Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Re. Les Bancs Multicolores
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/01/2018 08:21
De Dumbéa - Nouvelle Calédonie
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 1142
Hors Ligne
Merci à vous d’avoir pris le temps de lire et commenter ce texte.

Cherbiacuespe
Cette histoire ne vise qu’à distraire, bien que le banc coloré existe réellement dans certaines écoles primaires de la Nouvelle-Zélande. Ce pays s’est doté de bien des solutions originales, simples et peu onéreuses, si éloignées de celles de la France.

Dugenou
Faire trop court, c’est dans mon adn, j’ai peur de lasser, de faire du remplissage. J’espère que le lecteur (un peu fruste) qu’il aime ou non le texte, s’empare du thème et le développe.

Donaldo75
Ce banc existe pour les enfants NZ, cela pourrait être proposé à tous.
Le fantastique et le merveilleux ne sont pas vraiment faits pour les adultes. Cela convient aux vieux rêveurs ou à ceux qui peuvent un instant migrer vers l’enfance.
Le gris (d’aujourd’hui) laissant la place (demain) à des couleurs attrayantes, qui serait contre ? Reste à trouver les artistes politiques.

Maria, Sympa, Dream
Simplicité, curiosité et optimisme, ça semble être un bon cocktail en ces drôles de temps.

Malitorne
Ce sont des remarques fondées, je ne cherche pas à formuler des argumentaires forts, et le texte est classé dans merveilleux.

Arsonor
Il est vrai aussi que mélanger des couleurs ça donne du gris. L’opération inverse est plus aléatoire. Demain, peut-être ?

Charivari
Je plaide coupable pour ce texte trop court.

Corto
MeetUp pourrait proposer ces bancs, réels ou virtuels et thématiques. Des communications à 2 ou 3, comme avec Skype, pourraient fleurirent sur le net.
C’est possible actuellement, mais il reste à trouver une forme esthétique incitative.

Matcauth
L’hésitation est réelle, du banc des enfants seuls aux bancs pour des adultes solitaires, c’est possible si les adultes retrouvent un peu de fraîcheur, de naïveté.
Les lecteurs s’emparent toujours des écrits pour les contredire, les transformer, les compléter, avec quelquefois des opinions sur un texte qui peuvent aller de « passionnément » à « pas ».

Bellini
Navré de ne pas avoir eu une véritable habileté diabolique pour transcender l’histoire.

Bonjour Quieto
L’impertinence de Paul serait moindre si on considère qu’ils sont tous deux vieux, la remarque vaudrait aussi pour lui… « faire cela à nos âges », mais cela n’est pas précisé. Je suis âgé et me suis peut-être identifié aux deux hommes, alors l’impertinence me viserait ?
« Quelque chose qui n’existe pas et n’existera jamais »
Oui et non, le banc existe pour aider les enfants en Nouvelle-Zélande, les adultes peuvent-ils extrapoler cela pour atténuer leur propre solitude ?
Un saut de conscience, quantique ?
Votre analyse positif/tragique, plausible/utopique est pertinente et pour tragique/optimiste c’est le sort de l’humanité, sinon tragique/pessimiste même à l’autodestruction.
Le sujet peut conduire à se demander quelle est la dose minimale de communication pour atténuer la solitude d’une personne.
A 100%, sincérité et bienveillance ne peuvent se concilier, mais on peut tendre à ces notions sans tenter l’absolu.
Appliqué au forum, il est vrai qu’on doit traduire passionnément = beaucoup, un peu = pas du tout. Après c’est selon ce qu’attend le lecteur, du Flaubert, du Houellebecq, du sérieux, de la fantaisie, du classique, une surprise…
Au-delà des aspects techniques, les critiques des lecteurs font découvrir tout un monde intéressant de représentations et donc de jugements.
Dans les rapports humains, la communication consiste souvent à s’écouter l’un l’autre alternativement, cela peut suffire. Les vrais échanges entre personnes ayant des opinions différentes restent rares, les querelles fréquentes.
Sur le dilemme sincérité et bienveillance Asimov a écrit une nouvelle proche de ce thème : MENTEUR.
Dans le couple émetteur/récepteur, on peut considérer que chacun est responsable, mais seulement en fonction de ses limites (celles qu’il ne peut améliorer, ni dépasser), donc la bienveillance de l’autre est nécessaire.
ORIRIS est peut-être une sorte de banc web où des émetteurs émettent des écrits vers des récepteurs dont certains deviendront des émetteurs… La magie est pour moi d’y trouver des textes intéressants (indépendamment des cotations) et des commentaires qui éclairent ces textes.
Les bancs multicolores datent de bien avant la pandémie.

Merci encore, André48

Contribution du : 29/11/2020 04:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Re. Les Bancs Multicolores
Expert Onirien
Inscrit:
02/07/2015 21:36
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4991
Hors Ligne
Mélanger toutes les pâtes à modeler, ça donne une couleur marronâtre plutôt que grise. Pour un arc-en-ciel, j'aurais pensé à du blanc...

Contribution du : 29/11/2020 10:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Re. Les Bancs Multicolores
Expert Onirien
Inscrit:
07/06/2019 16:07
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 4582
Hors Ligne
Quoi ? Et même pas un petit mot d'excuse pour les amoureux ? Auriez-vous une dent contre l'ami Georges qui s'émouvait devant les jeunes gens qui s'embrassent encore aujourd'hui sur ces fameux bancs?

Andre48, j'ai bien compris le sens de votre texte, n'en doutez pas. Justement, je m'en amuse puisqu'il est fait pour cela. Et pour être précis, j'ai déjà vu de ces bancs colorés dans quelques écoles en France. Ont-elle été inspirée par ce qui se fait en Nouvelle-Zélande ? Je n'en sais rien, c'est possible. Dans mon village, ils s'en sont pris aux vélos (guidons, cadres, roues, selles) de la même façon et dans le même esprit qui donnent un caractère plutôt joyeux aux bâtiments. Pourquoi pas?

Il me semble quand même que, plus sérieusement, vous mettez en avant un problème de communication de notre monde moderne et connecté, Ô combien. Et pourtant, l'incompréhension et le nombrilisme prospèrent. On est en droit de se poser de nombreuses questions, avec tact, comme vous le faites avec ce texte.

Contribution du : 29/11/2020 12:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020