Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2)


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Organiris
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 17785
Hors Ligne
Et si on s'en tenait à l'hommage souhaité initialement sur ce fil à Michel Serres ?

Contribution du : 10/06 12:42:46
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Apprenti Onirien
Inscrit:
04/06 22:09:17
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 257
Hors Ligne
A revoir sur France 5: le voyage encyclopédique de Michel Serres
Voici donc le portrait d'un homme exigeant, érudit, mais aussi athlétique, tant intellectuellement que physiquement. Filmant le philosophe pendant un parcours fluvial qui le conduit de sa Garonne natale à la Seine, la réalisatrice Catherine Bernstein l'invite à retracer son itinéraire personnel et professionnel. Un portrait sensible et bien mené et un document passionnant.
http://www.dailymotion.com/video/x9m5dx_michel-serres-le-voyage-encyclopedi_shortfilms

Contribution du : 10/06 13:01:08
_________________
Est beau ce qui procède d'une nécessité intérieure de l'âme. Est beau ce qui est beau intérieurement.
Kandnsky
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 13963
Hors Ligne
J'aime bien par exemple, ce que nous dit cet "ancien" dans son dernier ou l'un de ses derniers ouvrages, je ne sais plus: "C'était mieux avant".

Avant, nous fûmes guidés par Mussolini et Franco, Hitler, Lénine et Staline, Mao, Pol Pot, Ceausescu… rien que des braves gens, spécialistes raffinés en camps d’extermination, tortures, exécutions sommaires, guerres, épuration. Auprès de ces acteurs illustres, tel président démocratique fait mine anonyme, sauf lorsqu’il fait signer au vaincu le traité humiliant de Versailles, qu’il lance cent bombardiers ordinaires sur Dresde ou l’arme atomique pour irradier à mort les civils d’Hiroshima ou Nagasaki.

Alors ça semble peut-être évident mais c'est toujours bon de le "rappeler" à mon sens, quand on nous rebat les oreilles quotidiennement avec les "ah de mon temps", les "aujourd'hui tout fout le camp", les "ah les jeunes d'aujourd'hui..."

J'aime bien aussi cette courte citation de Michel Serres, moi qui comme Stony me considère comme "relativement" peu cultivé:

La culture de quelqu'un se définit par ses lacunes

Voilà, je n'ai pas tout lu de Michel Serres, ne le connait que partiellement, mais je salue son humanisme, son ouverture d'esprit,sa sensibilité au monde d'aujourd'hui: le virtuel, la communication, la science, la recherche...

Parfois, les évidences sont bonnes à dire.

Contribution du : 10/06 13:03:29
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
De Rhône-Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 13963
Hors Ligne
On pardonnera -ou pas- mon "ne le connait" qui traduira ma modeste propension à parler de moi à la troisième personne...

Contribution du : 10/06 13:55:00
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2012 01:54
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5176
Hors Ligne
Fleurdesel, je me suis permis de transcrire un extrait du document dont vous avez donné le lien.

On vient à l’écriture pour une raison très simple. C’est qu’un jour, on écrit à quelqu’un qu’on aime et au lieu de lui écrire une page, on lui écrit quarante livres. Puis, on oublie peut-être la destinatrice à un moment. Mais il faut toujours qu’il y ait une adresse, un destinataire. On ne peut pas écrire « comme ça »… on écrit pour quelqu’un… à quelqu’un. L’écriture est adressée, la vie est adressée, et peu à peu, on enlève l’adresse et ça fait des livres.

Michel Serres

Contribution du : 10/06 14:25:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 5346
Hors Ligne
Entendu à la télé ces jours derniers, c'est Michel Serres qui parle :

" L'homme à gagné trois heures et demie journalières d'allongement de le la vie au siècle dernier, ces trois heures et demie on a calculé qu'il les passe à regarder la télé, c'est-à-dire à devenir con."

Grand sourire de l'intéressé.

J'ai cité de mémoire mais l'essence y est :)

J'ai cité pour sourire aussi parce que c'est en quelque sorte un bon mot.

Et je plussoie lol


même si... j'ai entendu ça A LA TELE :D

même si... quand j'allume ma lucarne je ne regarde pas la télé :
- je fais un voyage au Sri Lanka
- je participe à un match de foot
- je me glisse parmi les personnages d'un film
- je feuillette les livres d'une émission littéraire
- je me promène dans un musée

Il y a des livres qui sont cons tout autant que certaines émissions de télé c'est sûr. Il faut tout simplement savoir quel garçon ou quelle fille on a décidé d'être.


HOMMAGE A MICHEL SERRES EN TOUT ETAT DE CAUSE :)))


senglar

Contribution du : 10/06 15:13:44
_________________
"Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'Inconsolé,/ Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :/ Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé/ Porte le Soleil noir de la Mélancolie." "El Desdichado" G. de Nerval
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Apprenti Onirien
Inscrit:
04/06 22:09:17
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 257
Hors Ligne
Michel Serres est un visionnaire, il avait déjà dans les années '60 ce sentiment que le monde de la communication, les nouvelles technologies allaient changer l'homme, nous assistons actuellement à cette révélation de sa prophétie.Son livre Petite Poucette le décrit bien.
J'aime beaucoup quand il dit : ma sa maison c'est le ciel, la mer pour plancher etc.. le cosmos , l'univers font partie de son être, il fait corps avec.
Pour lui, le savoir naît dans tous les domaines et, plutôt que de tracer des frontières, il jette des ponts entre les différentes disciplines, étudiant ainsi autant la physique que la mythologie, la peinture ou la littérature.
Ecrire, consigner chaque jour comme un artiste observateur, en faire une belle oeuvre, comme un tableau ou un roman, ainsi Michel Serres nous invite à co-créer, à faire en nous l'unité avec le Tout.
C'est là le message que je retiens.

Contribution du : 10/06 15:33:37
_________________
Est beau ce qui procède d'une nécessité intérieure de l'âme. Est beau ce qui est beau intérieurement.
Kandnsky
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Modeste hommage à Michel Serres
Expert Onirien
Inscrit:
24/03/2013 19:06
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7347
Hors Ligne
Citation :
Si vous avez du pain, et si moi j’ai un euro, si je vous achète le pain, j’aurai le pain et vous aurez l’euro et vous voyez dans cet échange un équilibre, c’est-à-dire : A a un euro, B a un pain. Et dans l’autre cas, B a l’euro et A a le pain. Donc, c’est un équilibre parfait. Mais, si vous avez un sonnet de Verlaine, ou le théorème de Pythagore, et que moi je n’ai rien, et si vous me les enseignez, à la fin de cet échange-là, j’aurai le sonnet et le théorème, mais vous les aurez gardés. Dans le premier cas, il y a un équilibre, c’est la marchandise. Dans le second, il y a accroissement, c’est la culture. Michel Serres


Je dirais qu'il a fallu du pain à Verlaine pour écrire ses sonnets et qu'il a fallu du pain à Pythagore pour pondre son théorème.

Et dans notre monde merveilleux, "culture" et marchandise" se sont passées la bague au doigt.... Voir les conférences gesticulées de Franck Lepage: https://www.youtube.com/watch?v=UC9Z-XYXGww

Triste époque non?

Contribution du : 11/06 10:24:42
_________________
VOUS ÊTES ICI ? Ou plutôt ?
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2)





Oniris Copyright © 2007-2019