désert ?
Non, mais je m'entraîne. Quoi de plus reposant que d'arriver en pleine conscience à un état de solitude consentie.

6. Connais-tu parfois cette impression de laisser mourir une partie de toi sur un banc de gare ?
Toute ma vie s'est bâtie autour de ce banc.

7. Avoir de quoi manger, boire, avoir où loger et avoir un peu de temps pour rêver, écrire, dormir ; que peux-tu demander de plus aux Dieux, ou attendre du Destin ?
Rien de plus. C'est un menu qui m'enchante complètement !

8. Si tu tenais le monde entier dans ta main, contre quoi l'échangerais-tu ?
Contre le reste du monde.

9. Es-tu de ceux qui pensent que la mort ressemble au sommeil, ou de ceux qui pensent qu'elle est un départ ?
Plutôt un abandon, non ? Oui, un abandon, c'est ça, tout à fait ça...

10. Tes souvenirs d'enfance sont-ils enfermés dans la poussière, ou bien dans un grenier envahi régulièrement par le soleil ?
Blottis dans un grenier à ciel ouvert.

11. Pouvoir changer de vie comme on change de linge, en quoi serait-ce une bonne chose ?
Surtout pas ! On a déjà suffisamment à faire d'une vie. Pouvoir en changer comme de chemise pourrait nous condamner à l'insatisfaction perpétuelle.

12. « J'ai la dimension de ce que je vois » écrit Caeiro (hétéronyme de Pessoa) dans un de ses poèmes. Quelle est ton interprétation de cette phrase toute simple ?
Qu'il a la dimension de ce qu'il voit ! Rien de plus, mais pas moins non plus.

13. Connais-tu, toi aussi, de ces phrases qui te font sentir libre, porté(e) par une splendeur ailée dont la vibration frémit dans ton corps tout entier ?
Celles qui me donnent encore envie de courir. Ou encore, celles qui parlent du bleu des oranges...

14. Une chambre sans lumière suffit-elle à te remplir d'angoisse ?
Non, si elle est habitée par un cœur sincère.

15. On apprécie pas la liberté si l'on n'a pas vécu sous la contrainte. Pourquoi, à ton avis ?
Parce que l'homme est ainsi fait qu'il lui faut souffrir du manque pour apprécier la saveur de chaque chose.

16. Est-ce toujours dimanche en toi, cette vaste journée de lumière douce, lorsque tu écris ?
Oui. Et même que des fois cela devient un dimanche soir teinté de crépuscule, mais ce n'est pas grave car le dimanche de lumière douce revient vite...


Cat

Contribution du : 30/12/2019 16:44
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Les questionnaires, à la manière de...
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4572
Hors Ligne
J'avais promis que je passerai te voir, Cat.


Le questionnaire à la manière de Cat ''Inspiration Pessoa''

1. Il n'y a d'autres réalités que celles de nos sensations, dit Fernando Pessoa. Et toi, tu en penses quoi ?
Si je pense, je dirai la même chose, mais si j’arrête de penser, qui sait ce que je pourrai découvrir ?

2. Lorsque tu écris vers ou proses, es-tu dénué de tout souci de convaincre l'esprit ou d'influencer la vérité de qui que ce soit ?
Je suis dénué tout court…

3. Etre pessimiste consiste à prendre les choses au tragique. Es-tu d'accord avec cette allégation ?
Ben… oui ! Moi, je suis paix-ssimiste : ces choses, je les prends dans le creux de ma main.

4. Tisses-tu de la paille pour te distraire du destin comme le prisonnier, ou tout simplement comme la jeune fille qui brode un coussin pour se distraire, et c'est tout ?
J’achète le coussin à la jeune fille pour l’offrir au prisonnier, mais... je ne réponds pas vraiment à la question, du coup !

5. As-tu déjà éprouvé ce qu'a de sublime l'ermite dans son désert ?
Oui, fin décembre, dans une gare de campagne déserte, en attendant pendant deux heures le train de 19h14 (qui avait été supprimé !), je me suis senti ermite, très ermite.

6. Connais-tu parfois cette impression de laisser mourir une partie de toi sur un banc de gare ?
Ah ben, je viens d’y répondre ; beaucoup de choses sont mortes ce jour-là, dont ma patience et mon amour-propre. Mais... il n’y avait pas de banc, juste un banc de brume et du verglas.

7. Avoir de quoi manger, boire, avoir où loger et avoir un peu de temps pour rêver, écrire, dormir ; que peux-tu demander de plus aux Dieux, ou attendre du Destin ?
Un tour du monde. Enfin, juste les mensurations, pour savoir si mes bras sont assez longs pour le prendre dans mes bras et le remercier de tout ça !

8. Si tu tenais le monde entier dans ta main, contre quoi l'échangerais-tu ?
Contre un "pour".

9. Es-tu de ceux qui pensent que la mort ressemble au sommeil, ou de ceux qui pensent qu'elle est un départ ?
Un départ, mais sans tambours ni trompettes, la tête appuyée sur le coussin brodé par la jeune fille de tout à l’heure.

10. Tes souvenirs d'enfance sont-ils enfermés dans la poussière, ou bien dans un grenier envahi régulièrement par le soleil ?
Ils courent sous avril, dans un jardin de fleurs.

11. Pouvoir changer de vie comme on change de linge, en quoi serait-ce une bonne chose ?
"Nouveau look pour une nouvelle vie", vous connaissez ? Pas moi.

12. « J'ai la dimension de ce que je vois » écrit Caeiro (hétéronyme de Pessoa) dans un de ses poèmes. Quelle est ton interprétation de cette phrase toute simple ?
Voir les choses telles qu’elles sont, en réalité, et non fardées par toutes nos idées préconçues...

13. Connais-tu, toi aussi, de ces phrases qui te font sentir libre, porté(e) par une splendeur ailée dont la vibration frémit dans ton corps tout entier ?
Oui, la question n°13 du questionnaire de Cat ''Inspiration Pessoa'' !!! Sinon, je dirai cette phrase de Rûmi, un poète persan que j’admire beaucoup : "Il y a une voix qui n’utilise pas de mots. Écoute."

14. Une chambre sans lumière suffit-elle à te remplir d'angoisse ?
Non, il me faut une chanson d'Aya Nakamura en plus. Même sans la chambre "noire", ça marche aussi d'ailleurs ! J'y pense... ma patience s'est souvent suicidée ces derniers temps, et pas que sur le banc d'une gare.

15. On apprécie pas la liberté si l'on n'a pas vécu sous la contrainte. Pourquoi, à ton avis ?
Parce que "l’amour grandit dans la contrainte et s’épanouit dans la liberté." (Gérard Bauër)

16. Est-ce toujours dimanche en toi, cette vaste journée de lumière douce, lorsque tu écris ?
Oui, et même à l’extérieur de moi. Non, en vrai, c’est parfois lundi, jour de tempête, parfois rugit le tonnerre d’un jeudi de novembre, parfois chantent les oiseaux d’un samedi d’avril. Ça dépend, en fait !

Merci Cat, ce fut un grand plaisir de jouer avec ce questionnaire passionnant !

Contribution du : 30/12/2019 17:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 242 243 244 (245)





Oniris Copyright © 2007-2020