Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Forums 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Expert Onirien
Inscrit:
15/12/2017 07:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 9577
Hors Ligne
Merci à Oniris d'avoir exposé Le sac à strophes dans sa vitrine, merci aux nombreux lecteurs et lectrices, commentatrices et commentateurs de s'être arrêtés devant pour y jeter un œil. La gérardine est ici si vous l'avez un peu perdue de vue.

@EtienneNorvins. Vous avez beaucoup aimé l'allant, la vivacité, la fraîcheur du tableau avec ce qu'il suggère d'admiration et/ou de complicité amoureuse. Mais vous avez buté sur le treizième vers. Des quintils et quatrains (formes strophiques comptant quatre ou cinq vers) pour des lais ou quintillons (formes de poèmes contenant ce genre de strophes) vous ont perturbé car vous n'avez trouvé que le quintillion (terme de mathématique). Leur point commun est qu'ils ne sont courants ni l'un ni l'autre. Merci pour votre commentaire.

@Miguel. Julie est enchantée de vous avoir séduit ! Ce n'est pas tous les jours qu'elle pourra lire d'un maître du site "vive Julie". Merci beaucoup de vous être approprié ce texte (je crois me voir) et d'avoir visualisé "la démarche gracieuse de cette jeune âme inspirée".

@Cristale. J'ai déjà pu mesurer l'importance d'un titre. Celui-ci ne déroge pas et a sans doute appelé plusieurs lecteurs et lectrices. Vous avez bien entendu le tan-tan-tan de la besace rebondissant sur la hanche. "Une cacophonie subtile" dites-vous. Merci !
L'écritoire pendue à l'épaule jolie vous a sans doute parue un peu lourde pour Julie. Vous devez avoir raison mais je n'ai pas trouvé d'autre mot résumant toute la description précédant. Ce sac me paraît être une écritoire souple même si le mot image plutôt un petit meuble en bois. Peut-être écrirai-je "une écritoire pend à l'épaule jolie" ?
Où va-t-elle cette Julie ? Là où votre imagination la voit. Sans smartphone ? Pas sûr, il contient tellement de dictionnaires faciles à emporter.
Merci Cristale, votre appréciation me comble.

@Donaldo75. J'ai bien compris que nous ne buvions pas le même thé dans la même tasse. Merci quand-même d'avoir ouvert ce sac pour y trouver "une des forces de cette poésie" : la suggestion, "une part de rêve" plutôt que le "travail prémâché" ou "le mode documentaire".

@Vincent. Vous ne développez pas souvent vos avis mais il n'est nul besoin de s'étendre, votre "j'ai adoré" semble jaillir de votre lecture en mode chanson. Merci de vos compliments.

@Pouet. Le titre de ce poème n'a pas vocation à faire un calembour, raison pour laquelle il fait flop dans votre perception. J'ai bien par là un "Sac à Rose" plein de bonbons mais je ne l'ouvrirai pas ici, on mange déjà beaucoup de chocolat.
Merci pour la "pointe de réalité" du bic quatre couleurs.

@AnnaPanizzi. Vous dites regretter "cette marotte qu'on beaucoup de sculpteurs de rimes de mettre l'adjectif avant le substantif" et citez en premier exemple "l'épaule jolie". J'ai cru que c'était de l'humour mais vous terminez par "ça agace moi" très sérieux. Après avoir consulté ma mère grand, grammairienne reconnue qui a perdu son Bescherelle en entrant à l'EPAHD, je me suis dit que vous aviez peut-être raison. C'est donc selon votre règle que je vous adresse un merci sincère pour votre commentaire et vous souhaite une journée belle avec l'espoir de lire vos poèmes prochains. Ca amuse moi...

@Eskisse. Merci pour votre commentaire joyeux. Merci d'avoir "beaucoup aimé" le tan-tan-tan sur la hanche de Julie.

@Lebarde. C'est moi qui suis comblé de votre enthousiasme. J'espère avoir toujours le talent que vous me prêtez. Merci pour tous vos compliments.

@papipoete. Dans le dictionnaire de poétique de Michèle Aquien (Le livre de poche), la gérardine est absente. Alors j'y ai glissé une feuille volante (comme un papillon) sur laquelle j'ai recopié "Je marche comme çà" de Papipoete, "Ah je brûlerais d'être artisan de mes pas."
Non, non vous n'ergotez pas. Si je me suis expliqué sur le tan-tan-tan du troisième vers que d'autres ont bien entendu, je suis d'accord avec vous pour le de-de du deuxième vers. Seconde confidence : j'ai vainement tenté de l'éviter contrairement à ce Dédé que vous aviez épinglé sur un autre de mes poèmes. Ah ce papipoete !... Les charbonnières et les bleues, toutes les mésanges de mon jardin se joignent à moi pour le remercier gaiement.

@Corto. La poésie allume un arbre à papillon comme on allume un feu d'artifice peut-être. Merci d'avoir ouvert ce sac pour adorer la jolie Julie.

@Wancyrs. C'est vrai qu'on ne voit pas si souvent votre pseudo sous les textes de cette catégorie. Votre présence est un réel plaisir. Pour répondre à votre question, je dirai "comme un sac dans lequel on a rempli des éléments, mais qu'à la fin il n'en reste qu'un, synthèse de tous les autres". C'est en quelque sorte la définition de la gérardine. Le poème se déroule, comme une histoire, vers sa conclusion. Le monostiche final résume ou conclut ce qui le précède en reflétant ou reprenant le premier vers.
Merci pour votre sympathique passage.

@Mintaka. "Votre poème se décline... empreint d'une grande féminité". Ce n'est pas un compliment couramment fait à un texte d'homme. Merci d'avoir passé dans ce sac à strophes "un joli moment hors du temps".

@Gil. Je n'ai pas pris le temps de vérifier si quintillon était entré dans un dictionnaire. Je me suis contenté de faire confiance à la liste des formes classiques établie par Davide et publiée ici (Les formes fixes classiques [Les Forums - Styles - Écriture] – Oniris). J'aurais peut-être dû donner la signification du mot en fin du texte. Merci de me pardonner et, malgré cela, d'aimer passionnément.

@Oiselle. Métamorphose... naturel... Peut-être plus pour ce poème que pour d'autres la contrainte structurelle m'a permis de rester concentré sur l'image, le dessin qui s'animait derrière mes yeux.
Un grand merci pour vos compliments.

@Pieralun. Julie sort toujours avec son sac, on n'est jamais en retard pour l'ouvrir. Surtout si l'on y trouve du plaisir. Mots et phrases simples... Ce n'est pas toujours aussi simple de naviguer entre simple, trop simple, pas assez simple. Ici, par exemple, quintillon accroche un peu la coque du bateau. Mais je continue à y travailler. Merci de vos précieuses remarques et de vos comparaisons.

En brodant une ancolie, fleur chargée de symboles, sur le rabat de sa giberne soutenue par un baudrier (articles originellement militaires), Julie promène partout son message dérisoire "faites des vers, pas la guerre".

Contribution du : 05/03/2022 11:02
_________________
Sur des pensers nouveaux, faisons des vers antiques. (A. Chénier).
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Visiteur 
Merci pour votre petit retour Anje :)

Vous saluerez votre mamie pour moi^^

Sinon pour lire ma poésie, vous risquez d'attendre longtemps, très longtemps...


Anna

Contribution du : 05/03/2022 11:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Ici et là
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 25090
Hors Ligne
"La critique est plus facile que la pratique."

George Sand



Bonjour Anje,

Merci pour ce retour sur commentaires.
J'ai bien aimé, entre-autres jolies formules, la métaphore du sac-écritoire, il fallait la trouver celle-là ^^

Vous lire est toujours un plaisir et je vous félicite pour la qualité de vos poèmes.

À bientôt sur d'autre vers.
Bien à vous,
Cristale

Contribution du : 05/03/2022 11:36
_________________
"La poésie est avant tout effraction. Elle cherche à plonger plus loin que les effets de surface. “
Jean-Pierre Siméon
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 51618
Hors Ligne
bonjour poète
C'est vrai que lorsque je vois une " gérardine ", je dégaine façon Steve Mac Queen mon crayon ; vous connaissant un rare talent, je vois que vous la maîtrisez à merveille ( pas si bien que moi... aïe mes chevilles ! ) et suis très touché par cette page " je marche comme ça " dont vous avez illustré votre dictionnaire !
Mes mésanges viennent, puis se sauvent devant l'invasion d'étourneaux , et je suis très incertain pour une future nichée...
Toujours un si grand plaisir de vous lire ( Vous êtes un Anje... )
papipoète

Contribution du : 05/03/2022 11:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 51618
Hors Ligne
Anna
Je vois que vous ne songez pas à être lue en poésie ? ou bien avez-vous essuyé des refus qui vous en dissuaderaient ?
Vous voyant extrêmement active, dans tous les fils ouverts, et sous tous les textes publiés ( je n'ai pas eu ce plaisir... ) je suis étonné que vous n'auriez pas l'envie d'être lue ?
Moi qui poste systématiquement un nouveau texte, lors d'une parution, ou une non parution, rêve comme au premier jour en 1993, de voir mon travail exposé aux regards amènes, ou pas sympas ! hors, depuis quelque temps, j'essuie refus sur refus, ne me décourage pas mais crains que bientôt ma source soit tarie !
J'aimerais que Vous me disiez, que votre plume bientôt sera exposée dans ces colonnes !
Le jour où je n'aurai plus mon nom en parution, me peinera beaucoup... je regarderai la télévision...
Au grand plaisir d'enfin lire, des vers classiques, libres, en prose ou une nouvelle ( là, par contre je ne brille pas ! )
papipoète

Contribution du : 05/03/2022 12:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Visiteur 
Papi,
J'ai envoyé une nouvelle, c'est plus mon truc que la poésie, je pense, et aussi une petite poésie, mais vu le niveau de celle-ci (je débute) il y a peu de chance qu'elle passe la barre. Ce n'est pas grave, je me suis beaucoup amusée en m'essayant à quelque chose de complètement nouveau pour moi.

Pour être totalement honnête, quand je vois le niveau de certains auteurs ici, si d'aventure ma bricole passait le couperet du CE, j'ai quand même peur de passer pour ridicule. Mais comme vous le dites, il faut remettre son ouvrage sur le métier !

Anna

Contribution du : 05/03/2022 13:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 51618
Hors Ligne
merci Anna pour cet éclaircissement !
Dans notre humble atelier-poésie de Lons le Saunier, il se passe des choses ; sombres comme le départ d'amies malades, ou très âgées ; et des bouquets de soleil, comme la venue d'une Françoise tout dernièrement, qui nous a émerveillés par son talent, la fraîcheur de sa plume !
Qui sait si... vous lisant ne découvririons-nous pas une pépite qui sommeillait ?
papipoète

Contribution du : 05/03/2022 13:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Visiteur 
Eh bien, si je pose mes lignes ici, j'espère que vous commenterez, c'est avant tout ce que j'attends de cette communauté, j'ai besoin de savoir, en dehors de mes proches, si ce qui sort de ma tête et de mon imagination a une valeur quelconque.

J'espère que j'aurai aussi la chance de vous lire :)

Anna

Contribution du : 05/03/2022 13:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De A côté de la forêt de Saint Germain
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Responsables Edition
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 60787
Hors Ligne
Merci pour ce retour, Anje.


Sur ce coup là, effectivement, on ne boit pas le même thé mais j'en ai quand même apprécié la composition.



Bye

Don

Contribution du : 05/03/2022 19:42
_________________
Nous sommes les acteurs
Témoins d'un nouvel idéalisme
Dans le théâtre extrémiste
(Dirk Polak)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci d'avoir ouvert Le sac à strophes.
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 24279
Hors Ligne
Citation :

Anje a écrit :
@Pouet. Le titre de ce poème n'a pas vocation à faire un calembour, raison pour laquelle il fait flop dans votre perception.


Salut,

oui, moi et ma fichue vocation Carambar, que voulez-vous, on ne se refait pas.

Merci pour le retour.

Contribution du : 05/03/2022 20:58
_________________
La compréhension n'est pas nécessaire à la poésie, mais la poésie est nécessaire à la compréhension.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2023