Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Renaissance au jardin vous remercie...
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2013 19:13
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5172
Hors Ligne
Avec ma reconnaissance habituelle au CL, aux sélecteurs, au CE, aux correcteurs, lecteurs et commentateurs… qui se sont penchés sur mon essai classique de rondeau redoublé.

Je souhaitais simplement rendre hommage à ces premières petites fleurs que la nature offre généreusement au jardin sans qu’il soit besoin de les planter… ; de là à penser qu’elles sont sans doute l’œuvre des fées … !

MIGUEL : Merci beaucoup à vous pour ce commentaire en EL que j’ai dû relire plusieurs fois pour me persuader de sa réalité, tant je n’aurais jamais pu l’espérer…, et d’autant plus qu’il correspond tout à fait à mes intentions concernant le choix de la forme et de sa musicalité ; j’en suis vraiment très touchée et ravie du charme ressenti à sa lecture… ; au plaisir de lire votre prochain écrit…

QUERIBUS : Bonjour à vous et merci beaucoup pour votre commentaire en EL ; je suis contente que « les charmantes images poétiques » et « la construction habile » ne vous aient pas permis d’en repérer les défauts de prime abord ( ce qui n’a pas échappé à l’œil expert de Maîtresse CRISTALE), car ma « maîtrise » laisse encore à désirer, mais ; peut-être ai-je pu bénéficier cependant, à la fois de la chance du débutant pour ce premier essai, mais aussi des aléas de ses erreurs… ; pour vous qui appréciez la forme classique et êtes très vigilant quant au respect de ses règles (bien que cette forme ne vous soit pas non plus très familière), j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop si le ramage ne se rapporte pas tout à fait au plumage… ; bien poétiquement à vous également…

ANJE : Merci beaucoup à vous pour votre ressenti dont le regard de lecteur me touche, sensible aux « jolies images de ce jardin de fées » ; je suis ravie de votre appréciation sur cette « vision printanière » et pour répondre à votre question concernant la « clausule », cette inversion m’est venue naturellement pour clore le poème, trouvant que passer du « temps joli » au « joli temps permettait de terminer la boucle en rappelant la rime avec printemps, en faisant écho au sujet principal de la ritournelle, mais j’avoue ne pas m’être posée la question si cela pouvait être considéré comme une erreur ne respectant pas la règle établie, qui, après relecture, précise que le mot final ne doit pas rimer… ; et, si le « i » de joli permet en effet de terminer sur un sourire, pourquoi pas ? (C’est aussi une belle harmonie…) ; au plaisir également de vous lire prochainement…

HANANKE : Merci à vous pour votre passage et votre lecture « avec un certain plaisir » de ce rondeau redoublé. Votre oreille experte vous a alerté d’un doute sur « liliacée » (confirmé par CRISTALE) : c’est que je n’ai pas encore le réflexe de la référence du Littré pour les syllabes… ; en voulant vérifier la prononciation, j’ai découvert un site par hasard intitulé SILABAS. Net qui indiquait trois syllabes ? Quant au rajout du « D’… », je suis tout à fait d’accord avec vous, d’autant plus que je l’avais placé initialement, puis retiré au moment de l’envoi, pensant qu’il n’était pas vraiment nécessaire, mais sans vérifier si sa présence l’était dans la 4e strophe… ; dans cette mécanique de précision, tout changement peut avoir des répercussions et je n’ai pas osé le corriger avant publication, craignant d’abuser de la bienveillance des correcteurs… ; au plaisir de vous lire fidèlement…

CRISTALE : Déjà, merci beaucoup pour votre passage qui me fait très plaisir et votre avis éclairé sur mes erreurs. J’ai hésité pour la catégorie, pensant présomptueux de ma part de viser le classique (et que j’avais certainement oublié quelque chose…), tout en me disant qu’il ne pouvait y avoir forme plus classique que le rondeau et que, finalement, c’était pour moi le meilleur moyen de vérifier auprès des experts oniriens si la forme était correcte… ; pour « liliacée », comme expliqué à HANANKE, je n’ai pas encore le bon réflexe pour vérifier le nombre de syllabes… Finalement, si la catégorie classique exigeante demeure « l’étoile inaccessible » de mon premier sonnet, cela ne me dérange pas vraiment, ravie, malgré tout, par votre lecture du poème qui retient « ses mots parfumés » et « son encre colorée et délicate » ; un compliment auquel je suis très sensible et pour lequel je découvre en plus une notation bienveillante revisitée… ; merci encore pour cette agréable surprise et au plaisir de découvrir votre nouvel écrit…

PAPIPOÈTE : Comment ne pas me réjouir de retrouver dans votre commentaire votre âme sensible et votre lecture toujours si passionnée et bienveillante de la poésie, avec le charme de votre langage fleuri si particulier et enthousiaste qui ne peut que séduire quand : « les yeux se régalent comme autant d’oreilles… » ; un grand merci à vous pour votre appréciation et le charisme de votre personnalité que j’ai toujours plaisir à découvrir…

MYO : Bienvenue à vous et merci de votre passage sur ma page et de votre agréable lecture sur ces « petites fées » du jardin qui dispensent leur beauté sereine permettant, aux « fées indispensables » que sont les infirmières, de recevoir leurs clins d’œil ensoleillés et cette présence rassérénante de la nature… Très heureuse de lire votre première parution, je vous souhaite de trouver sur le site onirien ce que vous en espérez… ; au plaisir donc de vous y retrouver…

JFMOODS : Un grand merci pour votre passage toujours apprécié et votre lecture éclairée de cette renaissance printanière… ; c’est toujours un plaisir de lire vos analyses synthétiques et riches d’enseignements…

POUET : Bonjour à vous et grand merci pour votre passage que je n’osais espérer, tant les fleurettes et les petits oiseaux apparaissent comme un thème banal, mais peut-être redécouvrez-vous, à travers vos jeunes enfants et vos soins attentifs aux enfants différents, l’attrait de cet univers merveilleux présenté dans les livres qui leur sont réservés mais pas que… ; je partage donc avec vous les charmantes histoires d’Antoon Krings qui me sont familières, quand il m’arrive de croiser dans le miroir le regard de la petite fille rêveuse de mon enfance et qui permet parfois d’oublier un moment celui qui est plein de larmes de désillusions… ; alors, ce poème « joli et doux comme un bon miel de châtaignier » ne peut que me réjouir et m’encourager à persister… en attendant le plaisir de vous lire…

SYMPA : Un grand merci à vous aussi pour ce sympathique passage, votre lecture sensible et votre belle appréciation qui me touchent beaucoup. Je suis allée relire votre dernier écrit qui dressait avec talent le caractère manipulateur d’un mari « bellâtre et masqué », afin d’en dénoncer « la violence psychologique destructrice » et difficile à prouver… ; bravo à vous pour cet engagement poétique à défendre la cause des femmes et au plaisir d’une prochaine lecture…

LOUIS : J’allais poster mes remerciements quand je découvre avec une grande joie l’agréable surprise de votre passage qui vient clore toutes ces belles appréciations qui me sont offertes comme autant de récompenses que je reçois avec émotion. Vous faites une parfaite synthèse de tout ce que je souhaitais évoquer, cet élan vital qui renaît au printemps…, confortée dans cette conviction à travers les belles citations que j’ai pu lire, celle de Christian Bobin par exemple : « La racine de la vie, c’est la contemplation…, simplement regarder ce qui est : c’est la porte ouverte à la vie la plus heureuse qui soit… » ou encore celle de Ernst Jünger : « Quand le monde nous semble vaciller sur ses bases, un regard jeté sur une fleur peut rétablir l’ordre… » ; pour moi qui ai toujours adoré les fleurs, ces chefs-d’œuvre artistiques, car elles me procurent toujours le même émerveillement, je tenais à leur rendre ce petit hommage en lien avec la musique printanière créée par les grands compositeurs qui participent à l’allégresse de cette « renaissance » et son bourgeonnement verdoyant… ; avec tous mes remerciements et dans l’attente de vous lire prochainement…

Bien poétiquement et cordialement, emilia

Contribution du : 04/05 20:41:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Renaissance au jardin vous remercie...
Expert Onirien
Inscrit:
22/01/2018 08:31
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5153
Hors Ligne
Bonjour Emilia,

Merci de votre retour sur commentaires et merci de vos mots sympathiques accompagnant votre lecture de mon texte "l'autre".

Au plaisir de vous lire.

Contribution du : 05/05 08:33:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Renaissance au jardin vous remercie...
Expert Onirien
Inscrit:
15/12/2017 07:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6909
Hors Ligne
Sympathique et printannier ce retour où les pseudos se parent de verdure. Merci !

Contribution du : 05/05 10:07:31
_________________
L'art ne fait que des vers, le cœur seul est poète (A. Chénier).
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Renaissance au jardin vous remercie...
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2013 19:13
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5172
Hors Ligne
Bonjour TUNDROL et merci à vous pour votre passage sur « Renaissance au jardin » et pour votre appréciation (l’ayant découvert par hasard alors qu’il me semblait avoir coché la petite fenêtre permettant d’être avertie d’un nouveau passage… ?)
Watteau savait en effet peindre avec grâce la musique à travers ses toiles et ses fêtes galantes sont restées célèbres… Pour Vivaldi et Stravinsky cités en exergue, qui ont si bien su faire vivre à travers leurs musiques cette renaissance printanière, particulièrement grâce au titre si symbolique du second pour son admirable ballet « Le Sacre du Printemps », ce sont ces évocations que je souhaitais suggérer… ; c’est très appréciable de recevoir l’avis d’un passionné de l’art pictural et musical dont vous démontrez une connaissance approfondie… ; encore merci à vous et au plaisir d’une prochaine lecture…

Contribution du : 29/06 16:13:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020