Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Modeste hommage à Michel Serres
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 30337
Hors Ligne
Michel Serres a quitté ce monde qu'il savait aussi bien observer que commenter. Le monde de l'humanité bien sûr.
Modeste hommage pour qu'il soit le reflet de la modestie de cet humaniste qui refusait de se conduire comme un maître à penser, Un homme de conviction qui cependant refusait d'être un maître dispensant le savoir d'en haut. S'il était un maître, dans ces conférences Michel Serres l'était comme un passeur qui me faisait penser à mes instituteurs, sachant écouter autant que dire, ne rejetant pas sans argument avec toujours le respect de l'opinion de l'autre même si cette opinion pouvait lui paraître en dehors de ses convictions.
Je n'oublierai pas ses chroniques à la radio le dimanche. J'étais toujours désolé lorsque je ratais ses 10mn d'entretien hebdomadaire.

Michel Serres, un beau portrait au propre comme au figuré qui, dans sa vieillesse avait acquis un peu la figure d'un sage sans avoir besoin d'apparaître pour être.

Je vais relire "Petite poucette" ouvrage sur la mutation anthropologique induite par le numérique. Une réflexion tout à fait d'actualité.

Contribution du : 04/06 16:03:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 5346
Hors Ligne
@ Robot :


Je plussoie à ton hommage, ce Grand Monsieur qu'est (Immortel ! Lol) Michel Serres (Académicien sans épée. Si Wancrys passe par là ;) ) a entre autres écrit un essai intitulé "Les cinq sens" (1985) 'Philosophie des corps mêlés', sens qui viennent de faire l'objet ici d'un poème et d'une nouvelle :) , dont il souligne la relativité de la perception, sens et corps d'aujourd'hui sont-ils les mêmes que ceux de nos pères ? Entre pudeur rigide et exposition sportive... Je caricature mais c'est pour ouvrir les pistes suggérées... ... ... par un génie, suis qu'un dameur de neige moi :)

En ce "sens" "Petite poucette" qui montre une mutation anthropologique avec le pouce maestro est tout à fait intéressant.

Merci encore pour cet hommage à cet Hénaurme Humaniste qui ne se la pétait pas et Vive la Philosophie !


Senglar :)))

Contribution du : 04/06 18:42:01
_________________
"Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'Inconsolé,/ Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :/ Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé/ Porte le Soleil noir de la Mélancolie." "El Desdichado" G. de Nerval
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 13903
Hors Ligne
Pareillement, un de nos derniers "grands" philosophes vient de nous quitter.

Lui et Edgar Morin, voici deux penseurs contemporains que j'écoute et lis avec intérêt et plaisir.

Adieu donc Michel Serres.

Contribution du : 04/06 20:17:09
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Apprenti Onirien
Inscrit:
04/06 22:09:17
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 257
Hors Ligne
Michel Serres

Une mésange s'est envolé...extrait de l'Orde de grandeur,en hommage à Michel Serres.

"Pris dans mon observation, je suis resté sans bouger un quart d'heure ou vingt minutes, je ne sais plus ; à un moment, du coin de l’œil, j'ai aperçu quelque chose sur mon bras droit, je n'ai eu que le temps d'identifier une mésange bleue qui a aussitôt repris son vol. Cela a duré une seconde, je l'avais à vingt centimètres de mon visage, j'ai pu voir son regard, nous avons été surpris tous les deux par cette rencontre.
Je me plais à penser qu'un jour une mésange ait pu me confondre avec un arbre, dans ma tenue grise avec ma longue-vue et son trépied, c'est étrange une seconde en seize ans de carrière, et pourtant c'est un moment inoubliable."
Un livre que j'ai aussi lu "Incandescence"

Contribution du : 05/06 17:04:01
_________________
Est beau ce qui procède d'une nécessité intérieure de l'âme. Est beau ce qui est beau intérieurement.
Kandnsky
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2012 01:54
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5170
Hors Ligne
Si vous avez du pain, et si moi j’ai un euro, si je vous achète le pain, j’aurai le pain et vous aurez l’euro et vous voyez dans cet échange un équilibre, c’est-à-dire : A a un euro, B a un pain. Et dans l’autre cas, B a l’euro et A a le pain. Donc, c’est un équilibre parfait.
Mais, si vous avez un sonnet de Verlaine, ou le théorème de Pythagore, et que moi je n’ai rien, et si vous me les enseignez, à la fin de cet échange-là, j’aurai le sonnet et le théorème, mais vous les aurez gardés.
Dans le premier cas, il y a un équilibre, c’est la marchandise. Dans le second, il y a accroissement, c’est la culture.


Michel Serres

Contribution du : 08/06 12:20:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 30337
Hors Ligne
Comme cette réflexion de Michel Serres est vraie Stony. Voilà la forme de mise à portée de tous de la réflexion que j'appréciais chez cet homme.
Depuis hier il repose à Agen, la ville de son club de rugby, un sport qui fut une de ses passions.

Contribution du : 09/06 10:19:21
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
25/08/2017 17:46
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Utilisateurs bannis
Post(s): 2878
Hors Ligne
Désolé de dénoter mais je trouve qu’il faisait couler le robinet d’eau tiède, le roi du truisme, d’un abord plutôt sympathique et rond, certes, mais ça ne produit pas de la pensée profonde et marquante pour un philosophe...après, dans notre monde actuel, quand on voit que les médias déroulent le tapis rouge à l’autoproclamé philosophe bhl, plus rien ne m’étonne.

Contribution du : 09/06 10:24:40
_________________
L’expérience est une lanterne sourde qui n’éclaire que celui qui la porte...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2012 01:54
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5170
Hors Ligne
Robot,

D’abord, un aveu : je suis relativement peu cultivé. Relativement parce que, si je le suis davantage que des gens que je croise dans ma vie quotidienne, je le suis tellement moins que pas mal de gens présents sur Oniris. Des pans entiers de la production humaine me sont inconnus.

De Michel Serres, je ne connaissais rien. Je connaissais son nom et vaguement ses activités. Et encore, extrêmement vaguement. J’aurais même été incapable de mettre un visage sur son nom. C’est vous dire !

Alors, je serais bien incapable d’entamer une polémique avec Palrider suite à son post, à supposer que je le souhaite, ce qui n’est de toute façon pas le cas. Donc, Palrider… peace and love ! :)

Je me contente de constater que tellement de gens sur cette planète refusent de s’abreuver, même à un robinet d’eau froide. Alors, si Michel Serres n’ouvre qu’un robinet d’eau tiède en espérant que quelques-uns en prennent ne serait-ce qu’une seule gorgée (n’en espérons pas davantage lorsqu’écrire plus de trois lignes est une offense), et si cette eau à le goût d’une communauté de pensée, même sur des évidences ou ce qui devrait l'être, je conçois déjà de la sympathie pour cet homme.

Mais peut-on admirer un homme parce qu’il pense ce que nous pensons ? Une telle admiration relèverait sans doute de l’égocentrisme. Je pense que lorsqu’on admire quelqu’un, c’est précisément parce qu’il possède quelque chose que nous ne possédons pas. Je ne connais pas encore suffisamment Michel Serres pour savoir si je l’admire, mais pour le peu que je connais désormais de lui, je sais néanmoins qu’il fait a priori partie de ce type d’hommes que j’admire pour ce qu’ils possèdent et que je ne possède pas, ou beaucoup trop peu souvent : la bienveillance.
Un certain humanisme peut engendrer de la colère lorsque l’on constate l’état de l’humanité et l’état du milieu dans lequel elle évolue. Il faut sans doute encore bien davantage d’humanisme pour ne pas céder à cette colère.

J’ai parfois l’impression de vouloir hydrater mes semblables en leur injectant de l’eau brûlante dans la gorge avec un entonnoir, alors j’admire ceux qui ont le sang-froid capable de tiédir l’eau qu’ils proposent gentiment dans un verre parce que, même si je doute encore qu’une eau tiède puisse hydrater correctement, je m’oriente tout doucement vers la certitude qu’une eau brûlante ne le peut pas. J'essaierai d'ailleurs de me rappeler ceci chaque fois qu'il me prendra l'envie d'ouvrir un robinet.

Contribution du : 09/06 16:32:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 13903
Hors Ligne
Palrider, qui selon vous produit de la "pensée profonde et marquante" aujourd'hui? J'avoue que je serais intéressé d'avoir votre opinion là-dessus. Sinon, je trouve que votre obsession à taper sur BHL tient aussi un peu du truisme...

Contribution du : 10/06 11:56:33
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
25/08/2017 17:46
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Utilisateurs bannis
Post(s): 2878
Hors Ligne
De la pensée profonde, il est toujours vivant Aristote? Je ne sais pas moi, les nouveaux philosophes sont sans doutes Hanouna et la clique des experts de plateaux télé, quand à Botul Henri désolé, je ne peux pas m’en empêcher...

Contribution du : 10/06 12:37:27
_________________
L’expérience est une lanterne sourde qui n’éclaire que celui qui la porte...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2019