Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciement pour ces "Alcôves d'antan"
Expert Onirien
Inscrit:
08/02/2019 21:41
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 8205
Hors Ligne
Mes remerciements traditionnels, à l’équipe éditoriale qui a accepté, « Alcôves d’antan », dans le recueil d’Oniris et aux nombreux lecteurs dont beaucoup ont pris le temps d’écrire un commentaire à son sujet.
Vous avez tous reconnu que ce sonnet estrambot répondait aux règles classiques imposées par maitre Sorgel, mais certains ont déploré que ce carcan technique pouvait nuire à la poésie, la fluidité et le romantisme du propos que je n’ai pas toujours su maitriser.
Croyez bien que j’ai pris bien bonne note de toutes vos remarques pour tenter d’en tenir compte à l’avenir.

Le thème n’est certes guère original et il n’a pas besoin d’éclaircissements complémentaires non plus.
Je suis heureux qu’il ait pu susciter des « émotions nostalgiques » chez bon nombre des commentateurs et … commentatrices.

Je voulais simplement ajouter que ces « Alcôves » ne sont pas uniquement recherchées et appréciées par la jeunesse.
Tout réside dans la difficulté grandissante qu’il y a « à se relever », car pour ce qui est du plaisir à fréquenter ces lieux qu’offre la nature, il n’y a pas d’âge et je suis sûr que beaucoup sont de mon avis.

embellie (bien+)
Merci pour vos références poétiques « surannées et raffinées ».
Vous avez apprécié l’atmosphère, vous m’en voyez comblé.

Inconnu1 (bcp+)
Vous avez cherché quoi critiquer, (fallait pas !)…. mais n’avez rien trouver de sérieux, sauf que l’âge aidant, le confort prend logiquement le pas sur « l’aventure ».
Merci pour votre appréciation flatteuse.

Miguel (bien+)
La côte d’opale a beaucoup de charme, en été comme hiver, mais j’aurai pu évoquer « des terrains d’aventure » tout aussi agréables ailleurs, brièveté du sonnet, même Estrambot, oblige.
Vos comparaisons poético-picturales célèbres me touchent.
Merci.

Socque (bien)
L’âge avançant n’arrange rien j’en conviens avec vous, pour çà comme pour le reste !
Merci pour votre commentaire.

Tony37 (bcp)
Votre premier commentaire, sous l’impulsion dites -vous, m’avait d’abord un peu chagriné mais vous avez su, avec « honnêteté » y revenir pour finalement me combler !
Merci

Hananke (bien-)
Classiquement trop rigoureux, donc trop plat, trop sage, trop monotone…des rimes trop riches et trop grasses (presqu’un comble en classique). Vous parlez comme si vous n’écriviez jamais du classique !
Que l’art poétique est difficile !
J’essaierai de faire preuve de plus d’audace (qu’on me reprochera alors sans doute) un prochaine fois.
Merci.

papipoete (pst+)
Je savais bien que ce poème allait vous plaire !
Quand la braise ou le volcan se réveillent, il suffit de l’emballer dans des alexandrins : c’est ce que je retiens de votre propos flatteur.
Ne dites pas que vous vous éloignez des chemins du classique ? Pourtant….j’ai vu que vous tentez votre chance ailleurs et avec succès. Bravo.
Merci.

ANIMAL (bcp)
L’amour et ses bouffées de désir, ici et ailleurs, hier en souvenir ou aujourd’hui en live, c’est toujours bien. Sachons ne rien gâcher.
Merci pour votre sympathique appréciation.

Corto (un peu)
Le classique, ce n’est pas votre truc et vous le laissez entendre sans ambages. Mon texte aurait-il été plus « pigmenté » si j’avais mis une majuscule à « ma timide Arrogance » ?
Sans rancune,
Merci

sympa (bcp)
Je sens que vous avez, vous aussi, vécu de bons moments dans ces « Alcôves » mais que vous trouvez les couettes bien confortables.
Comme vous avez raison ! L’important est de profiter de tout sans jamais rien rejeter.
Merci pour votre gentil commentaire.

Dugenou (bien+)
Vous seriez donc le « régional » de l’étage connaissant bien les lieux et peut-être les « bacôves » ?
Comme déjà dit, il existe des « Alcôves » partout.
Merci d’avoir apprécié.

Angieblue (bcp)
Oui, je sais la poésie n’est pas dans tous les vers de ce poème.
Je voulais aussi lever un de vos doutes (« nos corps ne voulant s’abstenir ») : L’âge impose parfois le jeûne mais pas nécessairement « l’abstinence ».
Merci Angieblue, vous êtes charmante.

Capry (pas)
Votre jugement est tranché, il faut dire que nous n’avons probablement pas les mêmes goûts en poésie. J’ai pu le vérifier par ailleurs.
Merci

Ombhre (bcp)
Vous avez « dégusté » cette poésie à la « saveur surannée », vous me comblez.
« Refuge de valeur », ou « de qualité », vous l’aurez compris.
Merci pour votre appréciation.

Cristale (bien +)
En résumé, j’ai assimilé la technique de la bourrée et un peu sa poésie mais je suis loin d’être un danseur étoile ! Je rigole.
Nous nous sommes expliqués de tous cela en aparté et je crois que nous nous sommes compris.
Je vais faire des efforts mais ne misez quand même pas trop sur moi, on ne fera jamais un cheval de course avec un bourriquot!
Merci pour votre amicale bienveillance.

Myo (bcp)
Merci, pour votre gentil commentaire émoustillé, mais gardez votre sang froid quand même.
Je vous adore.

BlaseSaintLuc (bcp)
Gardez vos souvenirs avec leurs émotions, même s’ils peuvent paraitre lointains. « Les dunes aux oyats » existent toujours quelque part.
Merci.

Castelmore (bcp+)
Vous êtes le dernier à vous être attardé sur ces « Alcôves » pleines de nostalgie et vous concluez sur une bonne note qui me va droit au cœur.
Merci

Contribution du : 27/02 17:14:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciement pour ces "Alcôves d'antan"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
21/06/2020 15:07
De Béthune
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2008
Hors Ligne
Ah, mais quelle idiote!
En fait, dès le début, je n'ai pas compris le propos. J'ai pensé à des jeux de séduction en toute innocence.
Donc forcément:
"Nos corps ne voulant s'abstenir", je n'ai pas du tout fait le rapprochement...
Il est très réussi ce poème, et je l'apprécie beaucoup mieux avec ce nouvel éclairage. D'un coup, "avant que tu te sauves" prend également tout son sens, je visualise la scène, enfin pas en détails...

ça te va bien ce style, coquin!

Contribution du : 27/02 18:11:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciement pour ces "Alcôves d'antan"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
06/02/2020 00:12
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2576
Hors Ligne
Lebarde : en fait, je suis originaire du bassin minier... j'ai juste visité la maison du marais il y a quelques années... et à la fac j'étais à Boulogne 😉

Contribution du : 27/02 20:30:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciement pour ces "Alcôves d'antan"
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
12/11/2017 17:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2098
Hors Ligne
Merci pour ce très beau poème que personnellement j'ai beaucoup (+) apprécié. Depuis peu on me fait l'honneur de pouvoir commenter à l'aveugle et j'essaie de m'en montrer digne, donc j'épluche, je dissèque... mais pour votre poème, je n'ai vraiment rien trouvé. Mais comme on en a déjà discuté ensemble, ce n'est qu'une garantie partielle, car j'ai conscience de me tromper souvent

bien à vous et au plaisir de continuer à ne pas pouvoir vous critiquer même positivement

Contribution du : 27/02 23:24:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020