Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 5 6 7 (8) 9 10 11 12 »


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 4972
Hors Ligne
Vincente,
J'ai envie de rebondir sur ce que vous avez écrit :
Déjà, je ne qualifierai pas d'ami celui qui "surnote", car un véritable ami, à mon sens, osera dire ce qu'il pense vraiment et évaluera en conséquence.
Et concernant les évaluations, j'avoue que je suis un peu gênée par les "navrés qui n'évaluent pas". À mes yeux, c'est un peu manquer de courage ou d'honnêteté.
Quand on sait que les plumes sur les textes sont attribuées à partir des seules évaluations, je pense qu'on devrait s'engager à tout évaluer ou rien.
Certains attachent une importance (que je trouve) surfaite à ces fameuses plumes et leur permettre d'en avoir à leur juste valeur -selon la juste évaluation de chacun- et non pas par défaut, serait profitable à tous.

Contribution du : 17/08 15:41:38
_________________
Notre blog partagé, merci aux passants Poésie Fertile
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
Citation :
Alors que je suis assez d'accord avec vous globalement, je pense que vous appuyez de façon un peu trop marquée l'éventuelle "dérive" qui adviendrait si nous prenions chacun la précaution de maîtriser le pourquoi du comment commenter telle oeuvre à tel moment.


Ah mais ça n'a rien d'une dérive éventuelle, c'est une (triste) réalité à laquelle nous sommes régulièrement confrontés.


Et je n'ai pas la même analyse que vous sur la diversité des appréciations : on n'a jamais vu autant de passionnément. En poésie, les 5 plumes deviennent presque une banalité…

Contribution du : 17/08 16:03:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5229
Hors Ligne
Citation :

Eclaircie a écrit :
Vincente,
J'ai envie de rebondir sur ce que vous avez écrit :
Déjà, je ne qualifierai pas d'ami celui qui "surnote", car un véritable ami, à mon sens, osera dire ce qu'il pense vraiment et évaluera en conséquence.
Et concernant les évaluations, j'avoue que je suis un peu gênée par les "navrés qui n'évaluent pas". À mes yeux, c'est un peu manquer de courage ou d'honnêteté.
Quand on sait que les plumes sur les textes sont attribuées à partir des seules évaluations, je pense qu'on devrait s'engager à tout évaluer ou rien.
Certains attachent une importance (que je trouve) surfaite à ces fameuses plumes et leur permettre d'en avoir à leur juste valeur -selon la juste évaluation de chacun- et non pas par défaut, serait profitable à tous.


Éclaircie,
Vous dites "celui qui surnote". Dans le sens où je l'évoquais, il ne s'agissait pas de surnoter, mais plutôt signifier une appréciation avec un a priori favorable dû à la "proximité relationnelle" ; inévitable entre gens qui s'apprécient, mais bien sûr qui aussi profiteront de cette particularité pour pouvoir se dire leurs vérités.

"Manque de courage ou d’honnêteté" à ne pas évaluer, comme vous y allez ! Le problème de celle-ci, au-delà de la question des plumes (qui reste entier), c'est qu'elle quantifie une réussite. Celle d'avoir su toucher, celle d'avoir produit un éloquent plaidoyer, celle d'avoir montrer une vision, celle d'avoir formulé avec élégance, etc... j'en passe puisque le champ est immense. Et tout ceci, ou même quelques uns de ces plans devraient se résumer en une note, je regrette, mais il est bien réducteur de considérer que évaluer est un acte courageux, il n'est pas facile c'est sûr mais parce qu'il demande de choisir la moyenne qualitative entre des domaines qui ne répondent pas du tout aux mêmes ressorts, ni aux mêmes importances.

Contribution du : 17/08 16:17:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 4972
Hors Ligne
Les mots sont peut-être un peu forts, mais comment saurait-on faire la différence entre un "bien +" et un "beaucoup -", alors qu'on en serait incapable entre un pas -" et un "vraiment pas +" ?

Contribution du : 17/08 16:24:16
_________________
Notre blog partagé, merci aux passants Poésie Fertile
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5229
Hors Ligne
Oui ça reste très subjectif, d'où l'éventuel choix de ne pas s'y soumettre dans le doute quant à son bénéfice...

Contribution du : 17/08 16:27:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Expert Onirien
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5229
Hors Ligne
Citation :

toc-art a écrit :
Citation :
Alors que je suis assez d'accord avec vous globalement, je pense que vous appuyez de façon un peu trop marquée l'éventuelle "dérive" qui adviendrait si nous prenions chacun la précaution de maîtriser le pourquoi du comment commenter telle oeuvre à tel moment.


Ah mais ça n'a rien d'une dérive éventuelle, c'est une (triste) réalité à laquelle nous sommes régulièrement confrontés.


Et je n'ai pas la même analyse que vous sur la diversité des appréciations : on n'a jamais vu autant de passionnément. En poésie, les 5 plumes deviennent presque une banalité…


Il y a 65 poésies avec 5 plumes sur le "catalogue" du site, sur un total de 5846. Banal dites vous, nous n'avons pas le même sens pour ce mot. Il y en a 207 avec 4 plumes, etc...

Pourtant je ne nierai pas un seul instant que le phénomène de la dérive (éventuelle) tente irrépressiblement de pointer le bout de son nez dès que l'on le néglige. Donc oui, parlons-en, mettons en garde, bien sûr.

Contribution du : 17/08 16:36:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Onirien Confirmé
Inscrit:
05/06 13:07:28
De Pas loin de l'île
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 707
Hors Ligne
Bonjour à tous,

Il me semble de manière générale que l'on confond appréciation et évaluation, l'appréciation dispose d'une part de subjectivité voire de familiarité : "tu pourrais mieux faire", "je t'ai lu plus inspiré"... L'évaluation quant à elle pourrait être définie sur des barèmes et critères quasi scolaires. Mais le fait est, qu'aujourd'hui les commentateurs sont libres de faire leur propre moyenne selon leurs propres critères, critères subjectifs compris ou pas.

Je remarque d'ailleurs que certains commentateurs ne laissent pas de "notes objectivées" et pour autant proposent souvent des analyses très abouties et très constructives.

Finalement j'ai l'impression que le seul moyen pour donner une valeur objective aux plumes serait de définir des critères d'évaluations bien plus strictes. Seulement comme il a déjà été dit, tout le monde peut lire la poésie, mais tout le monde n'est pas à même d'en évaluer les qualités littéraires, idem pour les nouvelles. Ce qui voudrait dire, désigner des cercles de commentateurs compétents par catégorie... Est-ce vraiment ce que l'on veut ?

Bien à vous

Contribution du : 17/08 16:54:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
Citation :
Il y a 65 poésies avec 5 plumes sur le "catalogue" du site, sur un total de 5846.


… dont 14 obtenues au cours de cette seule année 19 (qui n'est pas terminée), ce qui me semble confirmer mon ressenti d'une certaine banalisation.


Citation :
Pourtant je ne nierai pas un seul instant que le phénomène de la dérive (éventuelle) tente irrépressiblement de pointer le bout de son nez dès que l'on le néglige. Donc oui, parlons-en, mettons en garde, bien sûr.


La dérive réelle dont je parlais ne portait pas sur la banalisation éventuelle du sur-plumage mais sur l'intolérance de certains auteurs à accepter la critique, intolérance peut-être encouragée par le peu d'altérité dans les commentaires reçus.

Contribution du : 17/08 16:57:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Onirien Confirmé
Inscrit:
05/06 13:07:28
De Pas loin de l'île
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 707
Hors Ligne
Désolé de répondre à mon propre POST, mais je souhaitais ajouter un complément : l'on pourrait définir des critères d'évaluation et laisser chacun donner une note ou pas suivant ses compétences, les notes non renseignées n'entreraient pas dans le calcul de la moyenne. On pourrait même déterminer des coefficients par critères suivant la catégorie de poésie, euh non, on irait pas jusque là quand même

Contribution du : 17/08 17:05:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Pourquoi commentez-vous ?
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
Personnellement, ça ne me dérange pas que les auteurs soient plus plumés qu'avant (après tout, il n'y a pas de mal à se faire plaisir, hein), tant que l'on autorise ceux qui ont un avis différent à l'exprimer sans leur contester ce droit, de manière plus ou moins implicite.

Les plumes, c'est un peu comme une remise de prix : elles n'ont que la valeur que chacun leur accorde. Aux Oscars, par exemple, on sait bien que l'attribution des trophées n'est que le résultat de campagnes de promotion énormes et ne reflète en aucun cas la valeur intrinsèque des primés. Pour autant, ces derniers ne sont pas pour autant dénués de talent (dans la majorité des cas).

Contribution du : 17/08 17:10:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 5 6 7 (8) 9 10 11 12 »





Oniris Copyright © 2007-2019