Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 32 33 34 (35)


Re : Oniris ville, à l'Ouest de pas grand chose...
Expert Onirien
Inscrit:
12/04/2007 17:27
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 4527
Hors Ligne
Comme ce monsieur était entrez dans un saloon
pour demander des choses,
Un détective et son cabot entra lui aussi.

Bonjour Barman mon chien et moi nous voudrions
quelque chose à boire et à manger.

Très bien je vais vous donner ca, mais dites-moi où
es le shérif, Kaos et les autres habitant arrivée par le train...

Et qui est-ce monsieur.

Pour le shérif on ne sait pas où il se trouve et pour ce
monsieur il cherche quelque chose.

Comme sa femme,
une blonde,
Un conducteur de train,
un pilote d'avion,
un indien,
un pilote de course,
son cabot,
un cheval,


Des phoques.

Il n'y a pas de phoque ici dans cette
ville monsieur le détective.

Excusez-moi Barman un autre whisky.

Monsieur vous avez assez bu comme ca.

Je veut un autre whisky où un cognac.

Ce détective a raison vous avez assez
pris de l'alcool, rentrez chez vous.

Très bien hic, je, je vais rentrez chez moi.

Il y a des touristes qui aimes visiter des villages `comme Oniris-Ville à l'Ouest de pas grand chose....

Contribution du : 11/09/2013 17:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Oniris ville, à l'Ouest de pas grand chose...
Visiteur 
Je ne m 'expliquais pas pourquoi les gens demeuraient à Oniris ; des touristes ignorants avaient bien tenté de rentrer chez eux mais une rumeur racontait qu 'il valait mieux ne pas chercher à s 'aventurer à l 'est , du côté du rien ou de pas grand chose , euphémisme pour désigner la périphérie dangereuse d 'Oniris avais-je fini par me dire ... Certains se prétendaient immortels , ainsi s 'expliquait l 'absence de cimetière... mais sans mort ; pas de fantôme ! Il y avait des chiens , un chat ... mais surtout un paquet d 'arsouilles au sang chaud dont les visions pouvaient prêter au doute pour un esprit rationnel .

Contribution du : 12/09/2013 03:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Oniris ville, à l'Ouest de pas grand chose...
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Organiris
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 27977
Hors Ligne
A l'est comme à l'ouest c'était le désert. Au sud et au nord aussi. Pierre et sable, montagnes dénudées. La solitude était effrayante. A part les serpents et les cactus, qui pouvait donc demeurer dans cet univers inhospitalier ?
"Moi, répondit une voix semblant sortir des rochers, moi, je vis depuis longtemps dans la désolation qui entoure Oniris ville, à l'ouest de pas grand chose..."

Contribution du : 28/09/2013 11:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Oniris ville, à l'Ouest de pas grand chose...
Expert Onirien
Inscrit:
12/04/2007 17:27
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 4527
Hors Ligne
Comme la pluie avait cesser, notre aventurier et son chien avait coucher dans leur chambre d'hotel et après le petit déjeuner nos amis était partis à la recherches de cette voix que son chien avait entendu.

Et cette voix qui venait des rochers dans les montagnes.

Qui habitaient-là.
Étais-ce une fille,
où un androïde.

Où bien un homme des cavernes où des indiens qui s'étaient réfugié-là parce ce que le village avait flamber par une pluie de météorite tombrer de l'espace.

Où bien un monsieur qui avait été kidnappée par des extra terrestre qui eux l'ont déposée dans ces montagnes rocheuses.

Non c'était le type qui avait trop bu d'alcool à l'auberge mais que faisait-il là dans ces montagnes rocheuse où il y avait des loups et des renard et des coyotes.

Et comme j'avais mon ordinateur portable que j'avais apporter du Canada il y avait une plusieurs photographies de plusieurs filles l'une d'entre elle portaient le coat en jeans et chemisier et jouais avec sa tablette assisse dans un parc où il faisait très beau soleil, un soleil de plomb.

Et en jouant avec sa tablette, elle me demandais qui es-tu et que fais-tu dans ces rocheuses et où habites-tu, as-tu une blonde, un chien, un travail...

Je lui répondu ceci...

Oui j'ai une blonde, ainsi qu'un chien et un travail parce ce que je suis détective et que j'étais à la recherches de soucoupe volante, et de la voix que mon pitou avait entendu et du shérif de Oniris-ville à l'Ouest de pas grand chose...

Contribution du : 11/10/2013 15:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Oniris ville, à l'Ouest de pas grand chose...
Organiris
Inscrit:
18/07/2009 20:05
Groupe :
Référents centrale
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onirateurs
Onimodérateurs
Équipe de publication
Évaluateurs
Correcteurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 17610
Hors Ligne
Pour fêter ses 686 ans, les amis du maître Jedi lui avaient offert un pass-cadeau sur Last-Minute.univers. Mais il n'y avait que deux destinations possibles avec seulement 4 millions d'euros: Marrakech et Oniris-Ville.
Marrakech, il y était déjà allé une cinquantaine de fois. Merci les copains! Quels radins! De toutes les façons il faisait une allergie à la chorba.
Faut dire, à leur actif, que trouver plus de 600 idées de cadeaux...
Parmi les années les plus débiles il avait eu droit à des échasses, à un réveil matin qui ne sonnait que le soir parce qu'il était bloqué sur le mauvais fuseau horaire, à un abonnement annuel à un spa tombé en faillite le lendemain de son anniversaire et même à un chihuahua de 21 ans...
Bref, le maître Jedi décida d'aller à Oniris-ville, mais il dû rajouter 6 millions d'euros pour la taxe d'aéroport, ce qui le mit dans une humeur épouvantable.
Le taxi depuis l'aéroport était conduit par un coyote (!) et la clim de la guimbarde devait surement être branchée sur le pot d'échappement...
Après moultes non-aventures et un niveau impassable sur Candy-Crush, Jaimme arriva dans la ville de ses souvenirs.
Sauf que...
Il est des jours à Oniris-ville où on aimerait bien être accueilli par les copains et par de nouvelles têtes aussi!

Contribution du : 04/01/2014 18:57
_________________
"Un commencement est un moment d'une délicatesse extrême"
F. Herbert
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Oniris ville, à l'Ouest de pas grand chose...
Organiris
Inscrit:
05/12/2009 20:49
De Normandie
Groupe :
Référents centrale
Comité Editorial
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Correcteurs
Primé concours
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 8442
Hors Ligne
- Mais qu'est ce ? Mais qu'est ce que c'est ???
L'Amazone lève un sourcil à s'en déchirer la paupière looourde ...
- Put...cette bière, elle était rance où quoi ?
La bouche pâteuse, l'haleine ...beurk, à vomir, elle en était certaine. Comment ça se fait que l'on ne sente jamais sa propre haleine ? Mais t'as fini de jacasser du ciboulot, c'est pas vrai, ça ! T'as un mal de crâne à te le taper contre les murs pour en finir une bonne fois et il faut que ton moulin à pensées se mette en marche ...Pfft !
Mais qu'est ce qui m'a réveillé ? Avec ce que je tiens, j'aurais du dormir jusqu'en fin de journée ...
Allongée sur un toit, ou plutôt couchée au bord du toit...
- Tiens, je ne me serais pas réveillée, je chutais !
Elle éclata de rire en s'entendant parler si bien ...
- Je chutais !!! N'importe quoi ...
Elle pouffa de plus belle ...
- Chut !! Mais chut !!!
- Qui parle ici ?
L'Amazone pencha sa tête par dessus la gouttière et vit un taxi jaune arrêté devant le saloon avec un coyote tout aussi jaune, assis au volant et qui continue à lui asséner des "chut" d'un air mauvais.
- Ouais, c'est ça, elle était vraiment frelatée la bière ! Plus de doute, un coyote qui conduit un taxi et qui me dit de me taire ...J'ai passé le niveau 10 du delirium machin chose ...

Il y a des jours à Oniris-ville où on aimerait bien cuver sa bière rance, tranquille, non mais !

Contribution du : 04/01/2014 23:31
_________________
"Travailler une matière c'est en général en retrancher" Roland Barthe
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Oniris ville, à l'Ouest de pas grand chose...
Expert Onirien
Inscrit:
12/04/2007 17:27
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 4527
Hors Ligne
Notre détective et son chien Milou avait trouver la soucoupe volante dans les rocheuses.

Et après avoir rentrer dedans il y avait des bonhommes vert, ainsi que d'autres extra terrestre.

Et pour notre détective il demanda aux gens de la soupcoupe volante ceci.

Est-ce que c'est vous que mon pitou avait entendu dans notre chambre d'hôtel.

Non monsieur ce n'est pas nous que votre pitou avait entendu.
Si ce n'est pas vous qui est-ce dites-moi.

Les extra terrestres répondit que c'était peut-être une fillette qui est en fugue de chez elle et qu'elle se trouverait dans une grotte dans les rocheuses monsieur.

Je dois allez dans les rocheuses pour retrouver cette fillette et la ramener chez elle.

Oui monsieur le détective.

Comment savez-vous que mon maître est détective les extra terrestres disait le pitou.

C'est parce ce que nous avons rencontrer une femme en robe de mariée sur un terrain de jeu où l'une de ses copines peint des tableaux et c'est demoiselles nous ont parler d'un détective qu'elle était amoureuse de lui et qu'elle aimerait que celui et son chien rentre chez lui...

Ils parles de Karine et Laurel dis.

Oui mon petit chien, ils cause de la belle Karine et de Laurel, allez viens continuons cette enquête pour savoir qui tu as entendu dans notre chambre d'hôtel où dans le saloon de Oniris-ville à l'Ouest de pas grand chose.

Contribution du : 11/05/2014 22:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Oniris ville, à l'Ouest de pas grand chose...
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Organiris
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 27977
Hors Ligne
Au chapitre 343 une voix sortit des rochers avait répondu: "moi !" Alors apparut une étrange créature avec un corps de bison et une tête de puma. Elle s'approchait sans peur et sans reproche du chancelier Bâtard qui avait entrepris le voyage avec la caravane des Pères Dudevu. Mais une attaque des indiens Quoikidi l'avait isolé des autres chariots.

"Vous allez où ?" demanda la créature en même temps qu'elle sembla, au grand effarement du chancelier, détacher de son corps sa tête de puma qu'elle tint entre ses mains.

Contribution du : 24/06/2018 15:48
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 32 33 34 (35)





Oniris Copyright © 2007-2019