Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 »


Mariage et enterrements, mercis.
Expert Onirien
Inscrit:
09/03/2016 00:33
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3078
Hors Ligne
Je ne suis guère cinéphile et je n'ai pas vu le film auquel ces sonnets empruntent le titre, mais celui-ci m'est curieusement toujours resté en tête. J'ai écrit il y a quelques années une série d'enterrements sous forme de sonnets (« L'enterrement de Perec » publié sur le site en faisait partie). Il me fallait un mariage et je pouvais inverser le titre du film.
« Mariage pluvieux » fait correspondre des rimes masculines et féminines, ç'allait de soi pour un mariage. J'appelle cela des rimes hermaphrodites mais Cristale dit qu'il s'agit de rime hétéro. Faisons-lui confiance.
Les enterrements du Père Noël et de la Mort sont des farces, il ne faut pas aller chercher plus loin. « Enterrement de l'alexandrin » alterne des vers de onze et treize syllabes (triskaidecasyllabes nous dit encore Cristale, puits de science versificatrice), avec des références au nombre douze : double hexaèdre, travaux d'Hercule, dodécatastrophe, apôtres, les coups de minuit, douze pieds sous terre. Mais aussi un clin d'oeil aux nombres onze et treize.
Mon propre enterrement est évoqué sous la forme d'un récit de rêve, il m'a semblé que l'absence de ponctuation contribuait à l'aspect onirique. Ce sonnet aura au moins eu le mérite de vous divulguer mon âge.

Bonjour Eclaircie et merci de ta lecture, de ton commentaire et de ton appréciation. « Jouissif », voilà un adjectif qui me comble. Je pense t'avoir éclairée sur la date mentionnée dans le dernier sonnet.

Bonjour poldutor. Ma psychanalyse remonte à une trentaine d'années. Comme tu peux le constater, elle n'a pas été très efficace. Mais que veux-tu, je ne sais pas, moi, écrire des jolies poésies sur la beauté des couchers de soleil ou l'arrivée du printemps. Merci de ton passage.

Bonjour cherbiacuespe. Je me suis expliqué sur les rimes de « Mariage pluvieux ». On peut interpréter comme on veut la tristesse de la mariée. Perso, je pense qu'une femme qui se marie fait une connerie. J'imagine que celle-là est en train de s'en rendre compte. « Boire le bouillon d'onze heure »  est une expression qui signifie être empoisonné. Merci pour ton commentaire fort sympathique.

Bonjour troupi. C'est vrai que le coup des cinq sonnets à la fois, je me disais que ça risquait de ne pas passer. Peut-être un effet de la sélection GL. Ma dette envers Brassens est grande, on le remarque quand je pousse la chansonnette sur ce site. Mais identifier cela dans un sonnet, bravo. La dernière phrase de ton commentaire m'a fait très plaisir.

Bonjour Corto. Le poêle n'est pas qu'un instrument de chauffage, c'est aussi une grande pièce d'étoffe pourvue de cordons sur ses bords et que l'on pose sur un cercueil lors de la cérémonie funèbre. Un grand merci pour ce commentaire enthousiaste.

Bonjour papipoète. J'avoue ne pas trop me soucier des catégories. Contemporain, néo ou classique, j'écris les vers qui me semblent bons en respectant toujours une métrique et des rimes convenables mais sans trop m'embarrasser de règles arbitraires dont le respect à tout prix entrave souvent la justesse de l'expression.
J'ai noté que tu commentais systématiquement tous les poèmes publiés, bravo pour cette générosité.

Bonjour Annick. Les nombreux adjectifs que tu emploies pour qualifier ces textes me réjouissent et me comblent. Pas grand chose à dire à part un grand merci pour ton commentaire et ta haute appréciation.

Bonjour Cristale. Ce qui est merveilleux avec toi, c'est que tu identifies du premier coup d'oeil les astuces formelles: rimes hermaphrodites du mariage, alternance 13/11 de l'alexandrin... Pas besoin de t'expliquer, ce n'est pas le cas de tout le monde. Ton regard est même un peu trop affûté pour moi car tu repères aussitôt les fautes de prosodie. Oui, je hiatusse à tout va, je synérèse sans vergogne, je me permets les rimes singulier/pluriel... Cela froisse la puriste que tu es et me vaut une flèche décroissante à côté de ton évaluation néanmoins passionnée. Un jour, je t'écrirai un beau sonnet classique et tu n'auras rien à redire. Un jour. Et merci pour les fleurs, elles sentent très bon.

Bonjour Lebarde. J'ai beaucoup apprécié ta lecture attentive et ton commentaire détaillé pour chacun de ces sonnets. Je reste un peu coi devant les commentaires sans réserves (on m'en livre parfois) et ne peux que te remercier grandement pour ton appréciation élogieuse.

Bonjour Senglar. « Inénarrable », « chef- d'oeuvre », « ineffable »... mon visage s'empourpre de honte en ayant conscience d'être indigne de tant d'éloges. Bon, si j'ai pu t'amuser avec ces sonnets, je n'en demande pas plus. Merci en tout cas pour ce commentaire très réjouissant.

Bonjour STEPHANIE 90. Commenter pour dire que l'on ne commente pas est, sinon une prétérition, du moins une aporie. Ou le contraire. Je t'ai trouvée bien perturbée par mes vers, je ne soupçonnais pas qu'ils puissent avoir un tel pouvoir, j'espère que tu t'en es remise. Peut-être que ce forum t'apportera quelques éclaircissements. En tout cas, ton com m'a fait sourire, je t'en remercie.

Bonjour LenineBosquet. J'attendais ta visite car je crois que tu m'aimes bien. Je ne suis pas déçu de ton appréciation et c'est un honneur d'être commenté par un « primé concours », soit dit sans ironie. Cristale t'a répondu pour la terminologie des vers de onze et treize syllabes. On me houspille tellement sur mes rimes singulier/pluriel que je vais finir par faire un effort. Je te remercie, bien sûr.

Contribution du : 21/08 22:49:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 12294
Hors Ligne
Citation :

Archibald :
Un jour, je t'écrirai un beau sonnet classique et tu n'auras rien à redire. Un jour.


Bonjour Archibald

Je compte les jours...

Mais, pour simplifier ton sonnet, tu peux l'écrire en triskaidecasyllabes à rimes hétéros (hermaphrodites si tu préfères).

Quoi qu'un beau sonnet classique en alexandrins...sur fond romantique (regarde la définition sur wiki, si si ça existe ) sur lequel je n'aurai rien à redire, c'est tentant, j'accepte volontiers et même je t'y encourage.

Je compte


Merci pour ce sympathique retour sur commentaires.

Cristale
compteuse à ses heures

Contribution du : 23/08 15:46:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Expert Onirien
Inscrit:
09/03/2016 00:33
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3078
Hors Ligne
Voici le sonnet promis. C'est d'un romantisme échevelé.

Le drime s'abolique à la sondre oriflûte,
Un optain de lussels gourbe affexiblement,
Sous les hyanotagus une ancle s'éperlute
Tandis qu'un phosphiron trimble en se déshermant.

La zbyrrhe imparcessible a décossé sa glute
Et se ferge déjà d'un giberne étrumant,
D'une eximilation elle hopile et se blutte,
Les popoflagabas lui vâcrent un plumant.

Ô jubles des laetas, sanglemorts de Omphyres,
Vous n'impréterez point parmi les alempyres !
Quelques vilipendis pétiolent vos yprès.

Jamais un sphénogyx n'abourdira l'ampoise :
Dans les atoivres plonche un nigle d'escogrès
Et tous les frigoulous strimuglent leur époise !

Je n'ai pas encore de titre, si tu as une idée...

Contribution du : 27/08 23:54:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Expert Onirien
Inscrit:
16/05/2013 09:00
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6589
Hors Ligne
Entre Mallarmé et le Jabberwocky de Lewis Carroll, chapeau !
Ses purs ongles de l'autre côté du miroir ?

Contribution du : 28/08 00:10:26
_________________
https://pich24.wordpress.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Expert Onirien
Inscrit:
09/03/2016 00:33
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3078
Hors Ligne
Ah! c'est vrai qu'il y a du Mallarmé : le Ptyx, mais également « Un coup de dé jamais n'abolira le hasard », ainsi que « La nuit du Jabberwock » de Carroll. D'anciennes lectures, comme des réminiscences inconscientes, pour ce qui se veut quand même une plaisanterie. Bravo pour ta culture et ta clairvoyance.
J'attends Cristale et me prépare déjà aux pires insultes.

Contribution du : 28/08 15:03:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 12294
Hors Ligne
...et penser n'est rien face à

Contribution du : 28/08 16:28:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Expert Onirien
Inscrit:
09/03/2016 00:33
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3078
Hors Ligne

Contribution du : 28/08 21:33:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 12294
Hors Ligne
Bon, vois pour ton titre : "L’ampoise du sphénogyx"

pour lequel un petit rebond, pas du même genre (chacun son sien) s'impose...

L’emprise du phénix

La rime s’accoquine à la phrase azimute,
Un quatrain de lutin coule impeccablement,
Sous les ‘hydrange-as’ une encre crapahute
Tandis qu’un Archibald rimaille en écumant.

La Cristale impassible a désossé sa flûte
Et se gausse déjà d’un sonnet bien charmant,
D’une 'exclamati-on' elle opine et se bute,
Les strophes flagadas lui veulent un tourment.

Ô témoins des écrits, gardiens des Onilyres
Vous me compterez point parmi les sottes lyres !
Quelques bonimenteurs aigrissent le xérès.

Jamais un seul phénix ne videra l’Iroise :
Dans les falaises niche un vieux cacatoès
Et tous les sansonnets ravalent leur dégoise*.



*mot protégé par un PTS.


Qui osera dire que je ne suis pas tolérante ?


Contribution du : 28/08 22:34:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 28740
Hors Ligne
on me dit un jour " ce texte semble avoir été écrit sur la nappe en papier d'un restaurant routier ", au sujet d'un de mes poèmes dont j'étais le plus fier ! J'ai lu plus haut chère Maîtresse que vous étiez en voyage, écrivant sur votre smartphone... " l'emprise du phénix " en alexandrins, un sonnet classique fort bien troussé, à la douce attention d'Archibald ! je comprends mieux que chez Vous, face à votre scriban, il puisse sortir de votre coeur les merveilles dont Vous nous régalez !
pendant ce temps-là, papipoète griffonnait sur sa nappe en papier...
Que la nuit vous soit reposante ! et je vais chercher le sommeil dans le lit " d'un restaurant routier..." Non, je blague ; chez moi !

Contribution du : 28/08 23:15:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Mariage et enterrements, mercis.
Expert Onirien
Inscrit:
09/03/2016 00:33
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3078
Hors Ligne
Et merde ! J'aurai tout de même trouvé le moyen de me planter sur une diérèse. Mon cas est désespéré. Mais de ton côté, « Vous me compterez point parmi les sottes lyres ! » présente une faute soit de frappe, soit de syntaxe : « Vous ne compterez point parmi les sottes lyres ! » ou « Vous ne me compterez parmi les sottes lyres ! » ? Tranche la question avant de proposer ce charmant sonnet pour ton édition en Pléiade.

Bisoux,

archi

Contribution du : 28/08 23:30:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 »





Oniris Copyright © 2007-2019