Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 5 6 7 (8) 9 10 11 ... 52 »


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
29/04/2014 19:42
De terrien
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2261
Hors Ligne
je sais mais un peu de concurrence de bon niveau c'est toujours porteur de mieux, et moi j'ai le sens du sacrifice........donc je fais la pub pour un concurrent sérieux, en terme de publication de hottes volées, ainsi aprés ma mise au goulag (les russes teen j'aurais une chance de les voir), ici ça va bouger fort vue le niveau de références .......!!




pas besoin de merci c'est de bons cœurs de canards

Contribution du : 14/05/2014 23:56
_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin"
Kierkegaard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Organiris
Inscrit:
18/07/2009 20:05
Groupe :
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onirateurs
Onimodérateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Équipe de publication
Organiris
Post(s): 17836
Hors Ligne
Driiiiiiiing!

Bon, chers amis, chers cinglés, chers Oniriens, je vous rappelle (maintenant que tout le monde a cuvé ses bières) que nous sommes sur un site littéraire, alors (ils vont dire quoi les petits nouveaux?) on rentre en classe, on prend sa plume en kevlar et on revient vers des exercices un peu plus littéraire (suite d'une histoire, ce qui était l'objectif de ce forum, DIDIOU!)

et des à ceux qui le méritent (non pas toi, et pas toi non plus!)
Tiens: et toi tu vas chez le coiffeur, hop! (référence subtile)

Contribution du : 15/05/2014 08:53
_________________
"Un commencement est un moment d'une délicatesse extrême"
F. Herbert
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7791
Hors Ligne
Moi ça me parle bien, Jaimme. Merci de rétablir les bonnes choses.
Je suis prête à profiter de l’aubaine qui nous est tendue. Mettre à profit ce salon sur la base que nous a si chaleureusement proposé notre généreux Olivier (pour mémoire, allez relire post one - qui peut y rester insensible ?)
Ce serait dommage que ce enième fil dérape et glisse en pente douce vers les oubliettes pipi-caca-braguettes.
Maintenant que tout le monde s’est bien défoulé, ce pourrait être sympa de laisser aller son imagination.

@ Tous : vous en pensez quoi ?

Moi voilà ce que j'en dis : Allez Oniriens ! à vos plumes débridées !

@ Tous :


Cat
qui prend beaucoup de plaisir à être sérieuse quelquefois.

Contribution du : 15/05/2014 09:19
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
29/04/2014 19:42
De terrien
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2261
Hors Ligne
entendu, n'est pas fait !
me les ceindre d'un lien,
en paravent, veux bien !
compromis sera parfait.

Contribution du : 15/05/2014 09:20
_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin"
Kierkegaard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Visiteur 
Je remercie Jaimme de sonner la fin de la récréation, et Cat de vouloir nous sortir des toilettes dans lesquelles une bande de gamins commençait à se succéder. Pour la défense des vessies fragiles, je voudrais toutefois préciser quelques choses :

- Les toilettes sont un sas de décompression. En quelque sorte on s’y vide d’un trop-plein d’énergie positive ou négative. Les timides comme moi y lient des amitiés faciles, et les grosses têtes peuvent y purger leur prose et leur poésie géniales. Les femmes ne peuvent peut-être pas le comprendre, mais il n’y a rien de plus égalitaire en ce bas-monde qu’une pissotière de quinze mètres de long. J’ai eu l’occasion une fois de me retrouver entre James Ellroy et Michel Onfray, et ben, croyez-moi, ils n’en menaient pas large… N’allez pas encore brasser vos cervelles tordues, c’est juste que j’étais en tongs et eux en costume. Aujourd’hui je peux leur serrer la main quand je veux, je sais qu’ils se souviennent de mon short.
Sans pissotières, le monde serait invivable.

Gros bisous à tous. Je retourne dans ma caverne de Platon, celle où les ombres règnent.

Ludi
philosophe

Contribution du : 15/05/2014 11:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Visiteur 
22h30

Une coupe de champagne à la main, coincé au bar avec ChVlu qui me faisait part de son étrange passion qui l'habite depuis sa tendre enfance sur ses techniques les plus farfelues pour bien construire un jeu de mots - tout en ne cessant par ailleurs de m'en faire (voici un exemple : “latex nique éteind porc tant” - je ne l'ai jamais compris) - , je sentis dans ma poche lattérale gauche, les vibrations de mon téléphone portable dernier cri me chatouiller légèrement les bonbons. J'étais sauvé. J'allais enfin pouvoir me libérer des griffes de ce jongleur de mots aux allures sympathiques certes, mais quelque peu maniaques. Aussitôt, j'ouvris le clapet afin de voir qui était mon interlocuteur. Sur mon écran super tactile à infra-rouge, il était écrit ceci : “2 ki la tiennent”.
- Allo Thérèse ! Mais qu'est-c'que tu fous bordel, la soirée a déjà commencé ! Chvlu, Cat et les autres ont hâte de te rencontrer !
De l'autre côté, le silence. Un simple "mmm" sous forme de râle venait de façon sporadique ponctuer ces espaces vides.
- Thérèse! Thérèse! Insistai-je.
Quand tout-à-coup, une voix masculine dont l'étrange sonorité me laissait croire qu'elle était camouflée par un mouchoir, s'adressa directement à moi.
- Olivier !
Il connaissait mon prénom.
- Oui, c'est moi mais...qui êtes-vous ?
- C'est moi qui pose les questions ici, Ok ?
Sa voix autoritaire me refroidit. Je sentai que ce qu'il se passait...enfin, ce qui allait se passer au vu de la voix autoritaire...enfin j'veux dire, que la drôle de situation dans laquelle je...que... Merde ! Je sais pas comme l'écrire ce truc !
Bref ! Je sentais qu'il y avait quelque chose qui tournait pas rond.
- Euuuh...OK !
- Olivier ! Je tiens Thérèse en otage.
- Quoi ?! En otage ?! Mais...mais qui êtes-vous bon sang !
- Taisez-vous et écoutez-moi bien ! Je ne la libérerai que si vous me promettez de ne plus jamais – et je dis bien JAMAIS ! - utiliser son prénom dans le mot en phrase. Pensez-y bien ! Je vous rappelle d'ici une heure. Sachez que si vous refusez, j'abats un premier otage.
- Un premier otage ?! Pourquoi, vous...vous tenez plusieurs personnes sous votre arme ?!
- Non ! Enfin...si. Enfin, j'veux dire euuuuh....non mais...euuuuh...c'est pas ça mais...enfin, c'est-à-dire que...enfin...
- Vous avez plusieurs otages oui ou non ? insistai-je.
- Non, mais je trouvais ça classe de dire ça, un peu comme à la télé ! En tout cas, je n'hésiterai pas un seul instant à faire bobo à Thérèse si vous refusez. Rendez-vous dans une heure !
- Allo ! Allo !!! Mais...mais qui êtes-vous !?
Il avait raccroché.

Mais qui pouvait bien se cacher derrière cette voix qui somme toute, m'était familière. Mon Dieu, Thérèse. Ma chère Thérèse. La reverrais-je un jour vivante ? Devais-je céder aux menaces de ce monstre ! D'un côté, ne plus la revoir m'arracherait le coeur mais de l'autre, ne plus utiliser le mot Thérèse au mot en phrase... Ce serait un peu comme boire un Grand cru dans un gobelet en plastique. Ça n'aurait aucun sens. Que faire mon Dieu, que faire ! Il me fallait réunir mes invités.

10 minutes plus tard, dans le grand salon

Mes chers amis, l'heure est grave ! Une de mes amies a été séquestrée.
- Oooh ! dit Ludi.
- Oooh ! répliqua Stony.
- Oooh ! Ajouta jaimme.
- Oooh ! rétorqua Myndie.

A l'unamité, ils furent tous touchés par cette horrible nouvelle.
- A pelle la peau lice au lit vie haie !
- Putain ChVlu tu trouves que c'est l'moment d'faire des jeux de mots ?!?
- Excuse-moi Windjet !
- Non mais j'le crois pas ! Comment tu m'as appelé là ?! Windjet ! Et pourquoi pas Ryanair !!!
- Calmez-vous les enfants ! Il nous faut trouver une solution, et vite ! dit Pimpette de sa douce voix.
- Au fait, t'as récupéré ton R5 Stony ! dit Ludi.
- Non pas encore. Putain il exagére ! Ça fait près d'une heure qu'il est partie avec ! En plus, j'ai presque plus d'essence !
- Qui ça ? Ajouta soudain Cat avec un oeil de félin.
- MonsieurF !
Cat et moi nous jetâmes aussitôt un regard complice. Nous étions sur une piste...

(To be continued...)

Contribution du : 15/05/2014 11:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7791
Hors Ligne
Ludi aux pays des Hombres ? Rien de plus normal ! :))

Trop bon, Olivier !
Super pour l'imagination continue !




M. F, ne faites pas de mal à Thérèse, siouplê !

THERESE ! THERESE ! THERESE !

Contribution du : 15/05/2014 11:29
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
29/04/2014 19:42
De terrien
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2261
Hors Ligne
C'est ainsi que l'idée de" monsieurF fit casse", germa dans les cerveaux lents de nos scribes bouillants. Un enlèvement au pays des rêves qui n'ont de cesse que d'être cauchemars !!!! INCROYABLE !!!.

-"il a raison, le typeF, moi je préféré S, mais on est jamais mieux servi que par soie, même en vers; et contre tous il fait preuve de pragmatisme. Tous autant que que nous sommes les mecs à Nic, on en fantasme de Thérèse. " proclamait le dépeigné chVlu.

"il n'a pas tort même Cat en est folle de Thérèse, l'est-ce bien raisonnable !............crévindiou, j'ai attrapé la chtouille de l'autre barjo. Pfffff jaimme m'avait prévenu de pas boire dans son verre au bord de l'Ebre, ni faire la sieste au jardin" reconnu LUDI

"bon les gars on se bouge le cul ou je vous le met en version marine vous allez voir? Je l'ai pas vue souvent ces dernier temps mais je l'aime bien,;A Moi Aussi Notre Thérèse !! " s'énerva Widjet

Contribution du : 15/05/2014 12:50
_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin"
Kierkegaard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7791
Hors Ligne
Pendant ce temps là, Thérèse pataugeait dans une folle angoisse.
La veille au soir, de guerre lasse elle s’était enfin décidée à aborder l’inconnu qu’elle avait repéré dans sa rue.
En effet, depuis quelques semaines elle le voyait déambuler sans comprendre ses intentions et sa curiosité ne résista plus.

Elle engagea la conversation directement :
- « vous cherchez quelqu’un, Monsieur ? » (elle ne savait pas encore de qui il s’agissait ouarf, ouarf… rigolaient en douce Olivier et toute la clique ! )
- …, oui … enfin… non… enfin … peut-être…

Hou là, encore un qui n’est pas très clair dans sa tête, pensa t’elle très fort.

Il dut sentir sa réticence et de peur de la perdre aussitôt enchaina :
- c'est-à-dire que je suis à la recherche d’une certaine… Thérèse, vous…
- Rooh… quelle chance vous avez ! vous avez frappé à la bonne porte (enfin, si je puis dire !)
- ???
- Je suis Thérèse !!!
- Non ?
- Si !!!
- glup…
-
Très flattée qu’enfin quelqu’un s’intéresse à elle, elle oublia toute prudence lorsqu’il lui proposa de regarder ensemble son album photos.

Il faut la comprendre, la pauvre. Elle passe toutes ses journées accoudée à la fenêtre à regarder défiler le temps.
Heureusement pour elle, elle dispose d’une belle exposition et depuis quelques jours, dans la maison voisine, les choses se sont mises à bouger.
Du coup, elle ne sait plus où donner de la tête car toutes les fenêtres des salons s’allument en même temps. Plus besoin de télé, en face il s’en passe des belles et des pas mûres, qu’elle surprend fort intéressée.
A ce qu’elle crut comprendre, il y aurait même une autre Thérèse parmi ses voisins agités.



(to be continued... )

Contribution du : 15/05/2014 13:33
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pour conclure à propos de... + bonus sympa :-D
Expert Onirien
Inscrit:
31/01/2014 22:04
De quelque part entre ciel et terre
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 8276
Hors Ligne
Agités, oui; et le mot était faible ! Cette maison, qui était restée vide de tout occupant durant des lustres, avait récemment été investie par de nouveaux locataires, comme elle avait pu le constater en remarquant un matin le gros camion de déménagement stationné sous ses fenêtres.
" Bon un jeune couple sans doute" avait-elle supposé au vu de la taille de l'habitation.
Naturellement portée à satisfaire sa curiosité féminine, elle n'avait pas tardé à aller regarder quel nom avait été inscrit sur la boîte à lettres. "Sarah Connors", pouvait-on lire.
Ce nom lui rappelait vaguement quelque chose, sans qu'elle parvînt à définir quoi.
Les jours avaient passé et rapidement, Thérèse put se rendre compte que cette Sarah Connors, mariée ou pas, était loin d'être la seule occupante de la maison.
En effet, il ne se passait pas une soirée sans que se déclenchât ce qui lui semblait être l'enfer : cris, bruits de disputes, voire de coups portés violemment, verre qui se brise, insultes...
En fait de jeune couple, Thérèse avait plutôt l'impression que toute une armée de satanistes étaient devenus ses nouveaux voisins. Mais combien pouvaient-ils donc être là-dedans?
Pendant ces bagarres -mais étaient-ce bien des bagarres ou tout autre chose?-, des noms d'oiseaux fusaient, que laissaient facilement passer les cloisons séparant son logement du leur. Noms d'oiseaux, et prénoms également.
Ainsi , Thérèse apprit-elle qu'une autre Thérèse vivait à côté d'elle, tout comme Sarah, Ferdinand et Arnold...

Contribution du : 15/05/2014 18:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 5 6 7 (8) 9 10 11 ... 52 »





Oniris Copyright © 2007-2020