Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements mon poème la mer
Expert Onirien
Inscrit:
17/08/2013 17:08
De Val d'Oise
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 3807
Hors Ligne
Merci à vous d’avoir pris la peine de commenter ce poème.
Je l’ai tiré du coffre-fort des silences après beaucoup d’hésitations. Le propos était peut-être un peu confus. Merci à ceux qui l’ont compris. On pouvait effectivement le lire autrement. Je voulais dire avec pudeur la douleur de la perte d’un enfant.
Je l’ai dit à ma manière « des petits vers bien plein pour rendre plus jolis les restes de l’absence ».
Merci à tous de ce travail si important de donner votre sentiment. J'ai retravaillé beaucoup de textes grâce à vous.

Contribution du : 22/01 17:52:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements mon poème la mer
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
26/05/2020 16:47
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1451
Hors Ligne
Bonsoir Edgard,

J’ai plutôt l’habitude d’écrire de longs commentaires de textes, sauf lorsqu’un doute me saisit, à la fois sur la compréhension de l’évènement que l’auteur a voulu raconter, mais aussi sur le degré d’intimité qui le lie à cet évènement. Il s’avère que j’avais le pressentiment d’un deuil personnel, et qu’à partir de là, tout un pan de mon analyse s’effaçait de lui-même. Je veux parler de la prosodie, moi qui suis très attaché à sa critique dès qu’un texte semble avoir voulu adopter une forme classique. Ici je n’y ai trouvé aucun défaut, même si un essayiste dirait qu’il y en a d’innombrables, pas moins de six E apocopés, pour ne parler que de ce qui pourrait perturber la lecture.

Quand un auteur publie un texte en classique, il demande en quelque sorte au lecteur de formater sa lecture aux règles du classique. C’est facile, c’est codé, c’est en quelque sorte automatique et tout dérapage doit être justement sanctionné. Personnellement je me coltine même des diérèses bien plus abominables que des E apocopés, mais c’est le jeu et personne n’oblige personne à y jouer. Mais lorsqu’un auteur publie en contemporain, il demande au lecteur de s’éloigner des règles du classique, d’avoir un œil nouveau sur la manière de dire les vers, de moduler au besoin leur expression. Eluard, Aragon, Jaccottet…

Je mentirais si je disais que j’apprécie les E apocopés dans un poème comme le vôtre, mais je sais aussi que cela ne ressemble pas à une paresse d’auteur, connaissant le soin que vous apportez toujours à votre expression poétique. Alors je fais l’effort d’aborder celle-ci avec modestie, en me disant que ce sont les mots que vous avez choisi de tirer du coffre-fort, ceux-là et pas d’autres.
Si vous changiez aujourd’hui un seul mot de votre poème, il est possible qu’il devienne meilleur, mais il serait à coup sûr moins beau.
Voilà, Edgard, je voulais juste vous laisser quelques impressions que je n’avais pas osé vous laisser au stade du commentaire.
Vous faites partie des auteurs dont l’expression poétique m’intéresse.

Ce message n’appelle pas de réponse de votre part. Vous en avez déjà beaucoup dit.

Cordialement
Bellini

Contribution du : 23/01 21:29:45
_________________
Si tu te contentes de la vérité, écris de la prose. Sinon, essaie la poésie.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements mon poème la mer
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 17196
Hors Ligne
« des petits vers bien plein pour rendre plus jolis les restes de l’absence ».


Un grand merci pour ce retour Edgard


Bien à vous,
Cristale

Contribution du : 23/01 21:51:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020