Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Merci pour mon comédien
Maître Onirien
Inscrit:
10/09/2015 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 12528
Hors Ligne
Merci aux membres du CE d’avoir permis la diffusion de « mon comédien ».
Merci aux lecteurs et surtout aux commentateurs.
Marie-Ange, je suis déçu de votre appréciation, d’autant plus qu’habituellement vous êtes plutôt « généreuse ». Toutefois je comprends vos regrets et j’aimerais vous convaincre que cette vision du comédien qui vous semble décrite superficiellement est volontaire. Je ne suis qu’un spectateur et j’ignore ce que ressens ce personnage irréel, je ne vois que la façade. Quant à la « chute », je la voulais théâtrale.
Ramana, quel contraste avec le commentaire précédent, le vôtre, comme la grande majorité des suivants, me rassure, vous avez compris mon ressenti face cet acteur capable d’incarner plusieurs personnages souvent surfaits, un être à part et qui aime tellement paraitre.
Donaldo75, j’ai pensé à ces comédiens atteints (légalement) par la limite d’âge mais qui continuent à brûler les planches, ceux qui, alors qu’ils sont diminués physiquement se transcendent dès qu’ils sont devant « leur » cher public.
Hanancke, même remarque que pour Marie-Ange, je n’ai pas la science infuse pour connaitre les pensées de ce comédien, je ne suis QUE spectateur. Mais votre appréciation favorable me fait penser que vous avez deviné mon intention.
Leni, votre analyse est celle que j’espérais lire, je pense avoir décrit cet homme de scène avec une certaine justesse.
Zorino, en effet, Molière n’est pas mort cliniquement sur scène mais ses derniers mots ont été prononcés devant « son » public. Il était parait-il vêtu de vert, depuis cette couleur est bannie.
Pizzicato, les meubles et accessoires sont souvent désuets mais ce n’est pas le plus important.
Arielle, bien d’accord, cette description est plutôt superficielle mais je ne me sentais pas assez connaisseur pour entrer dans les détails.
Papipoete, l’accoutrement du comédien est parfois rongé aux mites, j’ai un mauvais souvenir d’enfance, alors que mon instituteur avait eu la mauvaise idée de me faire jouer Diafoirus à la fête de l’école jugeant que j’avais une bonne mémoire… J’avais aussi un nez délicat et la puanteur de mon costume m’avait écœuré.
Robot, vous citez des comédiens capables de jouer n’importe quoi, d’autres confinés dans des rôles faits sur mesure, mais au théâtre, c’est nettement plus difficile qu’au cinéma et ce sont les réactions du public qui bien souvent conditionnent le jeu des acteurs.
Plumette, mon job (de retraité) lié au journalisme exige que je rédige des articles assimilables par un lectorat de tous niveaux, je suis habitué à ne pas « chiader » mon écriture.
Alexandre, ta suggestion est comme dab pertinente, je modifie le vers cité… Haut et fort, ce n’’est pas tout à fait pareil au théâtre, avoir le verbe haut c’est déclamer avec emphase, fort, c’est crier parfois des mots incompréhensibles. Justement, j’ai commis une erreur, je dois inverser les adjectifs, « parlant haut, il émeut, parlant fort, il amuse ».
Mindye, le cabotinage fait partie de l’univers du spectacle, comédiens, présentateurs TV et autres n’y échappent pas. Bonne suggestion de remplacer « d’un » par « en aparté». Concernant la ponctuation, on me reproche d’en abuser alors j’essaye de la réduire mais c’est peut-être au détriment de l’écoute ?
Bidis, j’ai aussi une admiration pour ces « bêtes de scène » mais beaucoup ne peuvent s’empêcher de surjouer, grisés par le succès, comme par exemple Pierre Arditi.
François, d’accord avec vous, ce texte manque un peu de folie. Quant à la répétition de IL, difficile de faire autrement.

Contribution du : 21/09/2017 15:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon comédien
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 33101
Hors Ligne
Bonjour Vincendix

Je parlais bien de comédien de théâtre. Tous ceux que j'ai cité sont d'abord des gens de scène. Pour moi, au cinéma et à la télé, ce sont des acteurs. C'est ainsi que je différencie ces deux métiers. Les deux avec leurs spécificités ont leurs servitudes, leurs grands moments et leurs fours (au théâtre) navet (a l'écran)

Contribution du : 21/09/2017 17:17
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon comédien
Maître Onirien
Inscrit:
10/09/2015 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 12528
Hors Ligne
Bonjour Robot,
J’ai bien compris, comédien ou acteur, souvent les deux mais c’est vrai qu’un vrai comédien préfère le théâtre, c’est surtout pour se nourrir des rires et des applaudissements du public. Parmi les grands noms, je cite Louis Seigner, Jean Piat, Michel Roux, Jacqueline Maillan, Maria Pacôme que j’ai eu le plaisir de voir.
Vincent

Contribution du : 22/09/2017 09:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon comédien
Maître Onirien
Inscrit:
10/09/2015 09:21
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 12528
Hors Ligne
Cristale, je sais que vous aimez la perfection et vous avez raison, j’avoue que je suis un peu flemmard pour « disséquer » mes textes avant de les proposer. J’estime aussi que le fonds est prioritaire sur la forme, c’est probablement un tort.
Jfmoods, la ponctuation se discute, tout dépend de la lecture et du lecteur, toutefois, j’admets que vos suggestions sont judicieuses. Je vous félicite pour vos analyses qui me rappellent un correcteur de presse particulièrement « pointu », une espèce disparue ou presque maintenant.
Vincent

Contribution du : 22/09/2017 09:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon comédien
Maître Onirien
Inscrit:
14/06/2013 14:24
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 18633
Hors Ligne
Bonjour Vincent

J'ai pensé que votre comédien n'avait pas d'âme (ou d'états d'âme)
et même en tant que spectateur, vous auriez du lui en procurer une,
ou lui en supposer une avec toutes les incertitudes qu'une telle
démarche entraînait.
Mon appréciation a surtout tenu compte de la très bonne description.

Bonne journée.

H

Contribution du : 22/09/2017 10:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour mon comédien
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 14429
Hors Ligne
Bonjour Vincent,

Je sais que je suis une éternelle insatisfaite et que la rigueur personnelle que je m'impose déborde un peu sur mes appréciations mais, ceci dit, j'attache beaucoup d'importance à l'osmose entre le fond et la forme.

Je sais aussi que la perfection n'existe pas (sinon ce serait ennuyeux) et que vous acceptez mes observations, car ce ne sont que de simples observations, avec un grand sens d'ouverture d'esprit, sinon je n'aurais rien dit, et pour cela je vous remercie.

Au plaisir d'autres lectures,
Cristale

Contribution du : 22/09/2017 14:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020