Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Expert Onirien
Inscrit:
14/08/2009 09:58
De Bretagne
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 6617
Hors Ligne
Tout d'abord, merci à tous de m'avoir lue et d'avoir pris la peine de me laisser vos impressions – leur diversité même est instructive !
Pour éclairer un peu certains aspects qui vous ont parus obscurs ou peu crédibles, je tiens à dire plusieurs choses :
Le roman n'est pas mon format ; je ne suis à l'aise que dans le court, voire le très court. Mais comme, souvent, j'aime mes personnages, j'ai envie de les suivre, de savoir ce qui va leur arriver, ou ce qui les a amenés là où ils en sont. J'ai donc envisagé de lier entre elles des histoires qui peuvent toutefois se lire indépendamment, et qui sont comme des instantanés pris au cours d'une vie.
Ce projet m'est récemment venu en constatant des similitudes dans les caractères des personnages de plusieurs nouvelles, des compatibilités dans les trajectoires.
Ces instantanés sont en vrac, vous n'y trouverez pas d'ordre chronologique. Je dois encore retravailler certains textes pour y semer les indices qui permettront au lecteur de reconstruire le lien ténu mais réel entre ces différents moments où chaque personnage aura tantôt le rôle principal tantôt un rôle secondaire.

Merci donc à Carbona : vous auriez aimé plus d'histoire ? Vous pourrez, si vous le souhaitez, retrouver la petite Josy de cette vignette dans ma prochaine nouvelle – vous saurez ainsi d'où elle vient.
Et savoir ce qu'elle est devenue, dans une précédente publication, où elle a deux filles prénommées Lilas et Zoé.

Merci Pascal : c'est exactement ça : une cuillerée de miel dans un café très amer ! Un texte un peu rose, en ce moment, ça ne fait pas de mal !

Merci Donaldo75 de m'avoir concédé de la poésie, et pour la barbe à papa, que je regrette bien de n'avoir pas trouvée toute seule  tant c'est exactement mon propos : un intermède, rose et sucré, qui fait plaisir, dans une fête provisoire ! Si vous lisez «  Attaches » vous retrouverez ce même personnage quelques trente ans plus tard et là, il n'est plus question de barbe à papa !

Merci, Jaimme pour les compliments et pour cette perception de la précarité du bonheur !
Ah, je l'aimais bien, moi mon «  m'aimante », d'abord parce que les aimants me fascinent et surtout à cause de l'homophonie parfaite avec «  aimante » !

Merci Vincentdix pour l'ajout du rayon de soleil en forme de cœur !

Merci Egfrild ! Et : bien sûr à quatre feuilles !

Merci In-flight, et non, vous ne vous êtes pas trompé :ces deux-là se sont isolés car l'amour est scandaleux quand il n'entre pas « dans les clous  sociaux» d'une époque ( ici, les années soixante)

Phoebus, merci d'avoir aimé mes amoureux. Votre réceptivité et votre intuition me confondent ! Un toit troué... Pour avoir beaucoup fréquenté mon inconscient, je sais qu'il m'aide puissamment à trouver des sonorités signifiantes ! (heureusement il ne sait pas allumer un ordinateur, sinon, il se passerait fort bien de moi !)

Merci Jano de ce que tu me dis de ma technique narrative : c'est ce vers quoi je tends.
Pour tes réserves concernant mon personnage masculin, je me rends compte que je n'ai pas assez précisé le contexte ( années soixante) et que la nouvelle seule peut poser question sur ce genre de relation ( encore que ce qu'on nomme l'amour puisse revêtir des formes extrêmement variées, il n'y a pas de modèle standard heureusement!)
Je pense que tu comprendras mieux après avoir lu ma prochaine nouvelle ( que tu as d'ailleurs peut-être déjà lue sur VE mais sans faire le lien)...

Merci Hersen  de votre passage sur mon texte. Vous êtes pragmatique et vous l'avez lu avec ce pragmatisme ; il faut dire que rien dans ce texte ne pouvait vous orienter vers un passé où il était possible de ne pas avoir l'eau chaude et de trouver ça génial quand même ! Et si vous saviez d'où vient cette gamine ! Et si vous saviez comme une ruine, ça peut être stimulant ! ( j'ai passé 20 ans de ma vie à en restaurer une !!!)
Mais votre commentaire est parfaitement justifié : vous ne pouviez pas inventer ce qui n'est pas dans le texte ! Je suis heureuse que vous ayez aimé l'écriture.

Contribution du : 28/11/2015 22:35
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Expert Onirien
Inscrit:
01/07/2015 07:13
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 5092
Hors Ligne
Bonjour Coline-dé,

Merci de nous expliquer votre projet. L'idée de retrouver et d'en apprendre davantage sur le personnage me plaît. J'irai lire ça !

Votre nouvelle me fait penser à la chanson Elisa de Serge Gainsbourg, je ne m'en défais plus depuis que votre texte est sorti mais je ne m'en plains pas, j'aime beaucoup cette chanson !

Contribution du : 29/11/2015 15:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
23/05/2012 16:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2565
Hors Ligne
Bonjour Coline-Dé.

J'adore cette perspective: "heureusement il ne sait pas allumer un ordinateur, sinon, il se passerait fort bien de moi !"

Mon foutu inconscient s'est amouraché d'une Raison du réseau et s'est retrouvé dédoublé, de ce fait, il se passe de moi pour allumer l'ordinateur. J'ai bien essayé de lui faire entendre raison mais il m'ignore synchronistiquement parlant.

Contribution du : 29/11/2015 17:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Comité Editorial
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 32779
Hors Ligne
Après certains éclaircissements, j'ai relu. J'aurais vraiment aimé savoir/deviner les années soixante en fond car j'aurais alors eu une toute autre lecture. ( sans le dire, certains détails auraient pu être ajoutés pour dater l'histoire ?)
J'aurais mieux compris le qu'en dira-t-on et aurait interprété les faits différemment.
Et en seconde lecture, ça ne fait plus tout à fait le même effet. Dommage.
Mais la poésie reste...et j'y suis sensible, même en étant si pragmatique.

Merci Coline-Dé de ces éclaircissements.

Contribution du : 29/11/2015 18:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/10/2013 00:51
De Est de la France
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 822
Hors Ligne
Une dynamique n’existe qu’en rapport à un référentiel stable.

Une première lecture de votre récit m’avait laissé avec l’impression désordonnée laissée dans le commentaire ‘in situ’.

Cependant, après les précisions données ici, c'est-à-dire dès lors qu’on l’ancre dans les mentalités provinciales d’avant le joli mois de mai ; il y gagne subitement la dimension libertaire d’une belle victoire amoureuse magnifiquement « suggérée ».

… … … …

J’y perçois maintenant la victoire d’un homme, heureux d’offrir un point de référence stable au petit tourbillon dont il est amoureux.

Merci.

Contribution du : 29/11/2015 22:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Expert Onirien
Inscrit:
14/08/2009 09:58
De Bretagne
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 6617
Hors Ligne
Whaaaa, j'ai encore plein de commentaires !

@ Elena : je vous excuse bien volontiers, Elena, mes suggestions n'étaient que ça : des suggestions ! Et je vous remercie de votre si gentil commentaire qui met l'accent sur ce que j'ai visé dans ce texte : une atmosphère poétique et du non dit.

@Arielle : Prépare tes cartons ! J'en serai vraiment contente ! Je crains cependant que tu connaisses déjà une bonne partie des fissures du hameau ...
Merci d'avoir déposé tes mots toujours si pleins de poésie sous les miens.

JFMoods : merci de cette analyse, une forme de commentaire qui est toujours très instructive pour moi, et qui n'appartient qu'à toi ! ( je regrette juste que tu ne dises jamais si tu as aimé ou non )

Ameliamo : vous avez une sensibilité qui me fait énormément apprécier votre commentaire ! Merci ! Oui, vous l'avez compris, la petite Josy n'a pas eu de père. Et les fissures de la maison ne sont aussi lumineuses que parce qu'elles sont en écho aux fissures des êtres qui l'habitent.

Affreux Pepito : merci de ton passage, je sais que ce n'est pas ton goût, mais ça ne peut pas gratuler tout le temps ! ( si ?)
Mais sois tranquille, tu auras bientôt du poil à gratter au kilo : je suis d'humeur. (et comme je n'écris que pour me faire plaisir, hors de toute visée éditoriale ou même posthume, j'ai décidé de ne rien me refuser, même pas du roudoudou à l'occasion !)

Anthyme : Voilà du commentaire qui incite à la réflexion ! Je me suis demandé ce qui vous semblait contradictoire « Votre texte m’est très déstabilisant car chaque ligne semble s’amuser à contredire ce que la précédente m’avait suggéré. » J'ai eu beau relire mon texte, je ne vois pas... Si vous vouliez bien m'éclairer ?
« Toujours bien servi — forcément, puisque par lui-même «  argh ! Me voici démasquée dans ma tendance congénitale à la paresse !J'avoue : j'adore quand c'est le lecteur qui bosse  ( et qu'en plus il est content!) J'aimerais - mais il ne faut pas rêver non plus ! - arriver un jour à écrire un titre et que tout le monde trouve mon histoire géniale  ( vous mesurez là mon outrecuidance !)
En attendant, merci de votre travail - pas si petit eu égard à sa longueur comparée à celle de mon texte- Un merci sincère aussi au complément du sujet.

Bidis : un grand merci dit tout haut ! Venant de vous, les compliments sont du miel !

AlexC : Que vous dire ? Peut-être que les mots de l'amour paraissent toujours superficiels aux yeux extérieurs ? Soit, vous trouvez trop de lyrisme, d'afféterie, j'accepte votre critique.
En revanche, je récuse ce que vous dites à propos de la conclusion : c'est bien votre lecture et non mon écriture ( je veux bien que les lecteurs fassent le boulot, mais faut voir à pas trahir mes intentions quand même ! ) : ces deux là, ils sont en train de construire un bonheur , et qui va leur faire de l'usage, c'est de la qualité !
Merci de votre passage sur mon texte.

Contribution du : 30/11/2015 14:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Expert Onirien
Inscrit:
17/04/2012 21:15
De Capens
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 6960
Hors Ligne
... mais ben sûr que cela peut gratuler par tous les temps !

Sur ce, je te rassure, le "m'aimante" a largement suffit à mon bonheur.

J'attends les kilos de poils gratouillants avec impatience...


Contribution du : 30/11/2015 15:06
_________________
Celui qui écrit dans mon dos ne voit que mon… (Adage du banni)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Visiteur 
Bonjour Coline,

Votre forum permet de poursuivre, à la lumière de vos explications et des commentaires qui s'ensuivent, l'impression très agréable d'étoffer le récit que vous nous avez offert.

J'ose profiter de votre espace pour souligner l'importance de ces échanges pour des « simples » commentateurs comme moi.
Ne publiant pas mes écrits, je ne commente pas pour être commentée mon heure venue, mais pour le seul plaisir d'aller plus loin après la lecture. Je suis donc comblée si l'auteur joue le jeu et manifeste à son tour le plaisir d'avoir été lu. Je constate que ce n'est pas toujours le cas et c'est dommage.

Donc merci, à vous Coline, et à tous ceux qui font vivre pleinement ce site.

Cordialement.


E.

Contribution du : 01/12/2015 10:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Comité Editorial
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 32779
Hors Ligne
Whaaahh, j'ai encore plein de commentaires, s'exclame Coline-Dé.

Ben oui, Coline, parce que vous prenez la peine d'expliquer votre texte et que si les commentaires sont gratifiants pour l'auteur, un retour de l'auteur est gratifiant pour le commentateur. C'est un échange. Et c'est aussi ce qui rend le site dynamique. Et sympathique.

Elena le dit très bien.

Il y a peu, on se plaignait de la rareté des commentaires en nouvelles. Mais comme pour tout, il faut du carburant, à savoir une réaction des auteurs aux commentaires qu'ils ont eu.

Quand j'ai commenté un texte, j'aime bien connaître le point de vue de l'auteur, les éclaircissements qu'il peut apporter. Il n'est pas question de positif ou négatif, il est question d'avancer. Si mes commentaires sont ignorés, ça ne m'incite pas à renouveler.

Dans le cas contraire, j'ai le sentiment d'avoir pu m'exprimer sur un texte. Avec l'impression que le vent n'a pas dispersé mes propos dans un insondable oubli.

Merci Elena d'avoir évoqué cet aspect.

Contribution du : 01/12/2015 13:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et un trèfle de lumière à mes lecteurs, plus quelques pierres pour le mur fissuré
Expert Onirien
Inscrit:
14/08/2009 09:58
De Bretagne
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 6617
Hors Ligne
Il est certain que si l'on prend de son temps pour faire un commentaire et que celui-ci est ignoré, ça n'incite guère à recommencer, même si on se dit que tout le monde peut être débordé à un moment ou un autre...
D'un autre côté, si ma nouvelle a besoin de précisions supplémentaires... c'est que j'ai raté quelque chose !

Et merci à mes nouveaux commentateurs

Louis : Louis, je rêve de vous offrir un jour un commentaire aussi beau, aussi fouillé que ceux dont vous me gratifiez... et je m'en sens incapable ! Merci, merci de votre passage !

Curwwod : Ravie si j'ai été pour vous l'occasion de revivre d'heureux souvenirs ! Non, ce n'est pas une histoire vécue bien qu'elle emprunte certains éléments de vérité. J'ai une certaine méfiance vis - à vis de l'autobiographie :entre le risque de complaisance, celui de blesser des proches, le risque d'être ennuyeux parce que ce qui nous a paru passionnant ne l'était probablement que parce que c'était notre histoire... je préfère de beaucoup m'en tenir à la fiction, avec forcément des emprunts au réel...
Merci de votre lecture.

Jaseh : Je n'ai pas vu le film de Beinex et... j'avoue n'avoir jamais rien lu de Djian ! Vous me donnez envie de remédier à ces lacunes. Merci de vos compliments, je suis très fière quand j'arrive à faire rêver mes lecteurs !

Perle : tu vois, c'est un des avantages du court : le commentateur peut faire du ligne à ligne ! Merci de ta lecture attentive. ( j'aimais bien, moi, "donner un lieu à un bonheur qui a lieu"... tiens, du coup, je sens que mon héros va changer de prénom, ça justifiera un certain exotisme de langage !!! ( à découvrir dans une lointaine perspective ...)

Blitz : Vous trouvez ça un peu trop bibliothèque rose... c'est que j'ai eu envie d'offrir un peu de douceur à des personnages qui en ont déjà vu de toutes les couleurs, sauf du rose justement. Mais ça, bien sûr, vous ne pouviez pas le savoir puisque ce n'est pas encore publié. Vous verrez d'où vient Josy dans ma prochaine publication, bien moins rose. Et si vous voulez un peu plus de cynisme, allez donc faire un tour sur "Attaches", c'est du noir ! (heu, tu te fais de la pub, là !)
Merci de vos commentaires.

Contribution du : 02/12/2015 15:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2022