Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 4 5 6 (7) 8 9 10 ... 12 »


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 4473
Hors Ligne
Je rejoins l'avis de toc,

Et perso, je ne m'interdis aucun commentaire, positif ou négatif espérant bien que les autres feront de même avec mes textes.

Contribution du : 17/08 10:11:03
_________________
Notre blog partagé, merci aux passants Poésie Fertile
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5145
Hors Ligne
Citation :

Eclaircie a écrit :

Et perso, je ne m'interdis aucun commentaire, positif ou négatif espérant bien que les autres feront de même avec mes textes.


Dans l'absolu, oui, on ne s'interdit aucun commentaire, mais en pratique, la raison pour laquelle on se met en volonté de produire un commentaire n'est pas dépendante d'une interdiction que l'on se donnerait ou pas. Elle est la résultante de plusieurs choses qui émanent de nous.

Pour s'exprimer sur le "positif" ressenti, pas de problème, sauf à éviter le dithyrambique, etc…
Pour s'exprimer sur le négatif, l'engagement est plus complexe. Et dans celui-ci, ce qui fera que je m'exprimerai ou pas dépend de l'apport que je pense pouvoir "offrir" à l'auteur. Je passe donc par une sorte d'évaluation de mon propre commentaire, (pour éviter le syndrome de l'arroseur arrosé…). Si celui-ci ne me paraît qu'une émanation d'une humeur, alors je m'abstiens. Si je veux clamé que je n'aime pas avec quelques pauvres arguments, si j'ai difficulté à l'écrire, je m'abstiens. Il faut que mon propre commentaire me parle à moi, auteur virtualisé depuis celui que je lis. Sinon, je m'abstiens et ça me paraît essentiel de me taire !

Contribution du : 17/08 10:56:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
Pourquoi faites-vous une différence dans l'exigence entre le commentaire positif et le commentaire négatif ?

Les deux devraient être tout autant argumentés et construits. Pourquoi l'un, si je vous ai bien compris, pourrait n'être que le fruit d'un ressenti alors que l'autre devrait se prévaloir d'une argumentation plus conséquente ? Si vous admettez qu'on peut simplement commenter pour exprimer sa joie à la lecture d'un texte, pourquoi ne pourrait-on pas de la même manière exprimer des sentiments moins positifs ? L'exigence se doit à mon sens d'être aussi importante dans un sens que dans l'autre. Et c'est bien souvent le problème, d'ailleurs. Les coms positifs sont tellement lunaires parfois (en les lisant, on peut en effet s'interroger sur le nombre de prix Nobel de littérature potentiels sur Oniris) que la moindre critique apparait comme une offense à Dieu lui-même !

Contribution du : 17/08 11:09:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Onirien Confirmé
Inscrit:
16/07 14:25:58
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 562
Hors Ligne
Citation :

toc-art a écrit :
Pourquoi faites-vous une différence dans l'exigence entre le commentaire positif et le commentaire négatif ?


Personnellement, je comprends l'idée. Je trouve délicat de mettre une évaluation négative à un texte avec peu d'argumentation. Et parfois, je lis un texte, il ne me plait pas et je ne parviens pas à trouver les arguments rationnels à ce ressenti, le texte est sans problème apparent. C'est à dire fond et forme sont corrects mais il y a quelque chose qui me dérange que je ne parviens pas à m'expliciter... D'autant, si il y a des commentaires dithyrambiques. Je passe mon chemin.
C'est sans doute aussi faire preuve d'empathie vis à vis de l'auteur, je me mets à sa place, avoir un avis négatif c'est intéressant si il est expliqué, cela nous permet d'avancer sur nos textes, un avis négatif pas ou peu argumenté, c'est une frustration assez stérile.

Lorsque c'est un commentaire positif, c'est plus facile de trouver les arguments, le texte m'a plu, j'arrive à trouver les éléments qui expliquent ce ressenti.


D'ailleurs, si j'ai bien compris les attendus ici, il s'agit de faire des commentaires argumentés, donc quand on n'a pas les arguments, il est logique de passer son chemin, non ?

Contribution du : 17/08 11:36:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
Bien sûr, mais ça n'est pas la question que je posais. Je suis d'accord avec vous sur l'idée que les commentaires doivent être argumentés mais Vincente semblait dire que l'exigence pouvait être moins grande pour les coms positifs s'ils se fondaient sur l'émotion ressentie par rapport aux commentaires négatifs qui se devaient de ne pas se contenter d'exprimer un simple ressenti. C'est cette idée-là que je conteste. Mais sinon, je milite naturellement pour l'argumentation, quelle que soit l'orientation du com.

Contribution du : 17/08 11:45:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5145
Hors Ligne
Citation :

toc-art a écrit :
.../mais Vincente semblait dire que l'exigence pouvait être moins grande pour les coms positifs s'ils se fondaient sur l'émotion ressentie par rapport aux commentaires négatifs qui se devaient de ne pas se contenter d'exprimer un simple ressenti. C'est cette idée-là que je conteste. Mais sinon, je milite naturellement pour l'argumentation, quelle que soit l'orientation du com.


toc-art, je suis bien d'accord sur l'exigence qui doit être aussi grande dans le commentaire positif que dans le négatif, mais je veux parler dans ma formulation de ce qui fait que je vais le produire, c'est-à-dire le présenter, le montrer à l'auteur et à la communauté. Mon intention est que sa destinée soit "productive, pour l'auteur bien entendu, et pour ceux que ça peut intéresser. Si je sens que "j'ai raison" mais que je n'arrive pas à le formuler, je préfère m'abstenir, c'est une question d'exigence de qualité d'émission, pas de nécessité de réception pour l'auteur. Une maladresse de ma part dans l'expression, ou une égarement "argumentaire", et le message peut devenir délétère, c'est simplement au regard de cette exigence-là qu'il me semble préférable de s'abstenir. Dans le positif, l'excès ou l'inapproprié est moins préjudiciable, on peut ainsi mieux tolérer les errements divers.

Mais je le redis, dans l'absolu, tout commentaire argumenté devrait pouvoir être produit.

Contribution du : 17/08 12:33:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Maître Onirien
Inscrit:
06/12/2011 14:04
De Charleroi Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 18978
Hors Ligne
pourquoi commentez- vous et ses colloraires sont des sujets récurrents
J'ai appartenu à un site qui avait ouvert un débat sur l'importance
à attribuer à un com Une idée qui fut beaucoup discutée était un auteur
dont les écrits n'ont pas convaincu et qui est assez mal noté doit-il être pris en considération? Cette question pourrait venir sur le tapis
Le problème des coms avait été résolu de la façon suivante APRES 5 com tu avais droit d'émettre 1 com CE site a disparu
LENI

Contribution du : 17/08 13:30:02
_________________
La vérité d'aujourd'hui est l'erreur de demain
Le talent c'est d'en trouver aux autres R Hossein
Plaire à tout le monde c'est plaire à n'importe qui S Guitry
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
Vincente,

je comprends tout à fait votre souci de ne pas vouloir heurter l'auteur et le site est doté d'un service de modération pour tenter de parer à ces risques de dérapage qu'il ne faut pas négliger, je suis d'accord avec vous.

En revanche :

Citation :
Dans le positif, l'excès ou l'inapproprié est moins préjudiciable, on peut ainsi mieux tolérer les errements divers.


Là, je vous suis moins : à force de ne jamais être en contact avec la moindre critique et de ne recevoir que les avis des amis qui vous disent à quel point vous êtes génial, on se retrouve avec des auteurs qui voient dans le moindre commentaire négatif, ou ne serait-ce qu'un peu réservé, une agression personnelle ou le témoignage d'un esprit revanchard ou frustré.

En décidant de publier ses textes sur un site, l'auteur doit aussi accepter de recevoir des avis qui ne lui seront pas forcément favorables et ne pas oser commenter ses textes sous prétexte qu'il pourrait le prendre mal et qu'on n'a pas la science infuse (ce qui est bien sûr tout à fait vrai) n'est pas lui rendre service sur un site où le commentaire n'est pas destiné à seulement faire plaisir mais aussi à mettre parfois le doigt sur des faiblesses ou des maladresses d'un récit. Je le répète encore, si nous étions tous des futurs prix Goncourt, ça se saurait.

Si le commentateur doit bien sûr réfléchir à son commentaire et à la manière de le rédiger, l'auteur doit lui-même accepter la critique et je crois sincèrement que ne pas le commenter pour ne pas le froisser n'est pas lui rendre service. Pour cela, il y a la famille et les amis. Et c'est de la diversité des avis que peuvent naître parfois des échanges vraiment intéressants mais là, ça n'est plus du tout le cas : la plupart des fils servent simplement à remercier les commentateurs pour tout le bien qu'ils ont dit de nos œuvres et on passe au texte suivant, il n'y a que très rarement de vrais échanges de vues sur telle ou telle conception d'un personnage ou d'une situation, sur telle construction narrative… et ce, notamment parce que la moindre critique passe pour une attaque (sentiment exacerbé par la crainte complètement puérile mais tellement humaine de perdre une de ces satanées plumes qui ornent le derrière des élus du jour). Sur un site voué à la littérature, je le déplore. La philosophie initiale du site était fondée sur l'échange mais ce n'est plus désormais la plupart du temps qu'une vitrine où les artistes espèrent voir leur production exposée et, bien entendu, admirée… et l'échange se limite désormais à des félicitations suivie de remerciements. C'est dommage.

A partir du moment où le commentaire n'est pas irrespectueux et est argumenté, dans un sens ou dans l'autre, sa présence est aussi légitime que tous les autres et son auteur n'a pas plus, selon moi, à se justifier. Mais je comprends qu'on puisse avoir une opinion différente.

Contribution du : 17/08 14:34:08

Edité par toc-art le 17/8/2019 15:13:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 32630
Hors Ligne
Citation :

Tiramisu a écrit :

D'ailleurs, si j'ai bien compris les attendus ici, il s'agit de faire des commentaires argumentés, donc quand on n'a pas les arguments, il est logique de passer son chemin, non ?


Non, c'est le mot "argument" qui prêtent à confusion : il ne s'agit pas d''expertise. On pourrait dire "matière" ou "la chose mentale qui reste en tête après la lecture".

Une lecture est consciente ici, les textes ne sont pas comme des affiches publicitaires qui nous passent devant les yeux, elle est animé ou pas, ou à la fois, de curiosité, d'ennuis, d'engouement, de déception, d'incompréhension ou de sentiment d'évidence, de réminiscence ou fantasmes (pas que le sexe, hein, le mot désigne simplement les projections vers le futur ou une autre vie, globalement, les rêves semi-éveillées quoi).

Tout ça est argument, argument qu'on peut qualifier de fond, auquel s'ajoute tout ceux plus pragmatiques, la syntaxe est bizarre ou enchanteuse, les mots sont trop simples ou trop complexes, ou on trouve le vocabulaire riche et intéressant, on a une impression de longueur ou de rythme.

On sait lire et écrire, c'est qu'on a cela en nous, de façon différente mais on ressent forcement la qualité de ce qu'on lit, à moins d'être un appareil photo :)

Contribution du : 17/08 14:41:31
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5145
Hors Ligne
Citation :

Vincente a écrit :
" Dans le positif, l'excès ou l'inapproprié est moins préjudiciable, on peut ainsi mieux tolérer les errements divers."

toc-art a écrit :

Là, je vous suis moins : à force de ne jamais être en contact avec la moindre critique et de ne recevoir que les avis des amis qui vous disent à quel point vous êtes génial, on se retrouve avec des auteurs qui voient dans le moindre commentaire négatif, ou ne serait-ce qu'un peu réservé, une agression personnelle ou le témoignage d'un esprit revanchard ou frustré.


Toc-art,
Alors que je suis assez d'accord avec vous globalement, je pense que vous appuyez de façon un peu trop marquée l'éventuelle "dérive" qui adviendrait si nous prenions chacun la précaution de maîtriser le pourquoi du comment commenter telle oeuvre à tel moment. La "décision" qui requiert chez chaque commentateur un choix de dire ou ne pas dire à un auteur ce que l'on pense de notre lecture, ne l'empêche pas de lui dire (si on le sent) ce qui nous gêne dans la production en question. Si ce que vous dites était juste, il n'y aurait entre "amis" oniriens que des appréciations "passionnément", et quelques "beaucoup+", or vous constaterez que des "beaucoup", des "bien" apparaissent... Le curseur change alors d'échelle ; un "bien" d'un "ami correspondra à un "un peu" d'un non-ami. Et d'ailleurs, même quelques commentaires un peu navrés, sans appréciation, sont émis parfois.

Je pense qu'il faut considérer que chacun prend ses responsabilités, l'équilibre se fera de lui-même, dans le cadre choisi et assumé du site. Ce qui n'a pas de vertu ne fonctionne pas, il faut que chacun y trouve son compte, disons même son bénéfice.

Contribution du : 17/08 15:17:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 4 5 6 (7) 8 9 10 ... 12 »





Oniris Copyright © 2007-2019