Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements d'Eki - A la lisière de mes silences
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
01/03/2018 13:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1495
Hors Ligne
Bonjour,

Un grand merci chaleureux, sincère à vous qui êtes venus me lire et avez déposé vos ressentis sur mon premier texte publié ici.

Tous ces commentaires me mettent la pression pour un deuxième écrit mais m'encouragent à publier de nouveau sur Oniris.

Honnêtement, je ne m'attendais pas à tant de belles choses.

Brume, votre enthousiasme m'a transportée !

Folwtus, vous me laissez sur ma faim si je puis dire...

Ingoa, peut-être que le point d'interrogation n'était pas nécessaire. Je vous accorde le droit d'en douter.
C'est tout de même une question existentielle que nous sommes nombreux à nous poser...et c'est LA question du poème.

Gouelan, j'aime mélanger la pesanteur et l'apesanteur, la douceur et la douleur dans les mots...l'équilibre est parfois précaire ! C'est de l'aléatoire poétique !

Contribution du : 12/11/2018 17:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements d'Eki - A la lisière de mes silences
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
01/03/2018 13:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1495
Hors Ligne
Provencao, je crois que mon poème parle à tout le monde. Il est intemporel. Il pose la question du temps, des choses qui passent...
Comme du sable entre les doigts.

Fernand19, toutes les formes de poésie peuvent être belles, c'est le coeur qui choisit...Les formes de poésie m'échappent, c'est presque du charabia pour moi, je n'ai aucune honte à l'avouer. Je ne crois pas qu'en poésie, cela soit essentiel. Je vois déjà les puristes me jeter la pierre...

Marite, je ne sais pas toujours ce qu'est une vraie poésie libre. Souvent, je me demande comment présenter mes écrits.
Non, c'est bien "sont", le comité de lecture me l'avait confirmé. J'ai aussi hésité sur le temps.
La règle est la suivante : après que doit être suivi d'un verbe à l'indicatif et non au subjontif.

Leni, c'est vrai ! "au train où va le temps"...t jamais lee temps de descendre !
Tout est passé si vite...Comme mon texte, il est au lecteur et plus vraiment le mien.

Papipoète, du temps qui marche à grandes enjambées, on en finit pas d'en parler...Il occupe et préoccupe nos jours et nos nuits...!
Il faudrait jeter montres, horloges, réveils...

Monsieur F, on ne peut pas écrire que des perles...Quoique, en vous le disant et en songeant à vos textes, je me dis que c'est faux...

Pizzicato, peu de temps avant la parution de mon texte, il y avait un texte d'Yvanna "A l'orée des froidures", ce titre aussi aurait été en corrélation avec mon écrit. Je pense qu'un titre doit être un indicateur pour le lecteur. Ce n'est que mon avis.

Contribution du : 12/11/2018 19:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements d'Eki - A la lisière de mes silences
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
01/03/2018 13:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1495
Hors Ligne
Francis, la mélancolie en poésie est un parfum qui habille les mots. C’est un état que j’aime pour écrire, attachant certes mais touchant aussi.
Je ne me définie pas comme une personne triste pour autant.

Fried, nul besoin de décortiquer mes mots, d'expliquer le pourquoi ou le comment, ils sont venus jusqu'à vous et voilà l'essentiel.
Si l’on peut qualifier ce fait d’écho, cela me convient parfaitement.

Absolue, vous n'y allez pas un peu fort "du Bashung"...
Ah ! Comment ne pas savourer ses paroles renversantes, ses mots ricochets !
J’ai eu l’incroyable chance de le rencontrer, c’était un homme très humble et adorable.
"Eparpillant l'élan essentiel"...juste la volonté d'affirmer, un choix de ma part mais il y avait tant d’autres possibilités.

Hersen, ton émotion simple qui m'est offerte est un don, un encouragement pour d’autres publications.

Bipol, vous aussi, je le vois bien que ce "sont" vous déconcerte. Ma réponse est la même que celle faite à Marite...Clair-obscur de notre langue mais on ne dira pas qu’elle est mauvaise langue !

Vincente, ah ! ce "soient"...qui revient encore et toujours !
C'est presque un son de cloche !
Vous pourrez comme Bipol lire ma réponse à Marite.
Dérangeante ? pourquoi donc ? Car comme vous le dites "inexorable réalité". La vieillesse et la mort font partie de la vie...

Tous vos mots délicats m’ont touchée, merci sincère à vous et au comité de lecture :

Pour vous tous, quelques vers de Vénus Khoury-Ghata !

Quelqu'un a vu passer le jour
combien faut-il d'allumettes pour traverser l'hiver
et pourquoi les ombres au crépuscule courent plus vite que les hommes

D’autres remerciements à suivre…sans oublier personne !
Pardonnez-moi ce retard !

Contribution du : 14/11/2018 20:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements d'Eki - A la lisière de mes silences
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
01/03/2018 13:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1495
Hors Ligne
Donaldo, peut-être apporterai-je plus de fluidité à mon prochain texte.
Peut-être aussi ce "je" qui casse le rythme...de cet écrit !
Je ne peux pas le dire.
Parfois, il faut sauter les barrières pour mieux observer ce qu'il y a derrière...

HTFelize, je n'aurais pas classé mon texte dans le registre romantique mais c'est votre perception. Je relis votre commentaire et je comprends mieux votre ressenti.

JcJazz, j'aime cette résonance/écho que vous évoquez...On ne peut pas toujours expliquer pourquoi la poésie nous touche, c'est parfois trop profond à l'intérieur de nous que les mots vibrent et nous émeuvent.

LePoètepoète, vous avez de grands projets pour ma petite poésie...
Ce n'est pas de la poésie engagée. Si mes mots ont bercé celles et ceux qui sont venus ici. S'ils ont vécu le temps d'une lecture dans le coeur des lecteurs, voilà de quoi me ravir pleinement.

Contribution du : 18/11/2018 19:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements d'Eki - A la lisière de mes silences
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
01/03/2018 13:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1495
Hors Ligne
4168, il faut laisser aux mots le temps de voler sans contrainte, leur chant ainsi s'en trouve libéré dans le champ des possibles...

Touchée que mes petits oiseaux/mots ont capté le regard du versificateur classique que vous êtes...

Contribution du : 09/12/2018 09:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements d'Eki - A la lisière de mes silences
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
01/03/2018 13:38
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 1495
Hors Ligne
Me suis pas non plus saignée aux quatre veines, Frenchkiss, pour écrire ce texte...

Mais au coeur du poème, s'il y a un petit chant qui s'élève...cela donne envie de garder la plume.

Contribution du : 22/02/2019 19:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020