Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Ma vieille église vous remercie
Apprenti Onirien
Inscrit:
11/10 10:55:34
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 192
Hors Ligne
Je remercie tous les commentateurs, des esthètes sensibles à la saveur des mots et à leur musique, mais sachant également apprécier l’humour puisque BernardG a même ʺdreaméʺ. N’est-ce pas le plus bel hommage de bienvenue que vous pouviez me faire ? Il faut dire aussi que les membres d’Oniris qui ont permis la publication de ce poème et la belle mise en place de cette vieille église, ont largement contribué à tous ces honneurs. Encore un grand MERCI à TOUS !

@ Corto : Merci ! d’avoir souligné la relation entre passé et présent et de ce premier compliment matinal qui m’a mis du baume au cœur toute la journée.

@ Anje : Oui, vous avez mille fois raison à propos des « diérèses ». Merci ! d’avoir admiré ma vieille église de si bon matin. Vraiment je suis aux anges…

@ Gemini : bien d’accord avec vous pour l’absence de verbe qui devait se relier aux « pas silencieux »… et tutti. C’est bon parfois d’entendre des vérités… Et si j’osais, je vous demanderais bien comment nommer la rime MONTS/TONS (monts/moutons). Pouvez-vous m’éclairer, per favore de vos précieux conseils ? Encore Merci ! pour tout…

@ Provencao : c’est bien joli tout ce que vous me dites là. Merci ! Merci beaucoup !

@ Donaldo : votre remarque à propos du tableau de la Vierge et l’Enfant avec cette voix-off qui tourne dans votre tête est joliment dite… Merci pour vos bravos !

@ troupi : ʺun réel talent d’écritureʺ… Vraiment, vous me faites rougir de contentement. Mais Merci quand même !

@ Hananke : quels jolis compliments vous me faites là vous aussi ! Oui, les diérèses je commence à comprendre à présent… Mais ce que je sais surtout c’est que pour me ranger dans la catégorie ʺclassiqueʺ beaucoup de travail m’attend… Et il crie drôlement fort!!! Merci !

@ Michel64 : Oui ! point n’est besoin d’être croyant comme vous le dites si bien. D’ailleurs moi-même… Vos chuchotements me ravissent. Merci ! Et il est vrai que « les gonds lourds »… sont un peu lourds… Bon, mais j’aime bien le mot « vérin », allez savoir pourquoi, et pas seulement pour la rime.

@ krish : ʺtouché par la grâceʺ… Dieu que c’est beau ! Moi aussi j’ai passé un bon moment à lire cette évocation si divine…. Merci ! Merci! Merci !

@ Robo : ʺ …. A la fois de beauté et d’une certaine majesté artistiqueʺ… C’est beau, c’est beau tout ça. Gazie mille signore ! Bien d’accord avec vous pour l’avant-dernier quatrain. Maintenant que vous me le dites, je me demande bien ce qu’il fait là ! Merci ! de me l’avoir souligné.

@ sympa : Quel régal pour moi de vous avoir régalé ! Tout ce que vous me dites est vraiment plus que sympa… Je ne sais plus où me mettre, vraiment… CLAP ! CLAP ! CLAP ! pour vos brillants, que dis-je, merveilleux qualificatifs…

@ emju : ʺVraiment magnifique !ʺ Ne dites plus rien ! J’ai déjà pleuré au moins un hectolitre rien qu’à lire et re-relire votre commentaire…. À mon tour de vous remercier pour ce grand moment d’émotion !!!

@ papipoete : Oui… Emprunter votre plume, l’ami Pierrot, ne serait pas pour me déplaire… Quant au regard que vous portez sur le confessionnal et l’évocation des pieds du curé et les jambes du repentant, j’ai trouvé ça si drôle… que cela à même permis de sécher mes larmes. C’est vous dire ! En tout cas, Merci pour vos bons conseils !

@ Lebarde : j’arpente pour les mêmes raisons que vous les églises, les monastères, les châteaux… et toutes ces beautés qui tombent peu à peu dans l’oubli. Oui, qu’adviendra-t-il de ces monuments à la disparition du gardien de ces temples ? J’ai le vertige rien que d’y songer… Mais je m’égare, je m’égare et j’en oublierais presque de vous remercier pour tous vos bons mots sur ma vieille église.

@ François : Savez-vous qu’il se trouve que cette dernière strophe, je l’ai faite d’un seul jet, sans retouche aucune, alors que les 7 autres quatrains m’ont pris un temps fou. L’inspiration divine pensez-vous ? Merci pour vos compliments. Oui, vous avez mille fois raison à propos de la 2ème strophe que je vais m’empresser de changer selon votre précieuse proposition.

@ stephanie90 : je ne pense pas avoir fauté aux césures. Tout le malheur vient de ces satanées diérèses. Mais vous aussi vous avez illuminé ma journée avec vos dé-li-ci-eux mots. Merci !

@ emilia : Le verbe s’ouvrir ne doit pas s’écrire au pluriel car il se rapporte à l’humble portail. Mais c’est vrai que la disposition de ce quatrain peut prêter à confusion. Il semble que François a bien senti cela aussi puisqu’il me suggère une autre présentation. En tout cas, un grand Merci pour vos compliments.

@ Bernard : Merci pour votre petit compliment. Je suis bien aise de vous avoir fait rêver un peu.

PS. J’espère n’avoir oublié personne car toute cette ovation, à laquelle je ne m’attendais pas le moins du monde, a quelque peu ʺtournebouléʺ mon esprit.

Contribution du : 07/11 09:53:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019