Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 92 93 94 (95) 96 97 98 ... 283 »


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Expert Onirien
Inscrit:
12/11/2008 22:46
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 7672
Hors Ligne
La trilogie des Guerriers du silence est excellente malgré quelques longueurs. Bordage est un bon auteur, et pas qu'en SF. De plus, c'est un homme charmant rencontré pendant une conférence à la fnac de Grenoble il y a quelques années. A lire, bien évidement.

Contribution du : 19/03/2012 13:48
_________________
"Si la pierre tombe sur l'œuf, malheur à l'œuf. Si l'œuf tombe sur la pierre, malheur à l'œuf." Proverbe gallinacé

Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Visiteur 
"DISGRÂCE" de J.M. COETZEE (Auteur Sud Africain - Prix Nobel 2003)- Roman de 2002 - sorti en poche en 2011.

Dès l'incipit on est frappé par le style : « Pour un homme de son âge, cinquante-deux ans, divorcé, il a, lui semble-t-il, résolu la question de sa vie sexuelle de façon plutôt satisfaisante.»

Première phrase absolument étonnante, magistrale. Elle plante à elle toute seule le personnage et l'objet du roman. Elle nous laisse deviner que si un drame advient demain dans la vie du personnage, il faudra chercher là l'élément déclencheur, dans ces quelques mots qui introduisent le roman. Et l'auteur nous y mène tout droit.

Quand le prof de lettres en question, David Lurie, drague Mélanie, une de ses élèves qui a vingt ans, qu'il lui fait l'amour à chacun de leurs rendez-vous sans vraiment s'intéresser à elle, qu'il la cherche des yeux dans la grande salle de cours, et qu'il ne pense plus qu'à son désir, alors on se dit que la « disgrâce » du titre pourrait juste être celle d'un faux pas que la morale réprouve.

Mais tout ce qui va suivre nous entraîne dans une autre dimension de la déchéance. David se retire pour un temps chez sa fille Lucy, femme de la terre, de cette campagne rugueuse d'Afrique du Sud où le souvenir de l'apartheid charrie encore dans les sillons des débris de haine et de vengeance. Par une ironie du sort, un autre drame se produit, qui même s'il englobe l'histoire de ce pays, nous parle surtout de toutes les formes d'oppression qui jalonnent la grande histoire de l'humanité.

Le roman est tellement riche d'évènements, de thèmes et de symboles, qu'il nourrira je pense des interprétations différentes. Certaines autorités noires sud-africaines ont même accusé Coetzee de perpétuer la haine raciale en réservant aux blancs la bonne conscience, et en distribuant aux noirs les mauvais rôles.

Je retiens aussi la narration complexe et surprenante. Tout au long du roman l'auteur parle de David Lurie en disant « il », comme dans l'incipit. Il en fait donc le personnage principal tout en gardant ses distances avec lui, évitant de circonscrire les thèmes universels qu'il développe au seul contexte sud africain.
Tout simplement prodigieux.
Ludi

Contribution du : 19/03/2012 18:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Maître Onirien
Inscrit:
22/02/2010 10:47
De Luxembourg
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 11812
Hors Ligne
Le Dictionnaire des clichés littéraires, de Hervé Laroche. C'est rafraîchissant, plein d'humour.
Le livre commence par un petit texte bourré de clichés avant d'entamer le dictionnaire proprement dit.

Ex de définitions :

- abîme. Insondable, comme le gouffre. Bénéficie d'un accent circonflexe qui le rend irrésistible.

- criblé. Si ce n'est de dettes ou de balles, c'est de tâches de rousseur (ce qui est préférable).

- frondaisons. Épaisses ou hautes, au choix. Se placer dessous, toujours. Intéressants effets de lumière avec le soleil qui perce les frondaisons. Parfum d'horticulture, de technique.

- pâtir. Très chic, surtout au subjonctif. Par-dessus tout il craignait que leur amour ne pâtit de ses déboires. Permet de réserver souffrir aux cas réellement douloureux. À éviter si le héros est pâtissier : de ces restrictions, évidemment, sa pâtisserie pâtissait.

Contribution du : 08/04/2012 11:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Expert Onirien
Inscrit:
30/07/2009 19:43
Groupe :
Primé concours
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 4724
Hors Ligne
J'ai lu "Disgrâce" de Coetzee il y a quelques années... J'en ai un souvenir plus que confus, mais émerveillé. Sacré bouquin !

Dans un style disons... très différent, je me suis retrouvée à la tête d'un lot de livres que je n'aurais jamais eu l'idée de lire. J'ai donc plongé dans un James Patterson, "La maison du lac".
Fichtre.
(ou bien "mazette", comme vous voulez).
C'est du lourd.
Je n'ai pas lu de livre aussi mal écrit depuis "l'amour est ma chanson", opus de la collection Harlequin que maman avait découvert dans son paquet de Dash, et dont je lui avais lu les meilleurs passages dans la cuisine, pendant qu'elle pelait les patates en vue de les rôtir, les Mosellans du Nord me comprendront.
Je me suis d'abord dit que l'oeuvre avait pâti (je ne savais pas que c'était chic, "pâtir") du travail bâclé du traducteur. C'est vrai, quoi, Patterson, tapez Google, c'est l'écrivain le mieux payé au monde. Il a un revenu annuel à faire frémir Lionel Messi. Pas possible que le travail d'un type qui aligne des mots avec à peu près autant de subtilité que le correspondant local de la gazette du Mouzon-sur-Vrille lui vaille un compte en banque avec autant de zéros. Ben si ! Après analyse poussée, de la totalité du bouquin, parce que vous me croirez si vous voulez, mais j'en suis là avec mon cerveau surchargé, à finir une daube pareille, c'est pas la faute du traducteur ! Le traducteur, j'espère qu'on l'a bien payé, parce que son boulot frôle l'inhumain ! C'est lui, c'est l'auteur, c'est tout rien que sa faute ! Il écrit comme un manche. Alors le truc, c'est qu'il te balance un petit mystère au départ, que tu te dis, tiens, tiens, j'aimerais bien avoir le fin mot de l'histoire, et tu t'enfiles le tout, avec en plus une absence de documentation qui ferait frémir les extra-terrestres responsables du tiré-à-part "Pansélection sexuelle (...)", et je peux le prouver parce que manque de bol je pratiquais le même métier que l'héroïne, bref, tu perds ton temps pendant quelques centaines de pages et au bout du compte, le fin mot de l'histoire est nul ! Archi-nul ! Même les scènes de cul sont passées au crible du code Hays ! Et après, tu perds encore ton temps à écrire en forum tout le mal que tu penses de l'écrivain le mieux payé au monde !
Alors je lance un appel à tous les faiseurs de chèques délirants : éditez-moi ! Je ne coûte pas cher ! J'écris mieux que Patterson ! Moi aussi je peux vous raconter des histoires de mutants croisés avec des pigeons ! Et même des busards cendrés ou des sittelles torchepot, j'aime la biodiversité !

Je retourne dans "Orgueil et préjugés". Ça, au moins, c'est bien écrit, c'est drôle, acéré, et ça a été écrit il y a deux siècles par une jeune femme que j'aurais bien aimé connaître.

Contribution du : 08/04/2012 20:16
_________________
"N'oublie jamais ceci : jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire" Maxence Fermine
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Organiris
Inscrit:
17/09/2009 15:41
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 27842
Hors Ligne
Citation :

Je retourne dans "Orgueil et préjugés". Ça, au moins, c'est bien écrit, c'est drôle, acéré, et ça a été écrit il y a deux siècles par une jeune femme que j'aurais bien aimé connaître.


Arf, oui, tout pareil.

Après avoir lu Freedom de Frantzen (super construction, très efficace, j'ai aimé), je suis morte de rire en parcourant les chroniques du bush de Kenneth Cook: Le koala tueur, et la Vengeance du wombat.

Contribution du : 08/04/2012 20:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25675
Hors Ligne
Citation :

misumena a écrit :
J'ai donc plongé dans un James Patterson, "La maison du lac".


L'auteur n'a jamais écrit ce livre.

En revanche, il est bien l'auteur de "La Maison au bord du lac".
(gniark gniark gniark).

Je n'ai pas lu le livre, mais ça me donne pas envie.

Widjet
(auteur chercheur de poux)

Contribution du : 09/04/2012 10:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25675
Hors Ligne
Je viens de finir "Prières pour la pluie" de Denis Lehane.

Les nouvelles aventures des privés Kenzie et Gennaro sont toujours aussi sombres, mais plaisantes à lire. L'intrigue reste correcte, mais c'est encore une fois la fluidité, l'humour incisif et ce duo de choc (sans oublier le frappadingue Bubba) et de charme qui emportent l'adhésion.

Me reste, "Ténèbres, prenez moi la main" et "Un dernier verre avant la guerre".

Pour l'heure, j'ai commencé "Tout ce que j'aimais" de Siri Hustvedt (Mme Paul Auster).

W

Contribution du : 09/04/2012 10:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Expert Onirien
Inscrit:
30/07/2009 19:43
Groupe :
Primé concours
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 4724
Hors Ligne
Citation :
Citation :


misumena a écrit :
J'ai donc plongé dans un James Patterson, "La maison du lac".


L'auteur n'a jamais écrit ce livre.
En revanche, il est bien l'auteur de "La Maison au bord du lac".
(gniark gniark gniark).
Je n'ai pas lu le livre, mais ça me donne pas envie.

Widjet
(auteur chercheur de poux)


@Widjet : au temps pour moi. Il s'agit bien de "La maison au bord du lac". Je me suis laissé emporter par ma fougue.
Vous avez eu raison de rectifier, j'aime bien qu'on me trouve des poux dans les cheveux si c'est pour les exterminer.

misumena

Contribution du : 09/04/2012 11:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Apprenti Onirien
Inscrit:
07/04/2012 18:06
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 194
Hors Ligne
Les Consolations, de Sénèque.

Je résiste pas, je vous mets la première partie :

"A Helvia

Souvent, ma très bonne mère, j’ai éprouvé une vive envie de te consoler mais souvent, je l’ai contenue. Beaucoup de raisons m’incitaient à cette audace. Tout d’abord, je croyais que je me déchargerais de tous mes malheurs quand, même sans pouvoir empêcher tes larmes de couler, je serais parvenu, ne serait-ce qu’un instant, à les essuyer ; ensuite, je ne doutais pas que je serais mieux fondé à te sortir de ton état si je m’étais, au préalable, redressé moi-même ; de plus, je redoutais que la Fortune, dont j’avais triomphé, ne triomphât de l’un des miens. C’est ainsi que je faisais de mon mieux, en refermant de ma main ma propre plaie, pour parvenir jusqu’à vous afin de panser vos blessures.
Mais inversement, il y avait des raisons de remettre à plus tard l’exécution de mon projet. Je savais qu’il ne fallait pas attaquer de front ta douleur tant qu’en sa nouveauté, elle ferait rage, de peur que mes consolations ne risquent précisément de l’exacerber et de l’attiser ; de même quand on veut soigner le corps, rien n’est plus nocif qu’un traitement prématuré. Voilà pourquoi j’attendais que ta douleur s’affaiblisse toute seule et que, le temps l’ayant préparée en douceur à tolérer des remèdes, elle se laisse examiner et traiter. De plus, en compulsant tous les ouvrages composés par le plus brillants esprits en vue de réfréner et de limiter les manifestations de la douleur, je ne trouvais pas d’exemple d’homme qui aurait conseillé les siens tout en étant lui-même l’objet de leurs pleurs.
Ainsi, étant donné la nouveauté de la situation, je tergiversais, craignant d’aggraver ton état au lieu de te consoler. Sans compter qu’il fallait des mots nouveaux, éloignés des formules toutes faites, à un homme qui relevait la tête de son bûcher pour consoler les siens ! Or l’ampleur d’une douleur hors du commun empêche toujours inévitablement de choisir ses mots car souvent, elle ne laisse même pas passer le son de la voix.
Mais je ferai de mon mieux, non que je fasse confiance à mes talents mais parce qu’il se peut qu’en étant moi même le consolateur, je serve de consolation particulièrement efficace. Et moi à qui tu ne refuserais rien, tu ne vas pas me refuser, je l’espère, de me laisser au moins – même si un chagrin est toujours tenace – mettre un terme à ton regret de m’avoir perdu."

(trad. Colette Lazam. Je me suis emm***é à le taper à la main, précisément parce que la version de Wikisource est toute pourrite. Donc si c'est votre truc, essayez plutôt de le trouver en Bibliothèque. Voire de l'acheter, chez Rivages, ça pourrait même aider l'auteur à boucler ses fins de mois.)

Contribution du : 10/04/2012 10:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Que lisez-vous en ce moment ?
Organiris
Inscrit:
18/07/2009 20:05
Groupe :
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onirateurs
Onimodérateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Équipe de publication
Organiris
Post(s): 17836
Hors Ligne
Corbo.
Je connais Sénèque. Études classiques obligent.
Savaient écrire en ce temps, ouah! (enfin ceux qui savaient écrire...).

Moi je finis le 5ème tome des aventures du détective littéraire Thursday Next, de Jasper Fforde.
Ou comment lire de la SF délirante sans avoir la honte de dire qu'on lit de la SF.

C'est génial par les idées, style facile, bourré, bourré, bourré d'idées. Et d'humour.
note: 17/20 sur l'échelle ouverte de Jaimme.
(m'a été recommandé par une ancienne teur. Bisous à elle.)

Et, Perle, t'en est où du troisième volume de "1Q84"?

Contribution du : 10/04/2012 13:12
_________________
"Un commencement est un moment d'une délicatesse extrême"
F. Herbert
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 92 93 94 (95) 96 97 98 ... 283 »





Oniris Copyright © 2007-2020