Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Merci pour l'étranger
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
12/11/2017 17:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2258
Hors Ligne
Je vois que ce texte, que je ne voulais pas polémique, l'a tout de même été. Je ne reviendrai que peu sur le fond que j'ai déjà longuement expliqué. Je ne voulais pas en faire un texte d'actualité, mais un hommage à ceux dont les parents ont immigré et qui, par la suite, ont été d'ardents défenseurs de la nation qui les a accueillis. Tout était donc dans l'exergue quand je faisais référence aux Zidane, Montant, Aznavour et consors. L'idée étant bien entendu qu'une immigration réussie (quand c'est possible) apporte aux deux parties et enrichit tout le monde. Je vois que la première partie est trop longue et que j'aurais dû plus développer la deuxième partie.


Merci donc à ceux qui m'ont fait l'honneur de commenter et qui ont pu apprécier ou moins, qui ont pu donner leur point de vue.

Merci à Socque : vous avez apprécié certaines tournures. Merci
Merci à Gemini : je ne reviendrai pas sur notre discussion qui a déjà eu lieu. Le vous n'était pas destiné à la nation entière mais à certains (en particulier les industriels qui ont fait venir de la main d'oeuvre meilleure marché que la main d'oeuvre locale). La preuve, la nation a tout fait pour les intégrer en inventant le droit du sol au début du 20eme siècle
Merci à Anje : Au départ toutes les strophes étaient des huitains. Je parlais des corons et des mines de Lorraine (ce qui aurait pu éclairer sur le contexte historique) , mais je me suis dit que cela aurait vraiment été trop long. Pour les diérèses en ou-ées, je pense qu'en néoclassique et contemporain, elles ne font qu'un pied mais je me trompe souvent.
Merci à Larivière. Vous avez apprécié le fond. Je vous remercie
Merci à Papipoète, Quidonc, Robot, Donaldo, Edgard pour vos notations. Comme les appréciations sont proches, j'ai regroupé les remerciements. Une mention particulière à Robot. Je vois que le texte fait écho directement à votre histoire personnelle. Moi, ce n'est que par l'intermédiaire de ma femme. Effectivement, les termes de macaroni, de rital, de Polak... ont été inventés au début du 20eme siècle pour dénigrer les immigrés qui comme vous le dites ne se sont pas plaint de leur sort.
Merci enfin à Tony: les misères dont vous parlez, c'est plus celles que j'imagine, moi qui n'ait pas connu cette situation que celles rapportées par les acteurs de l'époque

Bien à vous

Contribution du : 24/02 08:49:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020