Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 19 20 21 (22) 23 »


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
11/10/2019 10:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 1364
Hors Ligne
Tentative d’évasion

Ce que j’aime, moi, ce n’est ni être avec quelqu’un, ni être sans quelqu’un, mais réussir à quitter quelqu’un pour être avec quelqu’un d’autre. Depuis lors, je vis ma vie sur le mode exquis de la tentative d’évasion.

Contribution du : 02/06 14:30:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
03/06/2019 10:01
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2915
Hors Ligne
dream post 211

Tu as du souffrir pendant le confinement ! (lol)

Contribution du : 02/06 15:35:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
11/10/2019 10:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 1364
Hors Ligne
@maria #post 212. Ma pôôôvre maria, "souffrir" est un euphémisme… L'horreur existe, crois-moi, et je l'ai rencontrée… Mais je ne m'étalerai pas davantage… mon petit cœur ne le supporterait pas.

Contribution du : 02/06 22:44:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/02 00:12:12
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1061
Hors Ligne
Il tenait le livre maudit entre ses mains. Le Nécronomicon. Il en feuilleta quelques pages, lisant plusieurs brides d'incantations, qu'il prononça à voix basse dans cette étrange langue gutturale...

Le rituel pouvait commencer. Il alluma une bougie, traça les runes mystiques de Nug-Soth sur le sol, s'aidant du cimeterre de Barzai, ferma les yeux et se concentra. Quand il les rouvrit, une sensation étrange, celle d'être observé, attira son attention. Il regarda autour de lui, mais la lumière du chandelier ne projettait que les ombres des objets qui l'entouraient : la commode, les chaises, ainsi que sa propre ombre.

Saisissant le chandelier, il le promena de gauche à droite ; les ombres dansèrent sur les murs... sauf une. Son aspect était indéfinissable, irréel... brusquement elle tourna la tête, une tête ressemblant à celle d'un bouc.

Sidéré, il vit l'ombre se lever, se mouvoir vers lui, sentit des mains invisibles se refermer sur son cou.

Juste avant que sa nuque ne se brise, il hurla.

998 Caractères.

Contribution du : 11/06 05:25:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
11/10/2019 10:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 1364
Hors Ligne
De la modestie


A peine étais-je entré qu’on me souffla dans le conduit vous allez bien ? Je fis oui ! parce que je ne pouvais pas dire non ! C’est formidable, pour vous ! C’est formidable ! s’exalta le nabu qui venait de
m’alpaguer ; en cherchant à portée de voix un autre interlocuteur que moi, qui pût prendre vraiment la mesure du bol que j’avais, parce qu’apparemment je n’étais pas le mieux placé pour ça, à ses yeux. Ils disaient tous oh moi ! dans cette soirée, quand on leur demandait et vous ? En un éclair je compris que j’avais affaire à des modestes ; ce qui n’était pas plus mal et je dois dire que ça m’arrangeait même bougrement. Je n’étais pas homme à comprendre les philosophies ni à m’encombrer de futilités de conscience.

736 caractères espaces compris.

Contribution du : 12/06 19:37:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Organiris
Inscrit:
07/04/2014 15:25
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onirateurs
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 3682
Hors Ligne
Hiver 1264

La pluie tombe, les éclairs crèvent les nuages noirs. Magda regarde le ciel, sa tête abritée sous un châle gris. Autour, les réfugiés se protègent de la furie élémentaire comme ils peuvent, les corps émaciés frissonnent, certains ne bougent déjà plus, transits par le froid ou morts. Ils s’entassent aux portes de la cité, ils sont trop nombreux.

Un enfant se tient au milieu du passage, hagard et égaré, l’incompréhension dans son regard. Ses parents ne sont plus là, le monde semble avoir perdu ses couleurs, emportées par l’eau, tout n’est qu’ordure, les hommes et le reste. Magda marche vers lui, elle retire son châle et couvre l’enfant.

Elle est d’os et de muscles, à la peau rêche comme du cuir, une chatte maigre, peut-être pleine de maux mais increvable. Malgré tout, elle sourit, ce visage de gueule cassée montre une telle chaleur que l’enfant sourit lui aussi, il n’a plus peur. Elle lui prend la main et marche vers les portes, quelque part se trouve un abri, elle en est convaincu.

(992 signes)

Contribution du : 12/06 19:47:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
11/10/2019 10:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 1364
Hors Ligne
Soupçons

Je sentais au plus profond de moi que les marques de sympathie de ce type à mon égard étaient feintes. En outre, j’avais comme l’impression qu’ ils contrôlaient leur moindre geste, leur moindre parole pour ne pas se trahir. Mais cela ne pouvait durer. En effet, à un moment, je discernai dans les regards que François-Xavier adressait à ma femme, l’indice d’une admiration qui n’était pas de mon goût. Et comme je les soupçonnais de partager un secret, je cherchai et trouvai, dès le début du dîner, un moyen qui les empêcherait de se concerter.

558 caractères, espaces compris.

Contribution du : 13/06 11:10:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/02 00:12:12
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1061
Hors Ligne
Le poignard de Barry décrivit un arc de cercle, et se planta à un centimètre de la tête de sa partenaire, vingt mètres plus loin. Tous les soirs, le public se pressait pour voir le Fabuleux Barry réaliser ce tour de force, sous le chapiteau de cirque où le maître du lancer de poignards se produisait.

Les gens murmuraient que son arme était magique, et qu'elle atteignait toujours sa cible.

J'étais dans la foule se pressant autour de l'artiste, quand je remarquais son épingle de cravate, ornée d'un rubis brillant de mille feux. Il me fallait cette pierre. La nuit suivante, je forçais sa roulotte, espèrant mettre la main sur le bijou. Hélas, Barry me surprit ; avant que j'ai pu esquisser un mouvement, il lança sa lame.

Je souris, mauvais : "C'est raté, Barry !"

"Raté, voleur ? Pas si sûr ! Regarde ton ombre."

Clouée au mur, mon ombre saignait, poignardée au niveau du coeur.

La dernière chose que j'entendis, avant de passer dans l'au-delà, fut la voix de Barry, me disant "Adieu, porc !"

991 Caractères.

Contribution du : 13/06 11:18:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
11/10/2019 10:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 1364
Hors Ligne
Solitude

Il lui fallut beaucoup de matins blafards et autant de nuits pas forcément badines pour prendre conscience qu'elle était seule. Désespérément seule. Et ne voulant pas jouir plus longtemps en communauté de biens réduite aux aguets des sens, elle souhaita tout à coup mourir dans la nuit.
Le baiser froid du petit jour la surprit étendue sur le lit vert de sa pelouse, pâle et nue. Elle n’avait pas même pris la peine d’enfiler un pyjama. Qu’importe ! Sa narine ne frémissait plus : elle s’était sifflé cul sec un litre de vodka.

528 caractères

Contribution du : 13/06 19:28:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Micro-nouvelles
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/02 00:12:12
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1061
Hors Ligne
Combien y-a-t'il eu de Nestors ?

"Nestor, Nestor...
Fait trois petits tours,
Et puis s'endort,
Nestor, Nestor..."

La comptine inventée par la maîtresse résonne encore dans ma tête.
Une classe de vingt-cinq élèves de C.P. Un hamster, dans sa cage. Avec une petite roue, pour qu'il puisse se dégourdir les pattes. Vingt-cinq élèves de six ans, tirés au sort pour :

- Nettoyer la cage.

- Donner à manger à la bestiole.

- L'abreuver.

Bestiole condamnée à passer ses nuits dans une salle de classe, le nez dans la sciure, sans présence humaine.

Au matin, un hamster inchangé, avec peut-être des tâches surnuméraires, mais qui, oui, qui ? Dans la classe, peut le remarquer ? La maîtresse ? Qui a probablement interverti un cadavre avec un hamster bien vivant ? Dans une classe de C.P. où personne ne peut le remarquer ? Pendant combien d'années ?

Dans une classe de C.P. ???!

Non, sérieusement, combien y-a-t'il eu de Nestors ??
J'ai quarante-trois ans, et je me pose la question.

960 Caractères.

Contribution du : 02/07 13:34:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 19 20 21 (22) 23 »





Oniris Copyright © 2007-2020