Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Merci pour Funeste Caprice
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 3718
Hors Ligne
Bonjour,
Merci au CE, aux lecteurs et commentateurs.

Shepard
Il est vrai que la petite scène de transition entre les deux appartements, qui ajoute un personnage, est facultative.
Je prends bonne note du besoin "d'épaisseur" des personnages. Trop nombreux ? Je ne sais pas. Ils font partie de l'ambiance et du décor.
Quant à l'adversité, ce qui m'importait était, en premier lieu, la chute et, en second lieu, l'univers musical ainsi que l'époque ; les péripéties intermédiaires vont donc plus dans ce sens. Pour rendre la tâche des personnages plus difficiles, la nouvelle devrait grossir, ce qui n'est pas exclu.
Merci de la lecture et du commentaire.
Au plaisir de vous (re)lire

Don
Un petit jeu avec Paganini, et Franz Liszt. Erik Satie était bien le "velvet gentleman" et il fréquentait, comme Claude Debussy, le cabaret Le Chat noir, qui fermera quelques années plus tard si je me souviens bien. Un univers...
Effectivement l'intrigue policière est un peu un prétexte.
Merci de ta lecture et de ton commentaire.
Au plaisir de te (re)lire

Je suis sûr que vous vous en doutez : il y a/aura d'autres aventures, et même parfois sans la Brigade spéciale.


JC

Contribution du : 28/03 13:26:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Funeste Caprice
Organiris
Inscrit:
07/04/2014 15:25
Groupe :
Primé concours
Auteurs
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onirateurs
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 2488
Hors Ligne
Salut Jean-Claude,
Avez-vous songé à une narration non-linéaire ? Je trouve qu'il est beaucoup plus facile d'inclure de multiples situations/personnages de cette façon. La narration linéaire comme dans votre récit limite beaucoup l'espace et le temps utilisé.
Du reste, je pense sincèrement qu'il est possible de ne pas effacer les personnages au profit du fond et de l'intrigue sans grossir le récit, c'est une question de présentation.
Bien sûr tout ceci n'est qu'un opinion!

Contribution du : 28/03 15:46:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Funeste Caprice
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 3718
Hors Ligne
Merci Perle-Hingaud pour la lecture et le commentaire.
Mes personnages s'inscrivent dans un univers et j'ai tendance à négliger dans une nouvelle isolée, ou plusieurs, les aspects plus "personnels" s'ils ne participent pas de l'intrigue. Enfin, c'est ce que je crois.
La prochaine fois, on verra que certains personnages ont un passé.

Shepard
Je suis d'accord. C'est juste que j'ai tendance à privilégier le contexte, la société, et qu'il faudrait que je fasse des efforts pour les personnages.
Quant à l'écriture non linéaire, je pratique aussi et, je dois le reconnaître, cela me donne généralement les textes qui me satisfont le plus. Là, je ne l'ai pas senti ainsi. Mais le prochain de la série sera non linéaire.

Au plaisir de vous (re)lire
JC

Contribution du : 05/04 13:33:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Funeste Caprice
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 3718
Hors Ligne
Merci Squeen de la lecture et du commentaire.


Stylisé ? Curieux adjectif pour un style.

Il fait un peu partie, à mon sens, de l'ambiance "époque".


L'humour, eh bien, cela aurait pu être plus chargé. Il y a de la matière à jouer avec la terminologie musicale.



L'émotion n'était pas le vecteur principal, c'est vrai.



Le préféré de la série ? Pour l'instant peut-être.



Au plaisir de vous (re)lire

JC

Contribution du : 12/04 08:27:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Funeste Caprice
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 3718
Hors Ligne
Merci Cat de ton enthousiasme.


Dans la série tu connais déjà Les lois du temps mais a priori pas Le noyé du deuxième étage.


Promis, dans le prochain épisode, on en saura plus (les personnages ont un passé). En fait, ce sera même le premier épisode pour les nouvelles autonomes de la Brigade Spéciale.


A bientôt


JC

Contribution du : 16/04 18:07:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Funeste Caprice
Maître Onirien
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Auteurs
Post(s): 14959
Hors Ligne
Shepard, Jean-Claude, ou d'autres...

Vous évoquez la narration non-linéaire, mais je me rends compte que je ne vois pas bien ce que cela peut être... Une narration linéaire serait-elle simplement celle qui suit la chronologie des événements ?

J'ai l'impression de poser une question naïve... La narration non-linéaire serait-elle celle qui fait parfois des retours en arrière, puis qui revient au temps de l'écriture..., comme dans les autobiographies par exemple... ?

Merci d'avance de vos réponses.

Contribution du : 16/04 20:03:22
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Funeste Caprice
Expert Onirien
Inscrit:
13/07/2017 08:54
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 3718
Hors Ligne
Bonjour Lulu,

Je vais parler pour moi, même si je pense qu'avec Shepard nous parlons de la même chose.

Dans la nouvelle en question, outre la chronologie, il n'y a qu'un seul fil qui va tout droit. C'est on ne peut plus linéaire. C'est aussi une version assez traditionnelle de la nouvelle : unicité de lieu (ou presque), unicité de trame (de fil ou de ligne), unicité de fin (la chute)...

Effectivement, pour moi, écrire non linéaire signifie intercaler des analepses, voire des prolepses, des éléments qui se passent donc avant, ou après. Enfin, pour l'essentiel.

On peut être en plusieurs lieux mais dans une même chronologie. Je pense que là aussi c'est non linéaire. Toutefois, c'est plutôt en roman qu'en nouvelle qu'on voit ce genre de développement.

J'espère avoir répondu à la question, mais il me semble que vous y déjà avez répondu vous même.
Peut-être est-il opportun de créer un fil sur le sujet. Je ne sais pas.

JC

Contribution du : 16/04 21:20:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Funeste Caprice
Organiris
Inscrit:
07/04/2014 15:25
Groupe :
Primé concours
Auteurs
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onirateurs
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 2488
Hors Ligne
Je pense que Jean-Claude a très bien expliqué!

Après j'irais plus loin, en disant que la narration non-linéaire peut comprendre d'autres procédés comme "une histoire dans une histoire" ; si vous racontez le point de vue de deux personnages de façon séparée jusqu'à ce qu'ils se rencontrent - ou pas - , c'est aussi une forme de non-linéarité car cela peut faire appel à des lieux et des temps radicalement différents. L'histoire qui survie au personnage (il meurt mais ça continue, avec parfois un autre personnage...). Plein de bizarreries très amusantes

Le format peut aussi être une forme de non-linéarité, ex : un échange de lettre au milieu d'un récit plus classique.

Contribution du : 16/04 21:31:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour Funeste Caprice
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5606
Hors Ligne
Tout le plaisir a été pour moi, JC !

Si je ne m'abuse, on peut dire que c'est le "non linéaire" qui m'a emballée, alors ?

Bon, pour aujourd'hui on va dire que je préfère m'amuser sur les forums, mais promis/juré, je repars en lecture vers Le noyé du deuxième étage dès que je me remets à la lecture...


Cat

Contribution du : 17/04 12:11:33
_________________
"Même intellectuellement je n'aime pas les joutes. Je n'aime pas les marathons oratoires, je n'aime pas les discussions ni les luttes pour convertir les autres. Je cherche l'harmonie. Si elle n'est pas là, je m'en vais ailleurs" Anaïs Nin ''Journal''
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2018