Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Paul vous remercie depuis le paradis de Paimpol
Expert Onirien
Inscrit:
08/06/2013 21:10
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 9647
Hors Ligne
J’ai éprouvé beaucoup de tendresse pour mon personnage, et je suis heureux d’avoir pu la partager avec vous, chers commentateurs.

En effet, Robot, Plumette, c’est bien le thème du concours qui m’a inspiré. J’avais pour ambition au départ non pas de participer, ne me sentant pas capable de soutenir un récit sur un aussi grand nombre de caractères, mais de faire ouvrir le concours aux récits poétiques. Mais peu importe, j’ai été content de trouver matière à imaginer avec ce thème.

J’ai dû, Marite, aller me renseigner sur la signification de pékin, que je n’emploie pour ma part que pour désigner un quelconque, un « paysan », hors je vois que c’est de l’argot militaire pour désigner un civil.

Eh oui Myo, l’amour, les regrets, que l’hiver en tant que saison me semble propice à explorer et ressentir !

Pas de haute voltige ici, papipoete, du terre à terre et de la neige fondue. Ça aurait pu être une bluette finalement, mais ce Paul a fait tout ce qu’il pouvait pour s’éloigner des tourments du cœur. C’est ce qui me l’a rendu attachant.

C’est exact Vincente, ce personnage a trouvé une sorte d’équilibre, il préfère sans doute vivre une existence où le risque amoureux n’a pas sa place, et se contenter de ses souvenirs, qui représentent une forme de paradis, et son équilibre. C’est déjà pas si mal.

Et ce pourrait être, Larivière le lot de chacun d’entre nous, comme tu le dis.

Pouet, j’allais pile poil envoyer ce retour quand j’ai reçu ton commentaire, quel timing ! Un peu de compagnie en plus pour ce Paul ne peut pas lui nuire. Il a bien besoin de cette tape dans le dos que tu lui donnes.

Merci à tous pour le bon accueil et d’avoir retenu l’émotion que j’ai voulu mettre dans ce récit, à ceux aussi qui ont apprécié la musicalité du texte : c’est ce que j’essaie de faire dans cette catégorie-là de poésie.

Et merci au CE bien entendu, d’en avoir permis la publication !

Le récit est ici : http://www.oniris.be/poesie/cyrill-hormis-ce-paradis-11488.html

Contribution du : 22/01 10:17:34
_________________
Compagnon Rouge
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2022