Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Poésie en liberté...surveillée?
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
30/12/2018 16:39
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2255
Hors Ligne
En poésie il existe plusieurs catégories(: classique, néo-classique, contemporaine, en prose, etc.) et parmi elles, celle où figurent mes textes: la poésie libre.
Dans mon esprit, cet intitulé annonce clairement la couleur. Les vers libres sont des vers qui ne riment pas nécessairement, sont inégaux dans leur nombre de syllabes, n'obéissent pas à une rythmique fixe, et ainsi de suite. Souplesse totale et entière liberté donc. Le poète en vers libres n'est pas astreint à respecter les règles habituelles (même s'il peut lui arriver de le faire), - pourquoi alors lui faire grief des libertés qu'il prend avec elles?
Ce que vous écrivez ce ne sont pas des vers, me reproche-ton quelquefois. Vous auriez pu ceci... Vous auriez dû cela...
Je remercie sincèrement les lecteurs, exigeants et sagaces, qui me signalent ici ou là une maladresse qui m'a échappé, une amélioration toujours possible. ( Oniris est avant toute chose une plateforme d'échange et j'adhère pleinement à cette philosophie); je rappelle simplement à quelques-uns d'entre eux que les "bévues" ou" anomalies", de leur point de vue, peuvent être parfaitement volontaires.
Qu'on soit donc adepte de poèmes tirés au cordeau, à l'orthodoxie exemplaire, ou qu'on leur préfère des textes plus "olé olé", selon la formule marrante de Donaldo, il y a de la place pour tous, pour toutes les manières, et aucune hiérarchie dans les catégories. Partant, un lecteur est invité à partager, à réagir, à conseiller, - mais en aucun cas à s'ériger en censeur et en gardien du temple. La liberté n'y trouverait pas son compte.
Je terminerai par ces mots: puisque ce qui nous intéresse tous c'est de lire de la bonne poésie, efforçons-nous d'en écrire, comme il nous plaira, de la meilleure possible, sachant bien qu'au final c'est une étrange alchimie qu'un poème réussi, et qu'à ma connaissance il n'existe pas de recette.
Un salut cordial de ma part à la grande confrérie onirienne.
FANTIN

Contribution du : 17/06 14:39:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Poésie en liberté...surveillée?
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 19071
Hors Ligne
Salut Fantin,

Je pense que dans les commentaires, les exhortations à modifier un mot ou une tournure ne sont pas spécifiques au libre. Toutes les catégories reçoivent ces remarques.

Je pense que des remarques sur la longueur des vers, le rythme, des assonances, des hiatus,etc ont toute leur place toutes catégories confondues.

Tout le monde ici a eu droit à "...tel mot est apoétique, il faudrait le remplacer..." alors que l'auteur s'est donné un mal de chien pour le caser car c'est celui-ci et pas un autre qu'il voulait !

le commentaire n'est pas une sanction, mais l'expression de ce qu'en pense un lecteur en particulier. Et c n'est pas non plus à suivre spécifiquement si l'auteur n'en veut pas, mais ça ouvre quelquefois à d'autres perspectives.

La poésie en liberté...surveillée le serait, surveillée, si ces remarques venaient des sélecteurs, ce qui n'est pas le cas.

Je n'ai pas compris si tu parlais en général ou pour un poème en particulier ?

Contribution du : 17/06 15:32:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Poésie en liberté...surveillée?
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 30453
Hors Ligne
Bonjour Fantin,

Il y a quelque chose d'assez juste dans votre propos. Entre signaler des maladresses ou proposer une amélioration, et le fait de dénigrer parce que l'on aime pas une catégorie il y a une différence.
Pourquoi si l'on aime pas à priori quelque chose venir dénigrer. A moins que dans le fond, sauf masochisme littéraire, la vérité serait que on y éprouve une certaine envie.
Le rejet n'est-il pas d'abord méconnaissance et refus d'un certain enrichissement ?
Pour être honnête, il faut reconnaître qu'il y a aussi des pourfendeurs de la poésie classique "par principe". Le libre n'est pas la seule catégorie en butte à l'ostracisme.

A un auteur qui finissait son commentaire sur un de mes textes libres en écrivant: "Je manque d'enthousiasme car je n'apprécie pas trop ce genre..." j'ai répondu par la métaphore que je rapporte ci-dessous:

Le classique, c’est un peu le bel oiseau en cage. Il peut être splendide dans son espace limité à condition d’être bien entretenu.
Le néo-classique, c’est l’oiseau sorti de sa cage mais encore attaché à son perchoir comme l’ara ou le cacatoès.
Le contemporain, un oiseau qui s’ébat dans une grande volière sans pouvoir encore s’échapper.
Le libre, c’est l’oiseau épris de plus grands espaces qui montre plus que son beau plumage car il peut battre des ailes à son gré.
Chacun à son intérêt et son charme. Mais tous doivent être apprivoisés
.

Contribution du : 17/06 15:39:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Poésie en liberté...surveillée?
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32617
Hors Ligne
Il y a une ambiguïté propre au vers libre qui le définirait depuis le vers classique, comme un renoncement à la versification, ou comme un genre qui réinvente une versification, avec une place importante à l'oralité, à une lecture contemporaine sans référence à une prosodie classique.

ça peut faire que les hiatus ne sont pas aux mêmes endroits, que des diérèses ou des synérèses apparaissent ou disparaissent, par exemple. La raison est que les critères ne sont pas les mêmes.

On ne peut pas toujours saisir les critères d'un lecteur, et comme auteur, on ne s'interroge pas sur les critères d'une louange.

Il faut tenter de ne pas demander davantage à quelqu'un qui commente un poème en l'appréciant, qu'à un autre qui commente avec des réserves.

Contribution du : 17/06 16:08:04
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Poésie en liberté...surveillée?
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 29242
Hors Ligne
bonjour FANTIN
On pourrait dire que l'un écrit plutôt comme ceci, un autre comme cela et presque reconnaître en aveugle l'auteur d'un certain poème !
Moi, j'appris avec mes amis le b à ba ; à savoir le " classique " puis un jour notre maître nous dit, " et maintenant, au libre ! "
Nous savions à peu près la métrique, les césures et hiatus et les fameuses rimes, mais ne détenions pas un gage inné de perfection !
Nos plumes libérées des règles, se trouvèrent bien maladroites, quand elles durent briller dans ce domaine !
Ici, chez ONIRIS, on ose faire ce qu'on ne sait pas ! Et l'on se plante beaucoup, mais quand ça marche, quel bonheur ! " furie des cieux " " Sein " furent pour moi un véritable challenge et le succès à la clé me conforta dans cette idée, que l'on peut briller dans tous les domaines... si c'est beau !
je ne dis pas que mes écrits foisonneront dans cette forme, mais quand je m'y cramponne, je le fais avec la même ardeur que pour un sonnet, une gérardine, un maillet ou un zégel !
écrivez comme vous aimez, et au diable les grincheux !

Contribution du : 17/06 16:44:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Poésie en liberté...surveillée?
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
30/12/2018 16:39
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2255
Hors Ligne
Bonjour Papipoete,
Eh bien merci pour votre réponse éclair. Il va sans dire que je suivrai votre conseil!
Amicalement,
FANTIN

Contribution du : 17/06 18:04:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Poésie en liberté...surveillée?
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
30/12/2018 16:39
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2255
Hors Ligne
Je remercie tous ceux qui m'ont répondu, comme de juste avec des nuances. Chacun fera son miel des réflexions échangées. Libres sont les poètes et libres les commentateurs, tant que règnent bienveillance et ouverture d'esprit.
Bonne soirée,
FANTIN

Contribution du : 18/06 17:56:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019